Charles
Fontaine

Index des personnes

Achille

Fils de Pélée et de Thétis. Héros achéen de la guerre de Troie.

Occurrences

Actéon

Petit-fils d'Apollon, transmué en cerf après avoir surpris, lors d'une chasse, Artémis au bain.

Occurrences

Adonis

Fils de Cinyras et de sa fille Myrrha, amant d'Aphrodite, il est tué lors d'une chasse par un sanglier. Il est d'une grande beauté.

Occurrences

Albisse, Jean

Secrétaire du roi. Archives nationales, MC/ET/XXIII/169, fol 306 vO (22 janvier 1563): Jean d'Albisse, notare et secrétaire du roi, seigneur d'Yvor, tuteur de ses enfants mineurs, et de feue Clemence Violle, jadis sa femme ; MC/ET/XXIII/175, fol 124 (10 juillet 1565); MC/ET/XXIII/6 (3 juin 1551). Archives municipales de Lyon, CC0284, taxes communales 1545: messire Jean Albisse, secretaire du Roi, fils de feu Robert Albisse, dont les heritiers sont taxés 5 livres . Son épouse Clémence Viole acquiert la seigneurie de Beauregard le 10 avril 1552 (revendue le 23 octobre 1555 à Jean Baronnat, conseiller au parlement de Dauphiné. Voir Antoine Vachez, Histoire de l'acquisition des terres nobles par les roturiers dans les provinces du Lyonnais, Forez et Beaujolais, du XIIIe au XVIe siècle, Lyon, Brun, 1891, p. 55. (ÉR)

Occurrences

Albret, Henri II d'

Roi de Navarre, époux de Marguerite de Navarre (sœur de François Ier) et père de Jeanne d'Albret. (ER)

Occurrences

Albret, Jeanne d’

Fille de Marguerite de Navarre et de Henri II d’Albret. Mariée de force au duc de Clèves en 1541, elle fait casser le mariage en 1545. En 1548, elle épouse Antoine de Bourbon. Reine de Navarre en 1555. (ER)

Occurrences

Alibert, Noël

Dédicataire d'Antoine du Moulin à l'orée de sa traduction d'Augustinus Niphus, Des Augures, ou divinations (Lyon, Jean de Tournes, 1545): Alibert est alors valet de chambre de la Reine de Navarre. Dédicataire de Jacques Focard en tête de la Paraphrase de l'Astroloabe (Lyon, Jean de Tournes, 1546): Alibert est identifié comme valet de chambre du Roy et son singulier amy . Focard écrit: maddonnay à exercice approchant le tien, c'estoit Astrologie . Il évoque ton continuel, & louable travail des choses supernaturelles . Ces deux dédicaces montrent que Noël Alibert est visiblement féru d'astrologie. On lui attribue traditionnellement la paternité de deux blasons (le cœur et l’oreille), derrière le nom d’Albert le Grand. Voir Blasons anatomiques du corps féminin, éd. Julien Gœury, Paris, GF, 2016, p. 252. Jean Visagier offre une épigramme à Albert le Grand, alias Noël Alibert, dans les Epigrammata de 1537. Des Périers lui adresse une épigramme (Recueil des oeuvres de feu Bonaventure des Périers, Lyon, Jean de Tournes, 1544): A maistre Noel Alibert, Lyonnois . Voir Les Bibliothéques Françoises de La Croix du Maine et de Du Verdier sieur de Vauprivas, p. 194 : « NOEL ALIBERT, Lyonnois, Valet de Chambre de la Roine de Navarre. Il a composé quelques Œuvres, desquels je n’ai pas connaissance » N. Rondot recense un Noël Alibert, peintre et verrier lyonnais, actif entre 1530 et 1545, ayant épousé Benoîte Montgard (Les Peintres de Lyon du quatorzième au dix-huitième siècle, Paris, Plon, Nourrit et Cie, 1888, p. 87, n° 276). il s'agit probablement du même homme, car dans son étrenne de 1546, Fontaine évoque les qualités de son ami en ces termes: C'est que du verre en mille formes / Tu en ouvres comme de cire. . L'hypothèse a été soulevée par Rosanna Gorris, Mythe et transmutation dans le Cymbalum Mundi , Le Cymbalum Mundi: actes du colloque de Rome (3-6 novembre 2000, éd. F. Giacone, Genève, Droz, 2003, p. 168. Sur ce verrier, voir Tania Levy ( Mysteres et joyeusetés , thèse, vol. II, p. 7), qui propose plusieurs versions du prénom et du nom: Noel / Nesme Albert / Alybert/ Alibert / Alibel: Noël (ou Nesme) et Michel sont sans doute le même artiste ou de proches parents. Il(s) vive(nt) dans le quartier allant de l'hôpital à Ambronay (...). Marié avec Benoîte Mongars, il vit dans le même quartier que sa belle-famille (...). En 1535, il partage son pennon avec de nombreux imprimeurs (EE 21, f°27). T. Levy indique les dates de 1515-1538. (ER)

Occurrences

Ambassadeur du roi en Allemagne

Lazare de Baïf? Jean du Bellay?

Occurrences

Amboise, Catherine d’

Nièce du cardinal Georges d’Amboise, tant de Michel d'Amboise. Protectrice, notamment, de Nicole le Jouvre, qui est à son service (date indéterminée) avant de s'attacher à Jacques Thiboust, seigneur de Quantilly. Sur Mme de Lignières, voir A. Bergeron-Foote, Les Œuvres en prose de Catherine d’Amboise, dame de Lignières (1481-1550), thèse de l'École des Chartes (2002); Catherine d'Amboise, Les Devotes Epistres, éd. Yves Giraud, Fribourg, Éditions Universitaires de Fribourg, 2002 ; Élise Rajchenbach, Nicole Le Jouvre, un poète en Berry , Bibliothèque d'Humanisme et Renaissance, t. LXXXII, 2 2020-2, p. 323-330. (ER)

Occurrences

Amie d'Antoine du Moulin

Non identifiée. (ER)

Occurrences

Amyot, Jacques

1513-1593. Maître es arts à Paris, puis études de droit à l'Université de Bourges. Précepteur des fils de Guillaume Bochetel puis professeur de latin et de grec à l'université de Bourges (protection de Marguerite, duchesse de Berry et sœur de François Ier) Helléniste. Précepteur des fils de Henri II en 1557. Grand aumônier en 1561. Maître de la Librairie (1567). Traducteur d’Héliodore, de Diodore de Sicile, des _Amours pastorales de Daphnis et Chloë_ de Longus et de Plutarque. (É.R.)

Occurrences

An(n)ebault, Jacques d’

Index MM. évêque de Lisieux. cardinal depuis le 9 déc. 1544 ; † 1558

Occurrences

Andromaque

Troyenne, épouse d'Hector, mère d'Astyanax.

Occurrences

Aneau, Barthélemy

Humaniste, régent du Collège de la Trinité à Lyon en 1540. Il se voit confier à trois reprises l'oraison de la Saint-Thomas (dont en 1538). C'est lui qui aurait recruté Fontaine pour enseigner au collège de la Trinité à Lyon. Gilbert Ducher, Epigrammata, livre II, 1538, Ad Barptolemaeum Anulum . Voir Marie Madeleine Fontaine, Brigitte Biot, Antoine Champigny. Mort en 1561. (ER)

Occurrences

Anne

Figure littéraire de maîtresse (voir Clément Marot). (ER)

Occurrences

Annebault, Claude d’

Échanson du roi en 1519. Participe aux tournois du Camp du Drap d'Or en juin 1520. Lieutenant de la compagnie de François de Vendôme, comte de Saint-Pol, cousin du roi, qu'il suit en Italie du nord en 1524. Prisonnier à Pavie. Devient seigneur d'Annebault à la mort de son père en 1534. Lors de la reprise des guerres d'Italie à partir de 1536, il joue un rôle important, notamment en Piémont. Maréchal de France en 1538. À la fin de l'été 1539, François Ier nomme Claude d'Annebault gouverneur du Piémont (arrive à Turin le 11 octobre 1539). Ambassade à Venise en décembre 1539. Il revient à la cour en avril 1540. À partir de 1543, chef du Conseil des affaires de François Ier, auquel il assistait régulièrement depuis 1540. Mort en 1552. Lié à François Errault. Voir François Nawrocki, Claude d'Annebault (v. 1495-1552), in Les Conseillers de François Ier, Rennes, PUR, 2011, p. 481-506. (ER)

Occurrences

Apelle

Peintre antique.

Occurrences

Apollon

Dieu grec de la poésie. (ER)

Occurrences

Argent

Personnage de _La Victoire et Triumphe d'Argent_. (ÉR)

Occurrences

Argus

Géant aux cent yeux, gardien d'Io.

Occurrences

Aristarque

Probablement Aristarque d'Athènes (Ve s av JC). (ÉR)

Occurrences

Artémidore

Auteur grec de l'Onirocritique ( interprétation des rêves ), IIe siècle.

Occurrences

Arthiaud (avocat)

Avocat à Lyon (Estreines, p. 12), (ER)

Occurrences

Astrée

Fille de Zeus et de Thémis, ou d'Astréos et d'Éos, déesse de l'aurore). Elle est l'une des personnifications de la justice. (ÉR)

Occurrences

Astyanax

Fils d'Andromaque et d'Hector. (ÉR)

Occurrences

Atalante

Héroïne grecque, ayant notamment chassé le sanglier de Calidon.

Occurrences

Athiaud, Mathieu

Avocat à Lyon. Il figure dans un extrait des registres de la Sénéchaussée de Lyon daté du 23 décembre 1558, publié dans Claude Le Laboureur, Les Mazures de l'abbaye de l'Isle Barbe, tome I, vol. 2, 1681, p. 9. Échevin en 1542 (Arch. municipales Lyon, BB/370). Il est docteur es droit, conseiller du roi en sa cour de parlement de Dombes (Précis historique sur J. Cleberger, Lyon, Dumoulin, Ronet et Sibuet, 1842, p. 6. Il figure dans le testament de Cléberger en 1546). Archives municipales de Lyon, CC/946, comptabilité communale 1541-1542: figure parmi les conseillers de la ville. (É.R.)

Occurrences

Atropos

L'une des trois Parques. Elle coupe le fil de la vie. (ÉR)

Occurrences

Aubert, Guillaume

Né en 1534 (Data BnF), originaire de Poitiers. Avocat en Parlement de Paris à partir de 1553. Il a probablement introduit Scévole de Sainte-Marthe auprès de Dorat, Ronsard, Baïf, Belleau et Passerat (Roche-Maillet, Vie de Sc. de Saincte-Marthe, p. 197-198). Il est également probablement lié à Étienne Forcadel par le frère de ce dernier, Pierre Forcadel, qu'il aurait introduit auprès de Jean de Morel et L'Hospital (voir Pierre Forcadel, épître liminaire du premier livre de L'Arithmétique, 1557 et Françoise Joukovsky, introduction à l'édition d'Étienne Forcadel, Œuvres poétiques, Genève, Droz, 1977, p. 31). En 1580, il est avocat général à la cour des Aides. Auteur de Vers de G. Aubert advocat en la Court de Parlement de Paris, à Monseigneur le Chancellier de L'Hospital. Avec la traduction latine de Scévole de Sainte-Marthe, sl. sd. Il publie également une Elégie sur le trespas de feu Joach. du Bellay Ang. par G. Aubert de Poictiers, Advocat en la Court de Parlement de Paris, Paris, Fereric Morel, 1551. Voir Jean Brunel, p.151-152, cité par Florence Bonifay dans sa base Réseaux Poètes XVI: https://sites.univ-lyon2.fr/ReseauxpoetesXVI/data/1560%20Vers%20de%20G%20Aubert%20-%20Traduction.pdf (ÉR)

Occurrences

Aubery, Jacques

Avocat, lieutenant civil au Châtelet de Paris. Sieur de Moncreau, en Anjou, ambassadeur extraordinaire en Angleterre pour négocier la paix de 1555. Joachim du Bellay lui adresse un sonnet au sujet de cette mission (voir David El Kenz, Le massacre est-il né aux guerres de Religion? , in _La Révolution française. Cahiers de l'Institut d'histoire dela Révolution française, 3, 2011 - En ligne, note 10). Il est l'auteur d'une célèbre plaidoirie publiée plus tard sous le titre _Histoire particulière de l'exécution de Cabrières et de Mérindol, et d'autres lieux de Provence, particulièrement déduite dans le plaidoyer qu'en fit l'an 1551 par le commandement du roy Henry II et comme son advocat général en cette cause, Jacques Aubery, lieutenant civil au Châtelet de Paris_, Paris, Cramoisy, 1645. Pour cette plaidoirie qui dura sept jours lors du procès de 1551, Jacques Aubery enquêta pendant treize mois (sur cette affaire, voir Gabriel Audisio, L'affaire Cabrières et Mérindol: de la valeur des témoignages (1545-1551), in _Le Parlement de Provence (1501-1790), Presses Universitaires de Provence, 2002, p. 41-53). (É.R.)

Occurrences

Aublé, Marin

Précepteur des enfants du connétable Anne de Montmorency. Archives nationales, MC/ET/XXXIII/24, fol. VIxxXIX v° (fol. 139 v°): reconnaissance de 17 l. t., remboursables à la Toussaint, par Henri Maurice, libraire et relieur de livres, rue Saint-Jacques, près des Jacobins, à Marin Aublé, maître ès arts, étudiant en l'Université, demeurant au collège de Lisieux (25 novembre 1539). (ER)

Occurrences

Aurelius

Critique de Catulle, qui réplique dans Ad Aurelium et Furium . (ER)

Occurrences

Aurore

Déesse romaine.

Occurrences

Auteur de La Victoire et Triumphe d'Argent

Occurrences

Bacchus

Dieu du vin.

Occurrences

Baïf, Jean-Antoine de

Poète membre de la Brigade, né en 1532 et mort en 1589. Élève de Jean Dorat. (ÉR)

Occurrences

Baraillon, Jean (?)

Paradin, Mémoires de l'histoire de Lyon, 1571, p. 355, cite Jean Barraillon parmi les premiers conseillers du siège présidial de Lyon. Il peut toutefois également s'agir de Loïs Barrillon, qui figure également dans la liste (voir Barbier, Ma Bibliothèque poétique, qui identifie en effet Louis Braillon). Le Braillon auquel s'adresse Fontaine est originaire de Paris, comme lui. Son père était honoré des muses et des rois. (É.R.)

Occurrences

Baronnat, Nicolas

Échevin à l'orée de 1546. (ER) Index MM. procureur du roi

Occurrences

Beaune, Jacques de

Surintendant des finances de François Ier (1518) à l'influence politique considérable au terme d'une ascension remarquable, il perd l'appui du roi à la suite d'une différend avec le roi et avec Louise de Savoie. À l'issue de son procès, il est condamné à être pendu au gibet de Montfaucon. Voir Clément Marot, Lorsque Maillart, juge d'Enfer, menoit... , L'Adolescence clémentine. Voir Philippe Hamon, Semblançay, homme de finances et de Conseil (v. 1455-1527), in Les Conseillers de François Ier, éd. Cédric Michon, Rennes, PUR, 2011, p. 117-130. Les pièces du procès sont conservées au Archives nationales: voir Henri de Curzon, Trésor des chartes (layettes). Ancienne série des Sacs (dite Supplément , volume 5: Mélanges, coffres des chanceliers. Inventaire analytique (J//941-J-968) (1911), p. 70-71 (J 958, pièces 1-4). (ER)

Occurrences

Belleau, Rémi

Poète français associé à la Brigade (1528-1577). Originaire de Nogent-le-Rotrou, il mène ses études à Paris à partir de 1553, où il fréquente le collège de Coqueret. À partir de 1563, il est le précepteur de Charles d'Elbeuf, le fils du marquis d'Elbeuf, puis de Charles de Lorraine, 4e duc de Guise. Rémy Belleau, Œuvres poétiques, éd. critique sous la dir. de Guy Demerson (5 volumes), Paris, Champion, à partir de 1995. (É.R.)

Occurrences

Belle Isle, M. de

Non identifié pour le moment. D'après la lettre à Jean de Morel, M. de Belle-Isle se trouve à Paris. Il ne peut s'agir d'Albert de Gondi qui ne devient marquis de Belle-Isle qu'n 1573. (É.R.)

Occurrences

Beneri, M.

Occurrences

Bertaut, Jacques

Marie-Noëlle Baudouin-Matuszek, Officiers royaux sous Henri II et François II (1547-1560) , Annuaire-Bulletin de la Société de l'histoire de France, 2010, p. 89: Trésorier et payeur des Ligues Suisses. Archives nationales MC/ET/XIX/166, 2 décembre 1544. (ER)

Occurrences

Bèze, Théodore de

né en 1519, mort en 1605. Humaniste, poète, théologien protestant. Études de droit à Bourges (1535-1539). À Paris, il fréquente l'officine de Vascosan (où il fréquente Jean Martin, Denis Sauvage, Jacques Peletier). Fuite à Genève en 1548. Traducteur de psaumes. Michel Simonin, Autour de Jean Martin: Denis Sauvage, Jacques de Vintimille et Théodore de Bèze, in Jean Martin. Un traducteur au temps de François Ier et Henri II, Paris, Presses de l'École Normale Supérieure, 1999, P 33-42. (ER)

Occurrences

Bidault, Jehan

Difficile à identifier. On trouve un Jehan Bidault dans un document des archives départementales du Cher (minutes de Me Dyvoy, notaire à Bourges), 52365, Cayer notulaire de tous les contractz des venerables religieux abbé et couvent de Sainct Sulpice lez Bourges , f. 135 v°, 24 mars 1559 as (1560 ns): Jehan Bidault, official dudict Bourges et doyen en ladicte esglise de Bourges . On sait que Fontaine a voyagé à Bourges où il a des amis. On conserve l'inventaire après décès d'un autre Jehan Bidault, clerc de l'église Sainte-Geneviève du Miracle des Ardants, rue Neuve-Notre-Dame, ce qui correspond au quartier où a grandi Charles Fontaine (Arch. nationales, MC/ET/XXIII/133, 22 août 1588. Rien ne permet toutefois de conclure qu'il s'agit de l'un d'entre deux. (ER)

Occurrences

Bievre

Destinataire d'une épigramme graveleuse.

Occurrences

Bievre, I. de

D'après le Dieu gard (1554) et les Ruisseaux (1555), gentilhomme champenois. Ce destinataire n'est pas identifié dans l'état actuel des recherches. (ÉR)

Occurrences

Blaise

Destinataire d'une épigramme licencieuse. (ER)

Occurrences

Blanche

Destinataire d'un quatrain de La Fontaine d'Amour. Non identifiable. (ER)

Occurrences

Bolaud, Gilles

Destinataire non identifié, que Fontaine connaît depuis son enfance (Ruisseaux, p. 205). Très probablement juriste au parlement de Paris, d'après le cycle où il apparaît. Est-il le frère de Christofle Boulaud, avocat au parlement de Paris, qui figure également parmi les destinataires de Fontaine? (ÉR)

Occurrences

Bolaud, X

Frère de Gilles Bollaud. D'après Ruisseaux, p. 25, Fontaine connaît les deux frères depuis l'enfance. S'agit-il de Christofle Boulaud? (ÉR)

Occurrences

Bon, Pierre

Capitaine. Probablement Pierre Bon, baron de Mévouillon (ou Meuillon, Mévillon, Méolhon, Mévolhon) et de Montauban, capitaine de deux galères, gouverneur de Notre-Dame de la Garde, gouverneur de Marseille (1562), chevalier de Saint-Michel (1565). Fils d'André Bon et de Jeanne de Tanne. Marié vers 1540 avec Marguerite de Robin. Mort en 1578. Voir _Les Memoires de messire Michel de Castelnau, seigneur de Mauvissière_, t. I, Bruxelles, Jean Léonard, 1731, p. 443. (É.R.)

Occurrences

Bongrain, Pierre

Destinataire non identifié d'une épigramme de La Fontaine d'Amour. Lié à un quartier Saint-Gervais? (ER)

Occurrences

Boulaud, Christofle

Avocat en Parlement de Paris. Pas de sources trouvée aux archives. S'agit-il du frère de Gilles Bolaud?(ER)

Occurrences

Bourbon, Nicolas

Nicolas Bourbon l'Ancien (ca 1503-1550). Poète néolatin. Soupçonné d'hérésie, il est emprisonné et, à sa libération, quitte la France pour l'Angleterre en 1535. À son retour en 1536, il s'installe à Lyon. En 1540, il entre au service de Marguerite de Navarre et devient précepteur de Jeanne d'Albret. Une épigramme de Bourbon ouvre l'Adolescence clémentine de Marot. Voir les travaux de Sylvie Laigneau-Fontaine. (ER)

Occurrences

Bourbon Vendôme, Antoine de

1518-1562. Époux de Jeanne d’Albret. Duc de Vendôme. Roi de Navarre par son mariage. (ÉR)

Occurrences

Boyssoné, Jean de

Originaire de Castres (Tarn). Professeur de droit à l'Université de Toulouse à partir de 1526 environ. Étroitement lié à la sodalitas lyonnaise. Auteur de poèmes français et néo-latins. Conseiller de Savoie (à Chambéry) à partir de 1539. À Toulouse, soupçonné de sympathies avec l'hérésie, il a subi les attaques du Parlement de Toulouse (accusé d'hérésie en 1532, emprisonnement, procès, condamnation). Ami de Dolet et de Visagier, à Toulouse. Séjourne plusieurs fois à Lyon, de 1534 ou 1536 à 1539. C'est lui qui recommande Dolet à Gryphe lorsque l'Orléanais doit fuir Toulouse. À Chambéry, ses démêlés avec Julien Tabouet, procureur général à Chambéry, mènent à son emprisonnement en 1551 et à la perte de son poste de conseiller au Parlement. De 1551 à 1555, il enseigne à l'Université de Grenoble en attendant la révision de son procès au Parlement de Paris. Il recouvre son siège au Parlement de Chambéry en 1556. Voir Jean-Claude Margolin, À propos de quelques lettres conservées de Boyssoné à Dolet , in Études sur Etienne Dolet, le théâtre au XVIe siècle, le Forez, le Lyonnais et l'histoire du livre, Genève, Droz, 1993, p. 21-49, et Au temps de Barthélemy Aneau: Jean de Boyssoné et l'humanisme lyonnais d'après sa correspondance , RHR n°47, 1998, p. 11-24. La correspondance de Boysonné est conservée dans le ms 834 de la Bibliothèque municipale de Toulouse. Voir également Henri Jacoubet, Jean de Boyssoné et son temps, Toulouse et Paris, 1930; Joseph Buche, Lettres inédites de Jean de Boyssoné et de ses amis , Revue des Langues romanes, 1895, p. 176-190 et 269-278; 1897, p. 117-197; François Mugnier, La Vie et les poésies de Jean de Boyssoné, Paris, 1897 (Genève, Slatkine Reprints, 1971) et Jehan de Boyssoné et le Parlement français de Chambéry, Paris, 1898; Richard de Boysson, Un humaniste toulousain: Jean de Boysson, 1505-1559 , Bulletin de la Société scientifique, historique et archéologique de Corrèze, t. 33, 1911 et t. 34, 1912, passim, et M. Guibal, De Jo. Boyssonei vita, Toulouse, Chauvin, 1863. (ER)

Occurrences

Braillon, Louis

Ludovicus Brallius. Médecin du roi, à Paris. Doyen de la faculté de médecine. Sa fille, Madeleine Braillon épouse Jean Morély (qui s'installent à Genève. Leur premier fils a pour parrain Calvin). Clément Marot, qu'il a soigné, lui offre une épigramme. Archives nationales, MC/ET/III/3 (29 décembre 1529); MC/ET/III/5 (17 mai 1531); MC/ET/III/10 (21 octobre 1533); MC/ET/XIX/151 (14 janvier 1539). Philippe Denis, Jean Morély (ca 1524-ca 1594) et l'utopie d'une démocratie dans l'Église, Genève, Droz, 1993, p. 18, n. 8, p. 19, n. 10, p. 34. Henri Guy, Histoire de la poésie française au XVIe siècle, Clément Marot et son école , Genève, Slatkine Reprints, 1998 (Paris, 1910-1926), p. 184-185. Fontaine publie dans La Fontaine d'Amour une pièce au sujet de sa mort (donc entre 1539 - ou 1540 n. s.? - et 1545). (ER)

Occurrences

Briand, Jacques ou André

Fils du médecin André Briau (ou Brian) et de Clémence de Rochefort (voir Antoine Péricaud, Notes et documents pour servir à l'histoire de Lyon..., p. 49). Jacques Briau fut conseiller au siège présidial de Lyon (Danielle Jacquart, Dictionnaire biographique des médecins en France au Myen Âge..., art. Briau). À partir d'avril 1557 (provision), il est lieutenant général civil et meurt peu après (voir Marie-Noëlle Baudouin-Matuszek, Officiers royaux sous henri II et François II (1547-1560), Annuaire-Bulletin de la Société de l'histoire de France, 2010, p. 72). (ER).

Occurrences

Briand, Marie

Fille du médecin André Briand et de Clémence de Rochefort, sœur d'André et de Jacques Briand (ou Bryau). Épouse de Noé Neyret. (É.R.)

Occurrences

Briçonnet, Guillaume

Identification probable du recepveur de Glatigny avec Guillaume Briçonnet, seigneur de Glatigny, secrétaire du roi, trésorier de la maison de la reine et des cent gentilshommes en 1506 et 1551, receveur général du Maine, qui meurt en 1534 (ce qui permettrait de dater la pièce parue dans La Fontaine d'Amour en 1545). Voir Louis Moreri, Le grand Dictionnaire historique ou le mélange curieux de l'histoire sacrée..., p. 486, col. 1. (ER)

Occurrences

Brielle, Claude

Lyonnaise. Commère de Charles Fontaine. Sœur de Marie Brielle. (ER)

Occurrences

Brielle, Marie

Lyonnaise. Sœur de Claude Brielle. Habite en la Grenette . Maîtresse de Flora, la jeune épouse de Fontaine en 1545. (ER)

Occurrences

Brinon, Jean I

Jean I Brinon, seigneur de Villaines, mort en 1528. Père de Jean II Brinon. Procureur au Parlement de Paris, premier Président du Parlement de Normandie, cancelier d'Alençon, président du conseil de la régente Louise de Savoie. (ER)

Occurrences

Brinon, Jean II

Fils de Jean I Brinon, premier Président de Rouen, et de Pernette de Perdriel, dame de Médan. Né vers 1520, meurt en 1555, ruiné. Étudie le droit à Orléans. En 1544, officier en la Chambre des comptes puis Conseiller du Roi au Parlement de Paris. Mécène, notamment de la jeune Brigade. Seigneur de Villaines. Auteur des Amours de Sydere (vers 1548-1550, recueil perdu cité par La Croix du Maine, 1772, vol. I, p. 465. Il bénéficie de nombreuses dédicaces (François Habert, Thomas Sébillet, Claude Martin, Claude Goudimel, Marc Antoine Muret, Claude Colet, Érasme, Louis-François Le Duchat, Gabriel Bounin, Ronsard). Bibliophile: https://numelyo.bm-lyon.fr/f_view/BML:BML_06PRV01000SJX43310811137 Liste de ses livres conservés à la BM de Lyon: https://catalogue.bm-lyon.fr/search/39a8e9c6-8173-4e16-82a1-738652816569 Tombeau, à sa mort: Mazarine 10694(A°, f. 14 et f. 15 (recueil Rasse de Neux). D’après Marine Molins, Fontaine connaît Brinon au moins depuis la fin des années 1530 si ce n’est avant. Voir Marine Molins, Charles Fontaine traducteur, p. 64 . (ER)

Occurrences

Brueil, Monsieur de

Non identifié pour le moment. (ER)

Occurrences

Bryau, Jacques

Un Jacques Bryau figure dans la Fontaine d'Amour. S'agit-il du même que le Bryau(d) - sans prénom dans les Ruisseaux - qui apparaît comme conseiller au siège présidial à Lyon (il s'agit de Jacques Briaud), puis comme lieutenant (Odes, enigmes et épigrammes)? Par ailleurs, un Jacques Bryaud figure dans un document des Arch. nationales, MC/ET/LXXXVI/28, le 12 avril 1551, comme docteur es droit (Bryan ou Bryau). Dans le même document figure Antoine Senneton, conseiller au Parlement de Paris. S'agit-il du même ou, du moins, de celui de La Fontaine d'Amour (qui est maître)? Le Présidial de Lyon est créé en 1551 (1552 ns). D'après Paradin, Mémoires de l'histoire de Lyon, livre III, 1571 (éd consultée), p. 355, Jacques Briaud fait partie des premiers conseillers institués au siège présidial de Lyon, au côté de Jean Tignac, Hugues du Puy, Jean Barrillon, Nery de Torveon, Nicolas de Langes, Louis Barrillon, Guillaume Lymandans, Jean du Fornel et Jean Dodieu.(ER)

Occurrences

Budé, Guillaume

Humaniste. Maître des requêtes du roi. Fontaine lui offre une épitaphe. (ER)

Occurrences

Builloud, Pierre

Procureur du roi à Lyon. Dans un extrait des registres de la Sénéchaussée daté du 19 janvier 1553 (1554 n. s.), M. M. Pierre Billoud figure comme procureur du roi. Publié dans, Ordonnances royaux, sur le faict de la justice et authorité d'icelle, faictes par les Roys, François premier du Nom, Henry II. François II. Charles IX. Henri III. et Henry IIII. à present regnant, Lyon, Pierre Rigaud, 1612, p. 313. Voir l'abbé Pernetti, Recherches pour servir à l'histoire de Lyon, t. I, Lyon, Duplain, 1757, p. 235-236, au sujet du jésuite le P. Builloud: Son ayeul & Pierre Builloud, son pere, étoient Procureurs-généraux au Parlement de Dombes séant à Lyon, tous deux gens de Lettres, savants dans les langues, et habiles Magistrats. Le dernier, dont Papyre-Masson a fait l'éloge en prose et en vers, mourut à Paris en 1597 (...). Je ne puis m'empêcher de rapporter ici un trait de ce Pierre Builloud. Il avoit été élevé par le fameux Genebrard, qui devint Archevêque d'Aix. Ce Prélat s'étant trouvé dans cette ville en 1589 avec le Cardinal Caëtan, le Cardinal Bellarmin, et le célebre Prédicateur Panigarolles, qui fut fait Evêque d'Ast, Pierre Builloud les pria à dîner; il y joignit Mathieu de Vauzelles, son ami, et le P. Castorius, savant Jésuite: ce festin académique fit beaucoup de bruit par la réunion de tant de grands hommes, plusieurs de nos Historiens en ont parlé; il fut appelé le festin d'Agathon, ou des Sept Sages: il se fit dans la maison paternelle des Builloud, encore existante dans la rue du Bœuf, et désignée par leurs armes, qui sont sur la porte. Toujours d'après Pernetti, p. 268, la famille Builloud est alliée à celle des Scève. (É.R.)

Occurrences

Bureau, Jean

Cousin de Fontaine (probablement par alliance, par Marguerite Carme). Notaire à Tournus dans le Mâconnois (documents des Archives départementales du Rhône - retrouver la cote dans mes propres archives). Confirmé par l'épigramme de La Fontaine d'Amour. (ER)

Occurrences

Burgaud, Pierre

Non identifié pour le moment. (ÉR)

Occurrences

Buyer, Claude

Épouse d'Antoine Morelet de Museau et probablement mère de Catherine de Museau. Arch. nat. MC/ET/XLIX/58, 20 décembre 1557: Claude Buyer, veuve de Morelet du Museau, sieur de la Marcheferriere, ambassadeur pour le roi en Suisse.

Occurrences

Buzelin, Marie

Identité indécise. S'agit-il de Marie de Beuzelin, dame de Villiers-les-Maillets, bourgeoise de Paris, épouse puis veuve de Robert d'Audebert Valton, receveur de Nantes? Archives nationales, Châtelet, Y//104, fol 263 (15 octobre 1563): Marie de Beuzelin, donation à Ysabelle de Valton, femme de Robert de La Haye, conseiller du Roi et maitre des Requêtes oridnaires de l'Hôtel, sa fille, des greffes et tabellionnages de Nogent-le-Rotrou et de Montigny (note: Robert de la Haye est le frère de Jean de La Haye, écuyer, gentilhomme de la maison du Roi - Arch. nat. Châtelet, Y//97, fol 301, 18 novembre 1549 et Y//102, fol 272, 31 mai 1560); MC/ET/CXXII/1385 (26 février 1551); etc. D'après Michel Simonin - qui semble la confondre avec sa fille, mariée à Robert de La Haye -, elle est l'épouse de Robert de La Haye et très probablement la destinataire de la Description d'une haye en equivoque, faite à la requeste d'aucune honorable dame nommée Marie de la Haye , publiée dans le Plaisant _Boutehors d'Oisiveté_ (1553). Claude de Boissière lui adresse également des vers au début de son _Art poetique reduict en abrégé_ (priv. 7 septembre 1554). Simonin signale également qu'elle était liée à Le Caron (voir Michel Simonin, Le Plaisant Boutehors d'Oysiveté (1553) , in Conteurs et romanciers de la Renaissance. Mélanges offerts à Gabriel-André Pérouse, éd. James Dauphiné et Béatrice Périgot, Paris, Garnier, réimpr de l'éd. 1997, p. 364). (É.R.)

Occurrences

Caille, Jacques

En 1551, mariage de sa nièce Marguerite Caille (fille de Simon Caille, écuyer, prévôt des maréchaux de France en la sénéchaussée de Lyon, Forez et Beaujolais, et d'Anne Bullioud) avec Jacques Cadier, écuyer, seigneur de la Brosse, de Baize et autres lieu, élu pour le roi au pays et élection de Bourbonnais et conseiller des comptes. Jacques Caille est alors chanoine de l'église collégiale de Saint-Just et prieur commendataire de Villemeux. Généalogie historique de la Maison Cadier de Veauce , Revue historique de la noblesse, p. 137-138. Archives municipales de Lyon, CC/57, folio 137, nommées de 1555: Jacques Caille et Pierre de La Forge, chanoines de Saint-Just. Nicolas Bourbon lui offre également une pièce de ses Nugarum libri octo (Lyon, Gryphe, 1538, p. 463). (ER)

Occurrences

Calvy de La Fontaine

Poète et traducteur actif de 1534 à 1561. Son prénom (et donc son nom) n'est pas clair: François (l'abbé Goujet)? Calvy (hypothèse de Guillaume Berthon)? Il participe activement à la querelle Marot-Sagon. Guillaume Berthon, Combattant marotique, traducteur humaniste, auteur évangélique. La trajectoire de Calvy de la Fontaine , Cahiers de Recherches Médiévales et Humanistes, 2020-2, n°40, p. 163-182. (ÉR)

Occurrences

Cambray, Jacques de

Berruyer. Ami très proche de Barthélemy Aneau. Il est très proche du milieu lyonnais. Chancelier de l'Université de Bourges (double responsabilité universitaire et religieuse) en succession de Guillaume de Cambray, chancelier dans les années 1530, à ne pas confondre avec l'archevêque de Bourges du même nom, mort en août 1505. Il joue un rôle important dans la diplomatie française sous François Ier et Henri II: il a ainsi assuré l'interim de l'ambassadeur du roi, Aramon, de 1546 à 1547 et de 1547 à 1550. (Marie Madeleine Fontaine, éd d'Alector, t. I, p. 352 et t. II, p. 844). Dans les Odes, il est conseiller et aumonier du roy, chancelier de Bourges et ambassadeur en Transsylvanie . Vindry, Les Ambassadeurs permanents au XVIe siècle, p. 35, n° 37. (ER)

Occurrences

Campaspé

Maîtresse d'Alexandre le Grand, peinte par Appelle.

Occurrences

Canape, Jean

Médecin et traducteur en français de livres de médecine (Galien, Louis Vasse, Guy de Chauliac). Évelyne Berriot-Salvadore, Enseigner les indoctes , vulgariser la médecine , Seizième Siècle, n°8, 2012, p. 141-154. Élise Rajchenbach, Médecins, chirurgiens, apothicaires: à qui sont adressées les traductions médicales? Enquête sur l'édition lyonnaise des années 1540 , Renaissance and Reformation / Renaissance et Réforme, vol. 42, n°1, hiver 2019, p. 211-232. Arch municipales CC40. Nommées 1545, f. 24 v°. (ER)

Occurrences

Capella, Jean de

Échevin à l'orée de 1546 (Monfalcon). (ER)

Occurrences

Carme, Marguerite

Première épouse de Charles Fontaine, (mariage vers 1540, morte avant février 1545, date probable du remariage de Fontaine avec Flora). Elle est issue d'une famille d'orfèvres lyonnais, les Carme. Cette famille est alliée à Jacques Gauvain, orfèvre et graveur qui a épousé l'une des filles de Guillaume Carme ou Carmon, dit Augustin (dorier). Voir Natalis Rondot, Les orfèvres de Lyon, du XIVe au XVIIIe siècle, Paris, 1888. Fontaine est en procès pour la succession de son épouse: on y retrouve les noms de Carme et de Gauvain.. (ER)

Occurrences

Castianire

Femme probablement fictive chantée par Olivier de Magny. (É.R.)

Occurrences

Catin

Personnage littéraire représentant la maîtresse facile (voir Clément Marot). (ER)

Occurrences

Caton

Occurrences

Catulle

Poète latin. (ER)

Occurrences

Céphale

Amant d'Éos, l'Aurore.

Occurrences

Cérès

Déesse des moissons.

Occurrences

Cervières

Capitaine des Enfants de Lyon, une confrérie joyeuse. Voir Jean Tricou, Les Confréries joyeuses de Lyon au XVIe siècle et leur numismatique , Revue Numismatique, 1937, p. 293-317; Jean Tricou, Les Enfants de la Ville, Lyon, Audin, 1938 (à lire) / Les Enfants de la ville , Bulletin de la société littéraire, historique et archéologique de Lyon, 14 (1937), p. 107-126. (É.R.)

Occurrences

César

Général et homme d'état romain du Ier siècle av J.-C. Grand stratège et chef de guerre hors-pair. Il est l'allié puis le rival de Pompée. (ER)

Occurrences

Chaillart, Jean

Notaire à Lyon. Arch. dép. du Rhône, 3E342, 23 avril 1549: acte concernant Charles Fontaine, lié à l'héritage de sa première épouse Marguerite Carme. Le nom de Jehan Bureau, notaire de Tournus en Mâconnais y apparaît associé avec celui de Fontaine. Archives municipales de Lyon, CC41, nommées 1545, f° 46 r°. (ER)

Occurrences

Chalant, Jean

Non identifié, Un Annemond Chalant, docteur, a effectué l'oraison de la saint Thomas en 1520 (Archives municipales de Lyon, CC/681, pièce n°6). (ER)

Occurrences

Chandelier, René

Personnage non identifié à ce stade des recherches. À l'orée de 1555, il est à Rome, d'après l'étrenne que lui adresse Fontaine dans les Ruisseaux (1555). Destinataire d'une pièce de Guillaume des Autels, A Maistre René Chandelier , dans La Replique de Guillaume des Autelz, aux furieuses defenses de Louis Meigret. Avec la Suite du Repos de Lautheur, Lyon, Jean de Tournes et Guillaume Gazeau, 1552. Son nom figurerait dans un interrogatoire de 1558 conservé dans BnF ms fr DUPUY 558, dans le cadre d'une affaire impliquant Odet de Selves, ambassadeur à Rome. Source de l'information, À VÉRIFIER SUR LE MS: http://www.odile-halbert.com/wordpress/?p=21745 (commentaire du 3 décembre, 19h). (ÉR)

Occurrences

Chantecler, Charles de

Conseiller au parlement de Paris, impliqué dans le jugement du procès de Fontaine à Paris. Il faut consulter Michel Popoff, Prosopographie des Parlementaires parisiens. (ER) Le prénom, donné par Marine Molins, n'est pas certain (Claude?). Index MM. Né à Moulins, juge au baillage de Touraine – familier des princes de Bourbon – entre au Parlement en 1541 Source : Barbier-Mueller, Bibliothèque poétique

Occurrences

Chappuy, Claude

Poète (ca 1500-1575). Valet de chambre et bibliothécaire de François Ier, puis secrétaire du cardinal Jean du Bellay. Auteur notamment de _L'Aigle qui a fait la poule devant Landrecy_ (Paris, Roffet, 1543; Lyon, Le Prince, s.d.). Louis P. Roche, Claude Chappuys, ?-1575 : poète de la cour de François 1er, thèse pour le doctorat d'Université, présentée à la Faculté des lettres de Poitiers, Paris : Les Belles-lettres, 1929; Ullrich Langer, « La Flatterie et l’éloge : Claude Chappuys et François Ier », dans Isabelle Cogitore et Francis Goyet (éd.), L’Éloge du prince : De l’Antiquité au temps des Lumières, Grenoble, ELLUG, coll. « Princes (Princes) », 2003, p. 209-222; Florian Preisig, « « Marot y fut » : Le Discours de la court de Claude Chappuys. », Renaissance & Reformation / Renaissance et Réforme, vol. 36, no 3, 2013, p. 22-59; Claire Sicard, « Le Discours de la court (Chappuys, 1543) et l’Ample discours au roy sur le faict de ses quatre estats (Du Bellay, 1559) : variations sur l’harmonie du corps politique » [2008], dans Le Marquetis de Claire Sicard, 2 avril 2021, https://clairesicard.hypotheses.org/37. (É.R.)

Occurrences

Charès de Lindos

Sculpteur grec du IVe s av. JC. Disciple de Lysippe.

Occurrences

Charles II d'Orléans

22 janvier 1522 - 9 septembre 1545. Sixième enfant et troisième fils de François Ier et de Claude de France. Duc d'Orléans après la mort du Dauphin François en 1536, quand Henri devient Dauphin. Il appartient au parti du roi, avec la duchesse d'Étampes, contre le parti du Dauphin Henri avec Diane de Poitiers. (ER)

Occurrences

Charles Quint

Empereur du saint Empire romain germanique. Rival de François Ier. A pour emblème l'aigle.

Occurrences

Charon

Passeur du fleuve des Enfers dans la mythologie grecque. (ÉR)

Occurrences

Charpin, Étienne

Humaniste né à Saint-Galmier (mort en 1567). Prêtre perpétuel de l'église Saint-Jean à Lyon, lié à Érasme, il est fin connaisseur de la bibliothèque de l'abbaye de l'Île Barbe: à partir des manuscrits conservés dans cette dernière, il publie une Vie de Cyprien par le prêtre Pontius (1554), la première édition des œuvres d'Ausone (Lyon, Jean de Tournes, 1558), il fournit à Cujas un manuscrit exceptionnel pour son édition du Code théodosien (1566). Bibliophile, il a fait imprimer le catalogue de sa bibliothèque en 1553 (perdu). Léopold Granger, Étienne Charpin (1567) prêtre de Lyon. À propos d'un livre de la Bibliothèque de Montbrison, Bulletin de la Diana, 1953, p. 43-50. Pierre Chambert-Protat, Charpin et l'Île Barbe. Quelques gazouillis , carnet Florus de Lyon. Une bibliolthèque et un auteur au milieu du neuvième siècle: https://florus.hypotheses.org/1158#more-1158 (publié le 11 décembre 2018, consulté le 10 mars 2022). Numelyo: https://numelyo.bm-lyon.fr/f_view/BML:BML_06PRV01000Rs100403715 (ÉR)

Occurrences

Charton

Chanoine. Lyon. Peut-être est-ce lui qui a prononcé l'oraison doctorale de la Saint Thomas en 1544. Voir Archives municipales de Lyon, CC/963 (1544-1545), pièce n° 7: Rolle et parties de despenses du jour et feste Saint Thomas 1544 , et notamment, de XXX s. à Mons. Me Charreton, docteur et chanoyne de l'esglise St-Paoul dudit Lyon, que avoit faict et prononcé l'oraison doctoralle. Archives municipales de Lyon, CC/42, nommées 1551, folio 11: le chanoine Charreton possède ung grand tenement de maison, nommé le Chariot, assiz en la dicte rue (de Pierre-Scise), jouxte le chemin tendant de la dicte rue à la fontaine des Expées (Excès) et l'église Saint-Martin de la Chanal (Chana). L'immeuble est prisé 70£. CC/1191 (1571-1572), f° 8 v°: mentionne un retrait du greffe des deux présentations faictes par led. Blache, par devant monsr Charreton, conseiller au siège présidial, contre messieurs les Jésuites de Tournon. S'agit-il du même homme? (ER)

Occurrences

Chesneau, Louis

Principal du collège de Tours, lecteur d’hébreu, précepteur de Jean Brinon. Nicolas Bourbon loue dans ses Nugae de 1538 (p. 478) le trio que forment Saliat, Chesneau et Fontaine (voir traduction de ce texte dans Marine Molins, p. 39). Chesneau figure aussi dans la dédicace que Muret adresse à Brinon en 1552 en tête de ses Juvenilia, et par une pièce reproduite par Léger du Chesne (Leodegarius a Quercu) dans ses Flores epigrammatum de 1555. Voir également Pierre Belon qui, en 1555 encore, confirme le rôle de Chesneau près de Brinon. Régulièrement harcelé pour des raisons religieuses dans les années qui précèdent, Chesneau est assassiné lors de la Saint-Barthélemy. Marine Molins, Charles Fontaine traducteur, Genève, Droz, 2011, p. 39-40; Jérémie Foa, Tous ceux qui tombent, Paris, La Découverte, 2021, p. 67-86. (É.R.)

Occurrences

Chloé

Femme chantée par Horace. (É.R.)

Occurrences

Cicéron

Avocat et auteur romain, Ier s av. JC.

Occurrences

Circé

Personnage mythologique. Fille d'Hélios (le Soleil) et de Perséis (sœur d'Éétès, de Dilemme et de Pasiphæ), magicienne qui apparaît notamment dans les œuvres d'Homère, d'Hésiode, de Virgile et d'Ovide. Dans l'Odyssée, elle métamorphose les compagnons d'Ulysse en porcs. C'est aussi elle qui recueille et purifie Jason et Médée (sa nièce) après le meurtre d'Absyrtos. (É.R.)

Occurrences

Claire

Objet d'une épigramme graveleuse. (ER)

Occurrences

Claudien

Poète latin. (ÉR)

Occurrences

Cléopâtre

Cléopâtre VII (ca 69 - 30 av. JC). Reine d'Égypte. Compagne de Jules César puis de Marc Antoine.

Occurrences

Clepier, Jean

Avocat du roi à Lyon. Voir Archives municipales de Lyon, Nommées de 1545 (?) (CC/25 folio 129 verso): Jean Clepier, avocat du Roi en la Cour ordinaire, de Lyon, a, dans la rue Tramassac, une maison estimée 50 livres par an, qui vaut, en fonds, 200 livres. Pour ses meubles, 100 livres. Voir également CC/144, taxes perçues au nom du roi, chartreaux des restes à lever et à recevoir (...) au mois de juillet 1545 (...) , folio 42, messire Jean Clepier, procureur du Roi, 25 sous pour denier, 27 livres 10 sous . Et CC/40, Nommées ou dénombrement des biens meubles et immeubles possédés par les habitants de Lyon (1545), folio 19: messire Jean Clepier, promoteur de l'Eglise de Lyon, 100 livres . A. Péricaud, Notes et documents, 4e partie, p. 12, 15 décembre 1551, indique que le 15 janvier suivant , Jacques Frachet est agréé par J. Tignat, lieutenant-général de la sénéchaussée, comme principal du Collège de la Trinité, après qu'il eut fait une oraison latine en présence de l'official Buatier, de M. de Villars, de M. Cleppier et autres docteurs avocats . (É.R.)

Occurrences

Clio

Muse de l'histoire.

Occurrences

Coligny, Odet de

10 juillet 1517-21 mars 1571. Frère de Gaspard de Coligny et de François d'Andelot, il a pour précepteur Nicolas Bérauld. Cardinal dès 1533, archevêque de Toulouse (1534) puis évêque de Beauvais (1535), il lutte dans un premier temps contre la montée du calvinisme puis il est excommunié en 1563 après sa conversion au calvinisme. Il mène une activité de mécénat, en particulier dans les années 1550. Sur l’accès de Fontaine à Odet de Coligny, par l’intermédiaire de Nicolas Bérauld et Simon Basier, voir Marine Molins, p. 32-33. (ÉR)

Occurrences

Colin

Destinataire d'une épigramme de La Fontaine d'Amour. Non identifiable avec un prénom seul. (ER)

Occurrences

Content, François

D'après le Dieu gard de Nouvelles et Antiques Merveilles (strophe 57), procureur en Parlement et condisciple de Fontaine au Collège du Plessis où il aurait reçu la maîtrise ès arts. (ÉR)

Occurrences

Corinne

Maîtresse d'Ovide, chantée par le poète latin. (ER)

Occurrences

Coritain, M. P.

Ami de Fontaine, non identifié. Le patronyme n'existe visiblement pas: il doit donc être déformé. (ER)

Occurrences

Corqueron

Maître de la chapelle du roi. Non identifié. S'agit-il d'une déformation du nom de Certon? (ER)

Occurrences

Coulom, Philippe

Fontaine l'identifie comme contreroleur . S'agit-il du même Philippe Coulon, clerc du trésorier de l'Extraordinaire des guerres Jehan Carré en février 1525? (AN MC//XIX//58, 31 mais 1525, cité par Philippe Hamon, _L'Argent du Roi_, chapitre I, Le Primat des dépenses , en ligne)? (É.R.)

Occurrences

Cousine d'alliance

Cousine d'alliance de Fontaine, non identifiée. (ÉR)

Occurrences

Crequy, Jean de

Capitaine. Très probablement Jean VIII de Crequy (mort en 1555), seigneur de Canaples et capitaine de 100 gentilshommes du roi. (ER)

Occurrences

Crussol, Antoine de

Fils de Charles de Crussol et de Jeanne de Genouillac. En 1544, il est sénéchal de Cahors en Quercy. En 1547, il est vicomte d'Uzès, comte de Tonnerre en 1556 avec Louise de Clermont-Tallard puis duc d'Uzès en 1656 et pair de France en 1572. Voir Marine Molins, liste des destinataires de Fontaine dans <em>Charles Fontaine traducteur</em> (Droz, 2011), p. 311. L'identification du vicomte d'Uzès à Antoine de Crussol, dans <em>La Fontaine d'Amour</em> ne va pas de soi. Le père d'A. de C., Charles, meurt le 11 mars 1546 (1545 as) et je n'ai pas trouvé de trace de transmission préalable du vicomté d'Uzès à Antoine. Toutefois, la pièce de <em>La Fontaine d'Amour</em> souligne que le Viconte de Usez commence (...) le grec et le latin , ce qui laisserait entendre que Fontaine s'adresse à un jeune homme (Antoine de Crussol est né en 1528). À approfondir, donc. (ER) Il devient Gentilhomme de la chambre du roi en 1555, et épouse en 1556 Louise de Clermont, comtesse de Tonnerre (une des dames de l'entourage de Catherine de Médicis). Pour plus de détails sur la carrière d'Antoine de Crussol, voir Nicolas Le Roux, <em>La Faveur du roi. Mignons et courtisans au temps des derniers Valois</em>, Seyssel, Champ vallon, 2013, p. 57-58. (MV)

Occurrences

Cupidon

Dieu de l'amour. (ER)

Occurrences

Cymothié

Néréide. (ÉR)

Occurrences

Cynthie

Maîtresse de Properce, chantée par le poète latin. (ER)

Occurrences

Danes, Pierre

1497-1577. Premier professeur de grec au Collège Royal en 1530 (Fontaine a suivi ses cours, d'après <em>La Fontaine d'Amour</em>). Il quitte le Collège de France en 1535. En 1545, François Ier le nomme ambassadeur de France au concile de Trente, avec Claude d'Urfé et Jacques de Ligneris. Henri II le nomme précepteur du dauphin, futur François II. En 1557, il obtient l'évêché de Lavaur (dès 1523, curé de l'église Saint-Josse à Paris).. Index MM. Lecteur royal d’hébreu, puis évêque de Lavaur, précepteur des enfants du roi.

Occurrences

Daniele

Hypothèse d'après l'étrenne de 1546: le prénom serait Gabrielle. (ER) Index MM. dame

Occurrences

Daphné

Fille du dieu fleuve Pénée, nymphe poursuivie par Apollon. Son père la métamorphose en laurier au moment où elle est sur le point d'être rejointe par Apollon.

Occurrences

Datiches

Ami non identifié de Fontaine, destinataire d'une étrenne dans la Fontaine d'Amour. (ÉR)

Occurrences

David

Roi d'Israël, à qui sont attribués les Psaumes.

Occurrences

De la Landre, Jean

Pâtissier avec son frère (également dédicataire mais sans prénom), Parisien installé à Lyon, dédicataire de Fontaine pour les étrennes de 1546. (ER)

Occurrences

De La Landre, X

Frère de Jean de La Landre, destinataire de la même étrenne en 1546. Pâtissier. (ER)

Occurrences

Des Autels, Guillaume

Magistrat et poète bourguignon, associé à la Brigade (1529- ca 1580). Cousin de Pontus de Tyard. Il prend part aux débats, avec Louis Meigret, sur l'orthographe. Repos du plus grand travail (Lyon, Jea de Tournes, 1550); L'Amoureux Repos (1551); Suite de l'Amoureux Repos (1553); Réplique de Guillaume des Autelz aux furieuses défenses de Louis Meigret (1556); Harangue au peuple françois contre la rébellion (1560). (É.R.)

Occurrences

Des Gouttes, Jean

Receveur des dîmes à l'église de Lyon. Auteur de Philandre et Passerose (Lyon, Jean de Tournes, 1544). Voir l'introduction de Pascale Mounier à son édition du texte. Hypothèse d'une participation de Des Gouttes à la traduction de l' Orlando furioso (Lyon, Sulpice Sabon pour Jean Thelusson, 1543-1544). Voir É. Rajchenbach, RHR n°71, 2011, p. 45-54. D'après Data BnF, 1509-1563. (ÉR)

Occurrences

De Tournes, Jean

Imprimeur lyonnais. Voir les travaux de Michel Jourde ainsi qu'Élise Rajchenbach, Mais devant tous est le Lyon marchand. Construction littéraire d'un milieu éditorial et livres de poésie française à Lyon (1536-1551), Genève, Droz, 2016. Alfred Cartier, Bibliographie des De Tournes, imprimeurs lyonnais, 1937. (ER)

Occurrences

Didon

Reine phénicienne, fondatrice de Carthage. Épouse de Sychée (Acherbas), roi de Tyr, assassiné par Pygmalion, frère de la reine. Voir Virgile, Énéide, qui conte son histoire avec Énée, qui l'abandonne et entraîne ainsi son suicide. (ÉR)

Occurrences

Dieu

Occurrences

Diodore de Sicile

Historien grec du Ier siècle av. J.-C., dont Amyot a traduit les Sept Livres de Histoires. (ÉR)

Occurrences

Discorde

Déesse de la discorde.

Occurrences

Dorat, Jean

Humaniste, helléniste, poète (1508-1588). Précepteur de Jean-Antoine de Baïf et de Ronsard à partir de 1544. Principal du Collège de Coqueret en 1547. Lecteur royal en grec au Collège Royal en 1560. Geneviève Demerson, Dorat en son temps, culture classique et présence au mode, Clermont-Ferrand, Adosa, 1979; Jean Dorat, poète humaniste de la Renaissance, éd. Christine de Buzon et Jean-Eudes Girot, Genève, Droz, 2007. (É.R.)

Occurrences

Dorcas

Chrétienne ressuscitée par Pierre. Actes 9:36-43.

Occurrences

Douaren, François

1509-1559. Juriste et professeur de droit à l'Université de Paris puis, à partir de 1538, à l'Université de Bourges. Voir E. Jobbé-Duval, François Le Douaren (Duarenus), 1509-1559 , in Mélanges P.-F. Girard, Paris, Rousseau, 1912; Bourges à la Renaissance, hommes de lettres, hommes de lois, éd. Stéphan Geonget, Klincksieck, 2011. (É.R.)

Occurrences

Du Bellay, Guillaume

Seigneur de Langey (1491-1543). Frère du cardinal Jean du Bellay et de Martin du Bellay. Gouverneur de Turin en 1537 puis vice-président du Piémont. Il meurt à Lyon le 9 janvier 1543. Source : Barbier-Mueller, Bibliothèque poétique. V.-L. Bourrilly, Guillaume du Bellay, seigneur de Langey (1491-1543), Paris, Société nouvelle de la librairie et d'édition, 1904. (ER)

Occurrences

Du Bellay, Joachim

Poète français (ca 1522-1560), auteur notamment de la Deffence et Illustration de la Langue Françoyse, où il s'en prend, notamment, à Fontaine. Membre de la Brigade.

Occurrences

Du Bourg, Antoine

1490-1538. Lieutenant civil au Châtelet de Paris (1526), maître des requêtes (1532) puis président du Parlement de Paris 1534). Le 16 juillet 1535, il est chancelier de France (mort d'Antoine Duprat). Il meurt renversé par sa mule lors d'un voyage à Laon avec le roi François Ier. Voir Olivier Poncet, Antoine du Bourg (av. 1490-1538). De la fonction au Conseil? , in Les Conseillers de François Ier, éd. Cédric Michon, Rennes, PUR, 2011, p. 353-363. (ER)

Occurrences

Du Cleray, François

Destinataire non identifié à ce jour. (ÉR)

Occurrences

Dugué, Antoine

Cousin germain de Fontaine. Fils de Jehan II Dugué, l'oncle de Charles Fontaine. Frère, entre autres, de Jacqueline Dugué, qui a épousé Nicole Le Coigneux. Conseiller du Roi et contrôleur général de la marine de Ponant en 1575. Voir Élise Rajchenbach, Une enfance à l'ombre de Notre-Dame (sur quelques documents d'archives récemment exhumés , Bibliothèque d'Humanisme et Renaissance, tome LXXXIII-1, 2021, p. 13-46.

Occurrences

Dugué, Robine

Mère de Charles Fontaine, morte en 1522. Voir Élise Rajchenbach, « Charles Fontaine Parisien : Une enfance à l’ombre de Notre-Dame (sur quelques documents d’archives récemment exhumés) », <em>Bibliothèque d’Humanisme et Renaissance</em>, n<sup>o</sup> LXXXIII-I (2021-1), p. 13-45. (ER)

Occurrences

Dugué, X

Membre non identifié de la famille maternelle de Charles Fontaine, avec qui le poète se rend à Venise.

Occurrences

Du Lyon, Antoine

Seigneur de Preuilly, de Gentilly et de Jullenatz. Entre comme Conseiller au Parlement de Paris en 1531 (Barbier, Ma Bibliothèque poétique, p. 227). Archives nationales, Châtelet de Paris, Insinuations Y//86, fol. 239 v° (25 juin 1540): conseiller du Roi en la cour de Parlement , marié à Catherine de Chanouvrier. Reçoit en donation la terre et seigneurie de la Garde, paroisse de Saint-Igny-de-Roche, diocèse d'Antins, au pays de Mâconnais. MC/ET/XXXIII/27 (1543): conseiller et auditeur en la Chambre des comptes . MC/ET/XXXIII/32/A, fol. VIxxx cad 130, 8 juillet 1546: conseiller du Roi, auditeur en la Chambre des comptes . Insinuations Châtelet de Paris Y//97, fol. 74 v° (17 octobre 1551): Conseiller du Roi et auditeur en la chambre des comptes , époux de Perrette du Pré, beau-père de Catherine Fumée, veuve de Claude Le Charron, avocat en la cour de Parlement. Voir Félix Aubert, Recherches sur l'organisation du Parlement de Paris au XVIe sicèle (1515-1589) , Nouvelle Revue historique de droit français et étranger, vol. 36 (1912), p. 227. (ER)

Occurrences

Du Moulin, Antoine

Mâconnais installé à Lyon, qui collaboreà partir de 1545, avec Jean de Tournes, auprès duquel il joue le rôle d'éditeur humaniste. Voir Élise Rajchenbach, Mais devant tous est le Lyon marchant. Construction littéraire d'un milieu éditorial et livres de poésie française à Lyon (1536-1551).

Occurrences

Du Peyrat, Jean

Lieutenant general pour le roi en la sénéchaussée de Lyon. Arch. municipales CC40. Nommées 1545, f. 21 r°: 300£. D'après Antoine Péricaud, Notes et documents pour servir à l'histoire de Lyon, 4e partie, il meurt le 15 janvier 1550 (n. s.). Il était lieutenant-général depuis 1532. Père de Madeleine du Peyrat. Il est le destinataire de poèmes de Claude Rousselet (Epigrammata, 1537, p. 15, 49 et 69), de Nicolas Bourbon (Nugæ, 1538, liv. VIII, carm. 145 et 146) et il est le destinataire d'une épître de l'imprimeur publiée à la fin du Courtisan (Lyon, Juste, 1538). (ER)

Occurrences

Du Peyrat, Madeleine

Épouse de Claude Tourvéon. Fille de Jean du Peyrat et de Claudine Laurencin.

Occurrences

Du Puy, Hugues

Lieutenant particulier en la sénéchaussée de Lyon. Fils de Jean Dupuy, notaire et châtellain de Saint-Galmier et de Jacqueline Taupeau. Docteur en droit, avocat puis lieutenant particulier à la sénéchaussée de Lyon, conseiller de Lyon et enfin, en 1572, Premier Président au Parlement à la Dombes. Sa sœur Claire a épousé Claude Laurencin, receveur des tailles et mécène à Lyon. En 1537, Hugues Dupuy a acquis la terre et la châtellenie de Vitigneux en Forez ainsi que la terre et la seigneurie du Fay (sur Saint-Jean-Bonnefonds) (AD Loire B 2198 f. 2 v°) Il était également seigneur de la Motte. Voir aussi Arch. Hosp. Lyon B 282, (E167) (indiqué par Longeon). Claude Longeon, Une Province française à la Renaissance. La Vie intellectuelle en Forez au XVIe siècle, St-Étienne, Centre d'Études foréziennes, 1975, p. 72. Citant Vindry, Parlementaires français au XVIe siècle, t. I, fasc. 1, p. 211. Claude Rosselet, Epigrammata, Lyon, Gryphe, 1537, p. 117. Élu lors des élections consulaires la fin 1536 pour l'année suivante (Arch. mun. Lyon, BB 1-370???). (ER)

Occurrences

Durand, Guillaume

Le premier régent du Collège de la Trinité, en 1527-1538, mais ce n'est probablement pas lui, dans les Estreines de 1546 (il a eu des Muses parisiennes comme Fontaine). (ER)

Occurrences

Durande, Anne

Épouse de François Sala, d'après Fontaine en 1546. (ER)

Occurrences

Du Rochay, Michel

Il s'agit probablement de Michel du Rochay ou Michel de Rochay, dont on trouve la trace, à la même période, à Bourges. Archives du Cher, E/2402 (1549-1551), folio 339: Léonard Deneuf, marchand tapissier de Felletin, promet de faire et de fournir maître Michel de Rochay, demeurant à Bourges, la garniture de salle basse du logys dudict Rochay en ceste ville de Bourges (...) . La commande comporte aussi des armoiries. Voir aussi E/2366 (1559-1560): Michel du Rochay est cité comme procureur(...) anticque(...) de (la) fabrique (= procureur antérieur à la date du document) de l'église Saint-Médard à Bourges. (ER)

Occurrences

Du Tronchet, Bonaventure

Poète qui offre diverses pièces à Fontaine. La Tayssonière lui offre, dans Les Amoureuses occupations (Lyon, Rouillé, 1555), une ode, Sur le livre de son adolescence . Il s'agirait d'un recueil resté manuscrit et cité par Antoine du Verdier, Les Nuits amoureuses de sa Thalie. Source: Guillaume de La Tayssonière, Œuvres poétiques, éd. Paul Guichard, Saint-Just, A. Bonavitacola, 1994 p. 153 (cité par Florence Bonifay, base Réseaux Poètes XVI). (ÉR)

Occurrences

E. H.

Poète qui se reconnaît obscur et qui se plaint d'être légèrement moqué de Fontaine. (ÉR)

Occurrences

E. M.

Non identifié. (ER)

Occurrences

Éaque

Fils de Zeus et d'Égine, roi des Myrmidons puis juge des Enfers. (avec Minos et Rhadamanthe).

Occurrences

Endymion

Berger endormi par la Lune afin qu'elle puisse jouir de lui à loisir.

Occurrences

Énée

Prince troyen échappé de Troie en flammes. Amant de la reine carthaginoise Didon, qu'il abandonne.

Occurrences

Enfants de Lyon

Confrérie joyeuse. Voir Jean Tricou, Les Confréries joyeuses de Lyon au XVIe siècle et leur numismatique , Revue Numismatique, 1937, p. 293-317; Jean Tricou, Les Enfants de la Ville, Lyon, Audin, 1938 (à lire) / Les Enfants de la ville , Bulletin de la société littéraire, historique et archéologique de Lyon, 14 (1937), p. 107-126. (É.R.)

Occurrences

Éole

Dieu du vent.

Occurrences

Époux de Catherine Fontaine

Non identifié.

Occurrences

Époux de Melle Lallier

Époux non identifié de Mademoiselle Lallier, non identifiée. Il a séjourné en Italie en même temps que Fontaine (fin des années 1530?). (ÉR)

Occurrences

Errault, François

Chevalier. Conseiller au Parlement de Paris le 12 novembre 1532, puis Président en la Cour du Parlement de Piémont (à Turin) du 16 févr. 1539 au 28 nov. 1543. Garde des Sceaux le 12 juin 1543, destitué de son office en 1544. Sa fille, Geneviève, est mariée à Jacques Morin, seigneur de Loudon, conseiller au parlement de Paris. Marine Molins: lié à Germain de Brie et proche de Claude d’Annebault et de Jean du Bellay. Sr de Chemans près d’Angers. Mort en 1544, à Châlon sur Marne, le 3 septembre (en compagnie de l'Amiral d'Annebaut, traittant la Paix entre le Roy et l'Empereur (Anselme de Sainte-Marie). Époux de Marie de Loyne, fille de François de Loynes et d'Anne le Boulanger. Voir Anselme de Sainte-Marie, Histoire de la Maison Royale de France, et des grands officiers de la Couronne, vol. 2, 1674, p. 96. Voir Lucien Romier, Les Institutions françaises en Piémont sous Henri II , Revue historique, t. 106, fasc. 1 (1911), p. 1-26 (plus particulièrement p. 8). Cédric Michon, La Valse des gardes des sceaux , Les Conseillers de François Ier, PUR, 2011. Isidoro Soffietti, La Costituzione della Cour de parlement di Torino , Rivista di storia del diritto italiano, t. XLIV, 1976, p. 305-308. (ÉR)

Occurrences

Esculape

Dieu de la médecine.

Occurrences

Este, Anne d’

1531-1607. Fille de Renée de France et d’Hercule d’Este, duc de Ferrare, épouse de François de Lorraine, duc de Guise (1548), puis de Jacques de Savoie, duc de Nemours (1566). Base Cour de France : http://cour-de-france.fr/squelettes/bases/maisons/maisons_fiche.php?numero=642. (ER)

Occurrences

Este, Hercule II d'

Duc de Ferrare, époux de Renée de France et père d'Anne d'Este, duchesse de Guise. (ER)

Occurrences

Este, Hippolyte d’

Cardinal de Ferrare, archevêque de Lyon du 29 octobre 1539 au 11 mai 1551. Son frère Hercule, duc de Ferrare, a épousé Renée de France, fille de Louis XII). Grand mécène. (ER)

Occurrences

Fabius

Homme politque et militaire romain du IIIe s av. J.-C. Il participe à la deuxième guerre punique contre Hannibal. Dictateur en 217 av J.-C. puis consul de Rome. (ER)

Occurrences

Fabricius

Homme politique romain du IIIe s av J.-C., qui incarne la vertu romaine. Il est plusieurs fois consul. (ÉR)

Occurrences

Faulx Entendre

Avocat de l'auteur fictif de la Victoire et Triumphe d'Argent. (ÉR)

Occurrences

Faure, Imbert

Échevin à l'orée de 1546. Arch. municipales de Lyon, CC/940, comptabilité de Jacques Coulaud (1540-1541): Conseiller de la ville (au côté d'Hugues de La Porte). En 1559 et 1560, il figure dans la comptabilité de la ville comme seigneur de la Salle et maison forte de Theyzé (Arch. municipales de Lyon, CC/1065, 1558-1559; CC/1080, 1559-1560). Voir aussi la correspondance de la commune de Lyon, Arch. municipales, AA/46 (pièces 73-76: plusieurs correspondants dont Imbert Faure: aller voir pour identifier le document en question et en obtenir la date). Élections consulaires, arch. municipales de Lyon, BB/370: 1538, 1544, 1545, 1550, 1560. D'après Arch. municipales de Lyon, CC/977, 1547-1548 (pièce n° 18), il est conseiller de la ville, esleu au lieu de Jehan Cléberger, pour ce qu'il estoit allé de vie à trépas . En 1555-1556 (Arch. municipales de Lyon, CC/1029, comptabilité communale), il est Me Humbert Faure est conseiller général, superintendant des deniers communs des villes de la généralité de Lyon . Voir aussi Arch. municipales de Lyon, BB/394, pour cette fonction (au moment où elle est supprimée - son nom apparaît). En 1544-1545, figure dans la comptabilité communale (Arch. municipales de Lyon, CC/963, pièce n° 23) la recette d'une pension de XXX l. réachaptée par Humbert Faure, le VII décembre MVcXLII . Figure dans les taxes perçues au nom du roi (Arch. municipales de Lyon, CC/144, 1545-1554). En 1559-1560, on trouve trace d'une vente à noble Hymbert Faure, seigneur de Theizé, bourgeoys cytoien de Lyon, au prix de dix mil l. t. d'une rente de 800 l. t. (Arch. municipales de Lyon, CC/1081, 1559-1560, pièce n° 15). Voir aussi, sur la rente, CC/1097 (1561-1562). En 1557-1558, il apparaît comme général surintendant des deniers communs, dons et octroys (arch. municipales, CC/1047, 1557-1558, comptabilité communale de François Coulaud). En 1569 puis en 1570, damoyselle Anne Gondelfinger est donnée comme vefve feu noble Humbert Faure, en son vivant seigneur de Thézé, bourgeoys citoyen de Lyon (arch. municipales de Lyon, CC/1163, 1568-1569; CC/1180, 1570-1571 et plus tard encore). Elle est encore désignée comme sa femme (et non veuve) en 1565-1566 (Arch. municipales de Lyon, CC/1136, 1565-1566). Quartier de la Grenette (Fontaine d'Amour). (ER)

Occurrences

Faye, Barthélemy

Conseiller au Parlement de Paris. Fils de Pierre Faye et de Catherine Patarin, oncle de Pomponne de Bellièvre. La seigneurie d'Epesses se trouve dans le Lyonnais. Il épouse en 1541 Marie Viole, issue d'une grande famille de parlementaires parisiens (Olivier Poncet, Pomponne de Bellièvre (1529-1607): un homme d'État au temps des guerres de religion, Paris, Mémoires et documents de l'École des Chartes, 1998, p. 53-54). Il meurt en 1581 (notice BnF). Voir Arch. nat., Châtelet de Paris, Y//97, fol. 466 v° (29 juillet 1552): Barthélemy Faye, seigneur d'Epesses (ou des Episses), conseiller du Roi en la Cour de Parlement: donation à Jacques Faye, écolier et étudiant en l'université de Paris, son fils, de 30 écus d'or soleil de rente. Il publie les _Commentariorum juris civilis_ de François Connan (Bâle, Nikolaus Episcopius, 1557). Chargé de réformer les coutumes des provinces avec Christophe de Thou et Jacques Viole, il est l'auteur de divers ouvrages de coutumes, ainsi que de l'_Ernegumenicus_ (1571) et de l'_Alexicacus_ (1571). (É. R.)

Occurrences

Faye, Estienne

Estienne Faye est nommé official de la primatiale Saint-Jean de Lyon par l'archevêque en 1525 (Gallia christiana, éd de 1715, tome 4, publié en 1728, p. 181). On le retrouve à cette fonction en 1542-1543, instruisant le procès d'Étienne Dolet auprès de Mathieu Oroy (Procès d'Estienne Dolet, éd. Alphonse Honoré Taillandier, Paris, Techener, 1836, p. 3-4). Verdun-Léon Saulnier, Maurice Scève, t. II, p. 277: Estienne Faye, docteur ès droit, custode de l'église Sainte-Croix en la grande église, official de la Primace de Lyon, vicaire général, tant au spirituel qu'au temporel, du cardinal de Ferrare, archevêque et administrateur perpétuel de l'archevêché, et Comte de Lyon, primat de France. Il eût son rôle dans les poursuites dernières engagées contre Dolet. Jean Beyssac, Les Custodes de Sainte-Croix , Bulletin de la société littéraire, historique et archéologique de Lyon, 1929, p. 36, et Les Chevaliers de l'Église, p. 85. Mort entre le 15 et le 27 octobre 1551. Claude Rousselet lui adresse une épigramme (Lyon, Gryphe, 1537). (ER)

Occurrences

Fernel, Jean

Ca 1497-1558. Médecin, mathématicien, astronome et physicien (à Paris). Docteur de la faculté de médecine en 1530. Premier médecin du roi sous Henri II. Il enseigne les mathématiques au collège de Cornouaille en 1536. Source: https://www.biusante.parisdescartes.fr/histoire/biographies/?refbiogr=4676 Nicolas François Joseph Eloy, Dictionnaire historique de la médecine ancienne et moderne, tome 2, Mons, H. Hoyois, 1778, p. 208-213. (É.R.)

Occurrences

Ferrand, Jean

Fontaine l'appelle Maître . Il existe une famille de laboureurs à Clamart qui porte le nom de Ferrand et dont est issu un certain Jean Ferrand, prêtre. Voir Archives nationales MC/ET/LXXIII/17 (9 décembre 1551) et MC/ET/XXXIII/182 (23 mai 1563). (É.R.)

Occurrences

Flebergue, Jean

Échevin à l'orée de 1546 (Monfalcon). (ER)

Occurrences

Flora

Déesse, amante de Zephyrus. (ER)

Occurrences

Fontaine, Benoist

Frère de Charles Fontaine, vivant en 1522, mort tôt. Voir Élise Rajchenbach, « Charles Fontaine Parisien : Une enfance à l’ombre de Notre-Dame (sur quelques documents d’archives récemment exhumés) », <em>Bibliothèque d’Humanisme et Renaissance</em>, n<sup>o</sup> LXXXIII-I (2021-1), p. 13-45.

Occurrences

Fontaine, Catherine

Sœur de Charles Fontaine, morte vers 1540.

Occurrences

Fontaine, Charles

Occurrences

Fontaine, Charles II

Fils de Charles Fontaine et de Flora. (É.R.)

Occurrences

Fontaine, Flora

Épouse de Charles Fontaine. Originaire de Chaponost. (ER)

Occurrences

Fontaine, Françoise

Fille de Charles Fontaine et de Flora. Ruisseaux, p.92. (ER)

Occurrences

Fontaine, Gaspard

Fils de Ch. Fontaine. Présenté comme petit filz dans les Estreines (probablement parce que très jeune). Il est le premier fils que Fontaine ait avec Flora. Voir l'épître dédicatoire à Jean Bureau au début de sa traduction d'Artémidore (1546): Plus de quatre ou cinq moys, devant que ma Fleurie m'eust faict mon fils Gaspard, qui est le seul et premier d'elle et de moy... (ER)

Occurrences

Fontaine, Jacqueline

Sœur de Charles Fontaine, morte avant 1533. Voir Élise Rajchenbach, « Charles Fontaine Parisien : Une enfance à l’ombre de Notre-Dame (sur quelques documents d’archives récemment exhumés) », <em>Bibliothèque d’Humanisme et Renaissance</em>, n<sup>o</sup> LXXXIII-I (2021-1), p. 13-45. (ER)

Occurrences

Fontaine, Jean III

Deuxième fils de Charles Fontaine (probablement issu du premier lit). Qualifié en 1555 de fils aisné . Auteur de l'Hortulus puerorum / Petit Jardin pour les enfants, fort agreable et profitable pour aprendre Latin (Lyon, Louis et Charles Pesnot, 1561), ouvrage d'apprentissage du latin régulièrement réédité au XVIe s et au début du XVIIe s (numérisé dans Gallica, BM Lyon Rés 803635). Voir le carnet de recherche du projet Font@ine: https://chfontaine.hypotheses.org/1042, et Elsa Kammerer, « Grossesse, naissance et petite enfance sous le regard d’un poète de la Renaissance, Charles Fontaine », dans naissances et enfantements en France à la Renaissance, éd. Nerina Clerici-Balmas, n° spécial de Plaisance. Rivista di letteratur francese moderna e contemporeana, n° 14, Anno v, 2008, p. 29-48. (ER)

Occurrences

Fontaine, Jehan II

Père de Charles Fontaine mort en 1522. Marchand de grain, bourgeois de Paris. Voir Élise Rajchenbach, « Charles Fontaine Parisien : Une enfance à l’ombre de Notre-Dame (sur quelques documents d’archives récemment exhumés) », <em>Bibliothèque d’Humanisme et Renaissance</em>, n<sup>o</sup> LXXXIII-I (2021-1), p. 13-45. (ER)

Occurrences

Fontaine, Pierre

Frère de Charles Fontaine, marchand de grain comme son père. Mort avant 1530. Voir Élise Rajchenbach, « Charles Fontaine Parisien : Une enfance à l’ombre de Notre-Dame (sur quelques documents d’archives récemment exhumés) », Bibliothèque d’Humanisme et Renaissance, no LXXXIII-I (2021-1), p. 13-45. (ER)

Occurrences

Fontaine, René

Cinquième enfant et troisième fils de Charles Fontaine, mort avant 1555, âgé d'une semaine. (ER)

Occurrences

Fontaine, Sébastien

Index MM. fils de Ch. Fontaine || Fils de Charles Fontaine

Occurrences

Fontaine (enfants de Charles)

Groupe indéfini des enfants de Fontaine à une date indéfinie. (ÉR)

Occurrences

Forcadel, Etienne

Juriste et poète probablement originaire de Béziers. Né probablement vers 1520, fils d'Isabelle de Cabestain et d'Imbert Forcadel, commerçant en pierres fines et métaux précieux. Frère de Pierre Forcadel, mathématicien, professeur au Collège Royal. Études de droit à Toulouse, élève de Jean de Coras, d'Arnoul Du Ferrier, de Jean de Boyssoné, de Jean Boyer et de Bérenger Fernand. Il semble enseigner à partir de 1547. Recteur à partir de 1569. Il participe aux Jeux Floraux de 1544, où il remporte la violette. Ami d'Antoine du Moulin auquel il offre une épigramme dans la Poésie (1551). Il meurt fin 1576 - 1577. Devise: Espoir sans espoir . Penus juris civilis (1544) Necyomantia (1544) Le Chant des Sereines (1548) Sphæra legalis (1549) Cupido jurisperitus (1553) Poésie (1551) Epigrammata (1554). Voir Étienne Forcadel, Œuvres poétiques, éd. François Joukovsky, Genève, Droz, 1977. (É.R.)

Occurrences

Fournier, X

Poète non identifié (Ruisseaux, p. 192). (É.R.)

Occurrences

François Ier

Roi de France de 1515 à 1547. (ER)

Occurrences

François Ier de Lorraine

Né en 1519 et mort en 1563. Époux d'Anne d'Este. Militaire et homme d'État. Sa nièce, Marie Stuart, épouse le futur François II quand il est encore dauphin de France, ce qui confère au duc de Guise et à son frère le cardinal de Lorraine un grand pouvoir à la mort d'Henri II. Opposé à la politique de tolérance de Catherine de Médicis à l'égard des protestants, le duc de Guise est à l'origine du massacre de Wassy le 1er mars 1562, qui déclenche la première guerre de religion. Voir François Durot, François de Lorraine, duc de Guise, entre Dieu et le roi, Paris, Classiques Garnier, 2012. (É. R.)

Occurrences

Franc Vouloir

Procureur lors du procès de l'auteur de _La Victoire et Triumphe d'Argent_. (ÉR)

Occurrences

Fumée, Antoine

Grand rapporteur de France. Seigneur de Blandé. À l'orée de 1555, il s'agit d'Antoine et non de Martin Fumée, contrairement à l'identification proposée par Marine Molins. Voir par exemple Archives nationales, Châtelet de Paris, Insinuations Y//99 , fol. 338 (4 octobre 1555): Antoine Fumée conseiller du Roi et grand rapporteur de la chancellerie de France , ou, même cote, fol. 358 v° (28 octobre 1556): AF, conseiller du Roi au Grand Conseil et grand rapporteur en la chancellerie de France. Olivier de Magny lui offre une ode en 1559, À Anthoine Fumée grand rapporteur de France . Auteur de pièces latines et françaises, dont un Panegyrique pour la bienvenue et retour du Tres-Chrestien Henry, Roy de France et de Polongne, Paris, Nicolas Chesneau, 1574 et Les Histoires d'Antoine Fumée, Chevalier, seigneur de Blandé, conseiller du conseil privé du Roy, Paris, Nicolas Chesneau, 1574. (ÉR)

Occurrences

Furius

Critique de Catulle, qui répond dans Ad Aurelium et Furium . (ER)

Occurrences

Gadagne, Guillaume

Fils du riche marchand-banquier Thomas II Gadagne (consul de Lyon en 1536) et de Péronette Berti. Né en 1534, mort en 1601. Sénéchal de Lyon (1554) et lieutenant général pour le Lyonnais, le Forez et le Beaujolais (1554-1555 puis à partir de 1558), frère de Thomas Gadagne (M. de Beauregard). Claude Longeon (Une Province française à la Renaissance, Saint-Étienne, Centre d'Études foréziennes, 1975, p. 74), souligne ses activités de mécène au château de Bouthéon qu'il achète en 1561. Voir Édouard Lejeune, Guillaume Gadagne, sénéchal de Lyon: Monsieur de Bothéon , Bulletin de La Diana, vol. 57, n° 4, 1998, p. 295-322; É. Lejeune, La Saga lyonnaise des Gadagne, Lyon, éd. lyonnaise d'art et d'histoire, 2004,,; Eugène Vial, Notes sur Guillaume Gadagne , Bulletin de la société littéraire, historique et archéologique de Lyon, janv-fév-mars 1909, p. 111-135.

Occurrences

Gadagne, Thomas

Seigneur de Beauregard et bailli du Beaujolais (1555), bailli du Dauphine (1559). Frère de Guillaume Gadagne, fils de Thomas II Gadagne et de Peronette Berti. Voir Édouard Lejeune, La Saga lyonnaise des Gadagnes, Lyon, Éditions lyonnaises d'art et d'histoire, 2004. (à consulter pour compléter). J.-G. Trolieur de la Vaupierre, Histoire du Beaujolais, éd. Léon Galle et Georges Guigue, Lyon, chez le Trésorier-archiviste de la Société, 1920. 418. Marie-Noëlle Baudouin-Matuszek, Officiers royaux sous Henri II et François II (1547-1560), Annuaire-Bulletin de la Société de l'histoire de France, 2010, p. 46 (É.R.)

Occurrences

Galterus, G.

D'après Les Nouvelles et Antiques Merveilles (1554), homme vertueux et savant, et ancien bon ami de Charles Fontaine. Le quatrain des Nouvelles et Antiques Merveilles renvoie à la dureté du diamant, la pièce des Ruisseaux à un tresor, qui lui et dure / Plus que la perle nette et pure . Une piste à explorer pour l'identifier? Galterus renvoie au patronyme Gaut(h)ier , l'initiale du prénom est G. (ÉR)

Occurrences

Garnier, Jean

Probablement originaire de Tournus (Ruisseaux, p. 192). Non identifié. (É.R.)

Occurrences

Gaultier

Prénom désignant un quidam dans une épigramme de La Fontaine d'Amour. (ER)

Occurrences

Gauteret, Jean ou Gaspard

Chanoine à Lyon, compère de Fontaine, qu'il connaît de Paris. Il peut s'agir de Jehan ou de Gaspard Gauteret, frères et tous deux chanoines. Jehan Gauteret est chanoine de Saint-Just, docteur en droit. Désigné comme official et inquisiteur lors du procès de Baudichon de la Maisonneuve en 1534, aux côtés de l'official Estienne Faye, également un dédicataire de Fontaine dans les Etrennes de 1546 (N. Weiss, Le Réformateur Aimé Meigrot, le martyr Etienne de la Forge et Jean Kléberg dit le bon Allemand (1524-1546, Bulletin de la société d'histoire du protestantisme français, 1890, p. 251 et 255). Gaspard Gauteret est également chanoine à Lyon. C'est cette identification que propose la notice de Rothschild 2877 (650c) des Odes, Enigmes... sur Archives et manuscrits . Gaspard Gauteret meurt en 1564. Le chanoine Gauteret perd sa sœur, dont nous ne connaissons pas le nom. (ER)

Occurrences

Gauteret, X

Sœur du chanoine Gauteret, morte avant 1545 (épigramme consolatoire adressée au canoine Gauteret dans La Fontaine d'Amour). (ER)

Occurrences

Gayand, Philippe

L'identité du doyen de la collégiale d'Aigueperse reste à sourcer (information aimablement donnée par Thierry Pécout). Aigueperse, diocèse d'Autun. Philippe Gayand est sacriste et chanoine de Beaujeu. (ER)

Occurrences

Gentil, Jean

Musicien. Registré en 1541 comme hautboïste de François Ier et bourgeois de Paris. On trouve encore la trace de son activité en 1572. Huissier puis valet de chambre de Catherine de Médicis en 1560, il vit à Saint-Germain des Près. Lors du recencement de 1571, il est mentionné comme haultboixs , taxé à 60 s. t. En 1572, il apparaît comme veuf de Marguerite Guillot (sa seconde femme). Il a au moins un fils et une fille (Michèle Gentil). D'après Archives nationales MC/ET/VIII, 60 (15 juin 1541), il est le fils de Durant Gentil et de Jeanne Roux, et le père de François, écolier et étudiant en l'Université de Paris. Voir Isabelle Handy, Musiciens au temps des derniers Valois (1547-1589), Paris, Garnier (1re éd. Paris, Champion 2008), p. 187-188.

Occurrences

Gentil, René

Docteur in utroque, conseiller du Sénat de Milan, conseiller lai (1522), clerc (1531) et lai de nouveau (1534). Président du Parlement de Paris (1528, IIIe chambre). Privé apr arrêt, pour forfaiture et remplacé par Antoine Minard le 6 juin 1542 (procès en 1541). Voir Édouard Maugis, Histoire du Parlement de Paris. De l'avènement des rois Valois à la mort d'Henri IV, tome III, Paris, Auguste Picard, 1916, p. 152. Les pièces du procès sont conservées au Archives nationales: voir Henri de Curzon, Trésor des chartes (layettes). Ancienne série des Sacs (dite Supplément , volume 5: Mélanges, coffres des chanceliers. Inventaire analytique (J//941-J-968) (1911), p. 70-71 (J 958, pièces 22-32). (ER)

Occurrences

Gentil, X

Fils du musicien, hauboïste, Jean Gentil. S'agit-il de François Gentil, qui apparaît dans les archives? Voir Archives nationales MC/ET/VIII, 60 (15 juin 1541), François Gentil, écolier et étudiant en l'Université de Paris, reçoit une donation de la part de son père Jean Gentil. Voir Isabelle Handy, Musiciens au temps des derniers Valois (1547-1589), Paris, Garnier (1re éd. Paris, Champion 2008), p. 187.

Occurrences

Girard, Charles

Destinataire non identifié. Fontaine et lui se sont mariés la même année. (ER)

Occurrences

Girard, Jean III

Seigneur de Prunay, de la Salle, de Morthomiers, des Bergeries (son père est décédé avant 1554). Il épouse Marguerite Tribolet. Source: https://gw.geneanet.org/qvne?lang=fr&amp;n=girard+de+prunay&amp;oc=0&amp;p=jean+ii À approfondir pour les sources. (ER)

Occurrences

Girard, X

Épouse de Charles Girard. (ÉR)

Occurrences

Girinet, Jean

(ca 1520-1562). Avocat. Frère de Philibert Girinet, chevalier de l'Église de Lyon. Ioannis Girineti Caussarum patroni orationes duæ Lugduni Comitiis Consularibus. habitæ, Lyon, Jean de Tournes, 1555 (discours datés de janvier 1554 a.s., 1555 n.s.). Il est second avocat du roi (1557). Voir Claude Longeon, Une Province française à la Renaissance; Marie-Noël Baudouin-Matuszek Officiers royaux sous Henri II et François II (1547-1560), Annuaire-Bulletin de la Société de l'histoire de France, 2010, p. 73. (É.R.)

Occurrences

Glaucé

Néréide. (ÉR)

Occurrences

Glaucos

Divinité marine de la mythologie grecque, amoureux de la nymphe Scylla qui le repousse. (ÉR)

Occurrences

Gohory, Jacques

1520-1576. Avocat et médecin parisien. Introducteur de Paracelse, traducteur en français de Machiavel et d'_Amadis de Gaule_. Magali Jeannin Corbin, Jacques Gohory traducteur des Amadis ou l'annexion de l'altérité , in Traduire le même, l'autre et le soi, éd. Francesca Manzari et Fridrun Rinner, Aix-en-Provence, Presses universitaires de Provence, 2011, p. 1555-161. (É.R.)

Occurrences

Gondelfinger, Anne

Épouse d'Imbert Faure. En 1569 puis en 1570, damoyselle Anne Gondelfinger est donnée comme vefve feu noble Humbert Faure, en son vivant seigneur de Thézé, bourgeoys citoyen de Lyon (arch. municipales de Lyon, CC/1163, 1568-1569; CC/1180, 1570-1571 et plus tard encore). Elle est encore désignée comme sa femme (et non veuve) en 1565-1566 (Arch. municipales de Lyon, CC/1136, 1565-1566).

Occurrences

Gondi, Meraulde de

Fille de Marie-Catherine de Pierrevive, dame du Peron. Épouse de François Rousselet, seigneur de Pardieu, de Montluel, en Dauphiné (conseiller de la ville de Lyon en 1540-1541: archives municipales de Lyon., CC/940, 1540-1541, pièce n°13) (ER)

Occurrences

Gouy, Jean de

Président du parlement de Paris. Fontaine lui adresse une pièce lors de ses démêlés judiciaires (Ruisseaux, p. 105), alors qu'il juge visiblement l'affaire. Arch. nat. MC/ET/VIII/66, fol 97 v°, 26 février 1540: Jehan de Gouy, conseiller au Parlement, chanoine de la Sainte-Chapelle, prieur commandataire de Saint-Pierre de Warty, diocèse de Beauvais ; MC/ET/VIII/70, fol 417, 1er février 1543: Jehan de Gouy, conseiller au Parlement, chanoine de la Sainte-Chapelle du Palais; MC/ET/VIII/71, fol 59, 7 juin 1544: Jehan de Gouy, conseiller et président . (ER)

Occurrences

Granger, Geofroy

Médecin à Paris, mort en 1567. Docteur régent. Archives nationales MC/ET/LXXXVI/28 (1er avril 1551); MC/ET/LXXXVI/28 (29 juillet 1551): docteur régent en la faculté de médecine ; MC/ET/LXXXVI/29 (16 octobre 1551); S//4431: titres et sentences concernant Montmartre, entre autres au nom de Geoffroy Granger, docteur en médecine (1552); Châtelet de Paris, Insinuations, Y//100, fol. 76 (24 février 1559): docteur régent en la faculté de médecine en l'université de Paris . Son frère, François, y apparaît comme laboureur demeurant à Besson près Moulins en Bourbonnais. Il possède lui-même des propriétés à Besson; MC/ET/XXXIII/50 (22 octobre 1565: docteur en médecine. Nicolas Bourbon lui adresse une pièce des Nugæ (Lyon, Gryphe, 1538). Possesseur d'un exemplaire de Prisciani Grammatici Cæsariensis libri omnes (Venise, Alde Manuce, 1527), relié vers 1540 à son nom: GODO. GRANGERII BOII ET AMICORUM (formule et amici également employée par Grolier). Voir A. R. A. Hobson, A Biding for Geoffroy Granger, Bibliothèque d'Humanisme et Enaissance, t. 18, n° 2 (1956), p. 280-281. (ER)

Occurrences

Gravier, Jean

Secrétaire du Consulat de Lyon, notaire royal, il figure dans le registre de comptabilité communale (de la fin des années 1540 jusqu'en 1565-1566). Le fils du Charles Fontaine, Jean, dédie son Hortulus puerorum / Petit Jardin pour les enfants, à Jean Gravier (Lyon, Loys et Charles Pesnot, 1561), suivi d'une pièce en vers latins adressée à Antoine Gravier, son fils. Voir Gautier Mingous, La Chancellerie municiplae lyonnaise et la construction d'une information politique urbaine à la fin du XVIe siècle , Cahiers d'histoire. Revue d'histoire critique, n°149, 2021, p. 85-103 (en ligne, consulté le 16 décembre 2021).

Occurrences

Grolier, François

Échevin à l'orée de 1546 (Monfalcon). (ER)

Occurrences

Gros, Jean Antoine

Appartient à une famille de mécènes lyonnais. Picta Poesis / Imagination poétique (1552) d'Aneau, est dédié à Jean Antoine Gros, valet de chambre du roi et trésorier des fortifications de Lyon. Jean Antoine Gros et ses frères Breton et Léon sont naturalisés au début des années 1540 (Archives nationales, Trésor des Chartes (registres), tome IV, JJ//255/A, n° 83: Naturalitas pro Joanne Antonio Gros, Breton Gros et Leone Gros fratribus). Le frère de Jean Antoine Gros figure dans les Archives municipales de Lyon, CC/953 (1542-1543, Comptabilité), pièce n° 9: Payement fait par le Consulat (...) de 1000 écus d'or à Brethon Gros, par Humbert de Masso et Gonyn de Bourg, conseiller de la ville et en son nom. Voir B. Aneau, Alector, éd. Ma rie Madeleine Fontaine, Genève, Droz, 1996. (É.R.)

Occurrences

Gruget, Claude

Traducteur (grec, espagnol, italien). Il semble collaborer régulièrement avec Jean Maugin dans l'officine de Jeanne de Marnef. Éditeur de L'Heptaméron de Marguerite de Navarre. Sources: Dictionnaire des lettres françaises. Le XVIe siècle, La Pochotèque. Notice Gruget, Claude . Élise Rajchenbach, Être veuve d'imprimeur. Les stratégies éditoriales de Jeanne de Marnef, veuve Janot (1545-1547), in Paroles dégelées. Propos de l'Atelier XVIe siècle, Paris, Garnier, 2016, p. 654 (ÉR)

Occurrences

Gryphe, Sébastien

Imprimeur-libraire à Lyon, mort en 1556. Voir _Quid novi? Sébastien Gryphe, à l'occasion du 450e anniversaire de sa mort_, éd. R. Mouren, Lyon, Presses de l'enssib, 2008. (ER)

Occurrences

Guillaume

Prénom qui désigne un quidam dans une épigramme de La Fontaine d'Amour.

Occurrences

Guillot, Gaspard

Avocat de Charles Fontaine. Probablement Gaspard Guillot (Fontaine n'indique pas de prénom). Voir Arch. Municipales de Lyon, CC/986, Comptabilité communale de François Coulaud pour 1548-1549, pièce n°95, Loyse Taillemond est identifiée comme vefve feu Me Gaspard Guillot, en son vivant docteur ès droitctz , et CC/1009, Comptabilité communale de François Coulaud pour 1552-1553, pièce n°29: comme vefve feu messire Gaspard Guillot, en son vivant advocat en la court ordinaire de Lyon. (ER)

Occurrences

Guy

Prénom qui désigne un quidam emprunteur dans une épigramme des Ruisseaux.

Occurrences

Guy, Simon

Maître chirurgien à Lyon. Barthélemy Aneau lui dédie son édition de Gesner, Tresor de Evonime Philiatre des Remedes secrets. Livre Physic, Medical, Alchymic, et Dispensatif de toutes substantiales liqueurs, et appareil de vins de diverses saveurs, necessaire à toutes gens. Principallement à Medecins, Chirurgiens, et Apothicaires, Lyon, B. Arnoullet, 1555. Aneau invoque leur amitié. (É.R.)

Occurrences

Guybert

Avocat à Lyon. (ÉR)

Occurrences

Hadrien

Empereur romain. (ER)

Occurrences

Hannibal

Général carthaginois des IIIe et IIe s av J.-C., il s'illustre dans la deuxième guerre punique lors de laquelle il fait trembler Rome en passant les Alpes avec ses troupes et ses éléphants. (ER)

Occurrences

Hector

Troyen, fils de Priam, époux d'Andromaque, père d'Astyanax. Il est tué par Achille.

Occurrences

Hélène

Fille de Léda et de Zeus, épouse de Ménélas, enlevée par Pâris.

Occurrences

Héliades

Filles d'Hélios, le Soleil.

Occurrences

Héliodore d'Émèse

Auteur grec des Éthiopiques, roman traduit par Amyot. (ÉR)

Occurrences

Henri II

Dauphin de France à partir de 1536, puis roi de France à partir de 1547. (ER)

Occurrences

Henry, Guillaume

Échevin à l'orée de 1546 (élu en remplaçant de son oncle Guyot Henry, décédé). (ER)

Occurrences

Henry, Nicolas

Nicolas Henry, seigneur de Crémieu et d'Alessan (Piémont), figure dans les Archives municipales de Lyon parmi les rentiers de la ville. Fils de Guyot Henry et de Pernette Faure (Guyot Henry teste le 23 mars 1543 en faveur de ses enfants, Guyot, Nicolas et François). Voir Archives départementales du Rhône, 149J66. Au service d'Emmanuel Philibert, duc de Savoie. Époux de Violante de Savoie. Archives départementales du Rhône, 149J70: Quittance et amortissement de pensions entre Nicolas Henry, comte d'Altessan et les Recteurs de l'Hôtel-Dieu (1575); 149J71: diverses transactions (1572-1576). Arch. municipales de Lyon: CC/1026, comptabilité communale (1554-1555), pièces justificatives et dépenses de François Coulaud, receveur des deniers communs ( Guillaume et Jehan Henry, tuteurs et administrateurs des personne et bien de noble Nycolas Henry, seigneur de Crémieu ; CC/1034, comptabilité communale (1555-1556); et CC/1042, comptabilité communale (1556-1557). D'après CC/46, Nommées ou dénombrement des biens meublés et immeubles pour 1586 (folio 5 v°), il possède une maison rue Saint-Jean est le fils de Guyot Henry qui, d'après les procès verbaux des élections consulaires, est dit décédé pour l'année 1544 (BB/370/ELECTION/DE/1544. Voir aussi à ce sujet CC/46, folio 5 v° (1586). Voir aussi Archives municipales de Lyon, CC/1042 (1556-1557); CC/1259 (1576-1577): donation de rentes à l'hôpital du pont du Rhone par messire Nicolas Henry, chevalier, comte d'Altessan ; CC/1189 (1572): Nicolas Henry, escuier, sr de Crémieu ; CC/1197 (1571-1572); CC/1522 (1596-1599). Voir Claude Le Laboureur, Les Mazures de l'abbaye royale de l'Isle-Barbe-lez-Lyon, vol. 2, Paris, Jean Couterot, 1686, p. 369. (ER)

Occurrences

Hercule

Héros grec, connu pour sa force surhumaine.

Occurrences

Hermione

Fille d'Hélène et Ménélas, elle est dans un premier temps fiancée à Oreste avant d'être promise à Pyrrhus qui l'enlève. Après le meurtre de Pyrrhus par Oreste lors d'un combat singulier, elle retrouve Oreste.

Occurrences

Héro

Amante de Léandre.

Occurrences

Hérodote

Historien et géographe grec du Ve siècle avant J.-C. (ÉR)

Occurrences

Héroët, Antoine

1492-1567. Abbé de Cercanceaux (1538-1567), prieur de Longjumeau, aumônier du roi et évêque de Digne (1553). Auteur, notamment, de La Parfaicte Amye (publ. Dolet, 1542). Il est l'un des introducteur du néoplatonisme en France (traduction de Platon dans L'Androgyne). En 1539 et 1540, il figure sur les comptes de Louise de Savoie et de Marguerite de Navarre. En 1558, Louis Le Roy écrit dans son Sympose qu'Héroët était ordinairement en la cour du chancelier François Olivier (chancelier depuis 1545). Il fait partie des auteurs reconnus par la Brigade. Voir Par élévation d'esprit. Antoine Héroët, le poète, le prélat et son temps. Actes du colloque de Cercanceaux, éd. André Gendre et Loris Petris, Paris, Champion, 2007. (ER)

Occurrences

Hésiode

Poète grec (fin VIIIe s ou début VIIe s av. J.-C.). Il serait né à Ascra en Béotie.

Occurrences

Homère

Aède grec, à qui sont attribuées l'Iliade et l'Odyssée.

Occurrences

Horace

Poète latin. Son Art poétique est traduit par Jacques Peletier (1541). Voir Nathalie Dauvois, Pour une autre poétique. Horace Renaissance, Genève, Droz, 2021 et Chacun son Horace. Appropriations et adaptations du modèle horatien en Europe (XVe-XVIIe siècles), éd. N. Dauvois, M. Jourde, J.-C. Monferran, Paris, Champion, 2019. (ER)

Occurrences

Hugand, Vincent

Élu de Mâcon. Archives départementales de Saône-et-Loire, C464 (1558-1566: à affiner) Louis Hugand, contrôleur des aides: même famille? (ER)

Occurrences

Hymen

Dieu romain qui préside aux mariages. (ÉR)

Occurrences

Icare

Fils de Dédale, avec qui il est enfermé dans le labyrinthe du Minotaure, il tombe dans la mer et meurt après avoir volé trop près du soleil - les rayons de ce dernier ont fait fondre la cire qui liait les plumes aux ailes confectionnées par son père.

Occurrences

Imprimeur fictif de La Victoire et Triumphe d'Argent

Occurrences

Io

Maîtresse de Zeus, qui la transforme en génisse pour qu'elle échappe à la jalousie d'Héra. Héra exige que Zeus lui offre la génisse mais le dieu se change en taureau pour la rencontrer. Héra confie alors Io à la surveillance d'Argos (Argus en latin), géant aux cent yeux. (ÉR)

Occurrences

Jacob

Non identifié.

Occurrences

Jamet, Lyon

Seigneur de Chambrun, secrétaire de Renée de France, duchesse de Ferrare, poète. Ami et protecteur de Marot – comme Marot a trouvé asile à la cour de Ferrare chez Renée de France où il reste jusqu’en 1560. Il a composé l'épitaphe de Clément Marot pour la tombe du poète dans la cathédrale de Turin. Voir Barbier-Mueller, Bibliothèque poétique. (ER)

Occurrences

Janus

Dieu romain à deux visages (bifrons), une face tournée vers le passé et une face tournée vers l'avenir. Il donne son nom au mois de janvier, qui commence l'année dans le calendrier romain. (ÉR)

Occurrences

Jason

Fils d'Éson, il est élevé par le centaure Chiron. Il conquiert la Toison d'or grâce à l'aide de Médée, qu'il épouse.

Occurrences

Jean, Catherin

Écuyer, maître de la poste du roi à Lyon. Arch. municipales de Lyon, CC/144 (1545-1554), taxes perçues au nom du roi. Catherin Jean figure, côté de Fourvières, comme tenant la poste du Roy , à 5 sous, 5 livres 10 sous (folio 13). Archives municipales de Lyon CC40 (nommées 1545), f. 5 v°. CC912. CC0724. BnF ms fr 20549, ms fr 20551. D'après une lettre du 16 mai 1558 de M. de Cotarel à Barbe d'Amboise, comtesse de Seyssel-La Chambre, mort en 1558 (archives départementales de Savoie, SA150). Paul de Courteault, Blaise de Monluc historien, p. 348. (ER)

Occurrences

Jeanne

Désignée comme hôtesse dans la Fontaine d'Amour (1545), Personnage fictif ou personne réelle? (ER)

Occurrences

Jésus Christ

Occurrences

Job

Personnage principal du Livre de Job (Ancien Testament).

Occurrences

Jodelle, Étienne

Poète et dramaturge français, membre de la Brigade (ca 1532-1573). Parisien. Séjour à Lyon vers 1550. Création de Cléopâtre captive en 1553. Enra Balma, Un Poeta del rinascimento francese: Etienne Jodelle, Florence, 1962; Emmanuel Buron, Dessous un silence obstiné : histoire des œuvres et théorie poétique d'Étienne Jodelle, thèse de doctorat sous la dir. de Michel Simonin, Tours, 1997. (É.R.)

Occurrences

Jonas

Prophète biblique (livre de Jonas), particulièrement connu pour avoir été jeté par-dessus bord par des marins et recueilli dans le ventre d'un grand poisson avant que ce dernier le recrache sur le rivage.

Occurrences

Joubert, Jacques

Lieutenant criminel à Bourges. Il est le premier à occuper cet office après sa création, par l'édit de mai 1551. Il a été pourvu de la charge le 18 janvier 1552. Lieutenant général en Berry en 1557 et 1561. Archives nationales, Insinuations, Y//100, fol. 323 (16 décembre 1558): Aignan Le Vasseur, écuyer, seigneur de Reuilly près Orléans, demeurant en la paroisse d'Urciers en Berry près Château-Meillan: donation à François de Saint-Julian, écuyer, d'une créance de 504 livres 10 four tournois sur Jacques Jobert, lieutenant pour le roi en la ville de Bourges. Archives du Cher, E/1313 (1554-1556): Sommation faite à Jacques Jobert, lieutenant criminel au présidial, par le prévôt de Bourges, de remettre entre ses mains les procédures entamées contre Jean Lepage, prisonnier, comme rellevant de la juridiction de la prévôté ; E/1566 (1561): Papier premier des notes reçues par Michel Bounet, notaire royal ordinaire en Berry, institué oud. office par noble homme et saige maistre Jaques Jobert, sieur de Soupize, conseiller du Roy nostre sire, lieutenant général civil et criminel au baillage de Berry et siège présidial de Bourges... Il est le fils de Pierre Jobert, seigneur de Soupize et des Granges. Voir Arch. Nat. Insinuations, Y//95, fol. 420 (22 août 1550), donation de PIerre Jobert à Jacques Jobert, avocat en parlement, son fils. Voir aussi Châtelet de Paris, Insinuations Y//90, fol. 265 v° (18 février 1545); MC/ET/CXXII/165 (13 mai 1551). Marie-Noëlle Baudouin-Matuszek, Officiers royaux sous Henri II et François II (1547-1560), Annuaire-Bulletin de la Société de l'histoire de France, 2010, p. 47. Gaspard Thaumas de La Thaumassiète, Histoire de Berry, p. 51, p. 185, p. 187. (É.R.)

Occurrences

Joubert, Pierre

Seigneur de Soupize et des Granges. Père de Jacques Joubert. Grenetier au Grenier à Sel de Bourges, maire de Bourges en 1512, 1513, 1538 et échevin en 1496. Voir Arch. Nat. Insinuations, Y//95, fol. 420 (22 août 1550), donation de PIerre Jobert à Jacques Jobert, avocat en parlement, son fils. Voir aussi Châtelet de Paris, Insinuations Y//90, fol. 265 v° (18 février 1545); MC/ET/CXXII/165 (13 mai 1551). Gaspard Thaumas de la Thaumassière, Histoire de Berry, p. 1020.

Occurrences

Juge de Tournus

Non identifié. À noter toutefois que Fontaine a des liens avec Tournus et le sud de la Bourgogne. Son cousin (par alliance, lié à sa première épouse Marguerite?), Jean Bureau, est notaire à Tournus. (ER)

Occurrences

Junon

Déesse romaine, sœur et épouse de Jupiter. Porteuse de richesses. (ÉR)

Occurrences

Jupiter

Dans la mythologie romain, roi des dieux. Marié à Junon, il a de multiples aventures. (ÉR)

Occurrences

Jure, Alexis

Originaire de Chieri (= de Quiers ), en Piémont. Marchand. Eugénie Droz formule l'hypothèse selon laquelle Alexis Jure, ami de Claude La Maistre, serait le passeur du Beneficio di Cristo (Venise, Bernardino Bindoni, 1543) en France (Chemins de l'hérésie, III, Genève, Droz, 1970-1976, p. 123-124, et plus largement p. 80-129). Le texte est traduit par Claude Le Maistre, un ami de Marot, et publié sous le titre Du Benefice du Jesuschrist crucifié (Lyon, Jean de Tournes, 1545). L'ouvrage fut rapidement mis à l'index. Alexis Jure est également le destinataire d'une pièce de Bonaventure des Périers parue dans le Recueil des Oeuvres de feu Bonaventure des Périers (Lyon, Jean de Tournes, 1544). Voir aussi Rosanna Gorris, Il Torchio e la seta: la nébuleuse des imprimeurs et libraires piémontais à Lyon et leur networking franco-italien , in Le Savoir italien sous les presses lyonnaises à la Renaissance, éd. Silvia d'Amico et Susanna Gambino Longo, Genève, Droz, 2017, p. 37-88. (ER)

Occurrences

Lachesis

L'une des trois Parques.

Occurrences

La Fay, M. de

Lyonnais. Marine Molins propose Jean de La Fay, docteur en droit, bourgeois de Lyon. Il pourrait également s'agir de Pierre Arod, seigneur de La Fay (échevin dès la fin des années 1530. Il a épousé Marguerite Laurencin. Dans _La Fontaine d'Amour_, Fontaine l'appelle seigneur , ce qui oriente vers la seconde hypothèse. Enquête à poursuivre. (ER)

Occurrences

La Fay, Mme de

Occurrences

La Foy, Mlle de

Non identifiée. (ÉR)

Occurrences

Lalage

Femme chantée par Horace. (É.R.)

Occurrences

Lallemant, Étienne ou (moins probable) François

François Lallemant, de Bourges, est seigneur de Marmagne. Il prend la suite de son père comme trésorier des Ligues (Philippe Hamon, Messieurs des finances. Les grands officiers de France dans la France de la Renaissance, chapitre II, Vincennes, Institut de la gestion publique et du développement économique, 1999, consulté en ligne le 14 décembre 2021, n. 170). Voir Arch. nationales, MC/ET/XIX/163 (11 juillet 1543); MC/ET/VIII/73 (29 novembre 1546); MC/ET/XIX/174 (8 juillet 1547): François Lallemant, seigneur de Marmagne, et grainetier de Paris ; MC/ET/XIX/174 (9 juillet 1547); MC/ET/VIII/96 (15 juillet 1568): Mariage de Marguerite Lallemant, fille de feu François Lallemant, sieur de Marmagne, notaire, et Jacqueline Boudet, et de Jacques Allegrin, conseiller au Parlement ; MC/ET/VIII/86, fol 440 (3 octobre 1559): Cession des droits de succession par François Lallemant, seigneur de Marmagne, notaire et secrétaire du roi, trésorier des ligues, et son frère Etienne, au profit de Guillaume Lallemant, leur frère, à la suite de la succession de leur mère Jeanne de Champauges, sur la seigneurie de La Bouteillerie près de Chalon . Son frère Étienne II Lallemant (?-1588), seigneur de Buy et de Vouzay, est notaire et secrétaire du roi, conseiller au Grand Conseil (1551), il occupe la charge de maître des requêtes (1553), il est intendant des Finances (1559) et maire de Bourges (1561). Aneau lui dédie son _Sommaire declaracion sur l'Apologie de Joseph contre Apion, traduite en Fraçois et dediée à Monseigneur Monsieur M. Estienne l'Allemant, maitre des Requestes au Conseil du Roy_, publié dans François Bourgoing, _Histoire de Flavius Josephe_, Lyon, J. Temporal, 1558, p. 649-652. Ses liens avec Bourges et Lyon sont bien identifiés. Voir M. Etchechoury, Les Maîtres des requêtes..., Droz-Champion, 1991, p. 239-240 sq et M. M. Fontaine, Libertés et savoirs du corps à la Renaissance, Caen, 1993, p. 337 et p. 374-375. Sa fille, Anne Lallemant épouse Jacques Viole, seigneur d'Andrezel et d'Aigremont, conseiller au parlement et président des requêtes du palais. Archives nationales, Insinuations Y//122, 10 août 1580: Étienne Lallemant, seigneur de Vouzay, conseiller du Roi et maître des requêtes ordinaire de l'hôtel ; Catalogue des actes de Henri II (novembre 1554): par le roy, maître Etienne Lallement, maître des requestes ordinaire de l'hostel present ; MC/ET/XXIII/169, fom 428 (13 janvier 1563): à la requête d'Anne du Tillet, femme d'Etienne lallemant, maître des requêtes ordinaire de l'hôtel, sieur de Vouzay ; Archives départementales du Cher, E/1923 (1564): Marché par lequel Pierre Bonneau, maçon, s'engage envers dame Françoise Lallemant, dame de Saint-Florent, à agrandir le château dudit Saint-Florent d'une salle neuve... - cet acte est à rapprocher des fréquentations de l'ami de Fontaine, Nicole Le Jouvre, qui échange avec le seigneur de Saint-Florent - et constitution d'une rente de 300 livres tournois sur les terres de Montlebeau et Bussières, par Jean de La Marche, sieur de Bussières d'Aillac, au profit d'Étienne Lallemant, sieur de Vouzay . D'après Jean-Baptiste Jullien de Courcelles, Dictionnaire universiel..., vol. 3, p. 366, leur père Étienne I Lallemant est seigneur de Marmagne et de Vouzé , mais il est maître des comptes (décembre 1546) et non maître des requêtes. (ÉR)

Occurrences

Lallier, Mlle

Destinataire non identifiée pour le moment. (É.R.)

Occurrences

Lallier, X

Père (non identifié) de Mademoiselle Lallier, non idéntifiée. (ÉR)

Occurrences

La Louppe, Vincent de

Avocat en Parlement de Paris. En 1554, il apparaît comme lieutenant criminel de Chartres, chez Fontaine. Auteur de Commentarii Vincenti Lupani de magistratibus, et præfecturis Francorum (Paris, Guillaume Le Noir, 1551), de sa traduction: Des Dignitez, Magistrats, et Offices du Royaume de France (Paris, Guillaume le Noir, 1553), ainsi que d'autres ouvrages. (ER)

Occurrences

La Porte, Charles de

Occurrences

La Porte, Eustache de

Conseiller au Parlement de Paris (consulter Popoff). Rapporteur lors du procès de Fontaine à Paris. Arch. nat. MC/ET/VIII/66, fol 49 (4 janvier 1540) et MC/ET/VIII/69, fol 124 v° (31 août 1541): avocat au Parlement ; MC/ET/VIII/71, fol 106 (18 juillet 1544): conseiller au Parlement ; MC/ET/XCIX (15 décembre 1564): ancien conseiller au Parlement, propriétaire à Issy (jadis) . D'après Châtelet de Paris Y91, fol 64 (31 décembre 1544), il est le frère de Jacques de la Porte. Il est l'époux de Sidoyne ou Sidonie du Prat: Châtelet de Paris. Y//91, fol 328 v° et Y//86, fol. 68 v° (4 janvier 1540). En 1561, il est désigné seigneur de Touteville et il est le frère de Denis de La Porte, prieur de Saint-Eusèbe d'Auxerre: Châtelet de Paris, Y//102, fol. 450 v° (29 octobre 1561) (ER) || Avocat qui succès à son père au Parlement de Paris en 1543 Source : Barbier-Mueller, Bibliothèque poétique

Occurrences

La Porte, Hugues de

Libraire lyonnais. Bourgeois de Lyon, plusieurs fois échevin de la ville. Associé jusqu'en 1547 à ses frères François (mort en 1543) et Jean, sous la raison Hugues de La Porte et héritiers d'Aymon de La La Porte . Meurt en 1572. Data BnF: https://data.bnf.fr/fr/13543042/hugues_de_la_porte/ Archives municipales de Lyon, CC/940, 1540-1541 (comptabilité de Jacques Coulaud): figure comme conseiller de la ville. Élections consulaires, arch. municipales de Lyon, BB/370: 1538, 1544, 1549, 1555. Échevin à l'orée de 1546. (ER)Péricaut, in Notes et documents pour servir à l'histoire de Lyon, 4e partie, indique à la date du 26 juin 1550 que Hugues de La Porte n'avait pas voulu accepter la charge de Conseiller à laquelle il avait été élu lors des dernières élections. Il y a été contraint, sous la promesse de ne pas être réélu avant six ans. (É.R.)

Occurrences

La Porte, Marguerite de

Occurrences

La Porte, Méraulde de

Commère de Fontaine. Épouse de Pierre Bullioud (mariage probable au printemps 1546, d'après étrenne de Fontaine), mère de Marguerite Bullioud qui épouse en 1578 Jean II Croppet (L. Morel de Voleine et H. de Charpin, Recueil de documents pour servir à l'histoire de l'ancien Gouvernement de Lyon, Lyon, Louis Perrin, 1854, p. 180). Ne pas confondre son époux Pierre Bullioud, docteur en droit avec son homonyme, procureur du roi, humaniste et bibliophile (1548-1597). Arch. Nat. MC/ET/XIX/154, 11 janvier 1540. D'après les nommées des habitants de Lyon de 1551, Pierre Bullioud est procureur du roi (archives municipales de Lyon, CC/42). Voir Marie-Noëlle Baudoin-Matuszek, Officiers royaux sous Henri II et François II (1547-1560), Annuaire-Bulletin de la Société de l'histoire de France, 2010, p. 73: provision de l'office le 5 juin 1549. (ER)

Occurrences

La Porte, Sibylle de

Libraire lyonnaise. Fille de Hugues de la Porte et de Jeanne de la Fay, 1540-1610. Épouse le 20 avril 1555 Henri de Gabiano, seigneur de Vourles, libraire à Lyon. Convertie au protestantisme, avec son époux. Le couple émigre à Genève en 1568. Après la mort de son époux, elle ne se remarie pas, puis elle revient à Lyon en 1574 avant de s'y réinstaller définitivement en 1578. Le nom de Sibylle de la Porte sert de raison sociale à la compagnie de librairie administrée, d'après Baudrier, par David et Jean de Gabiano. Maria Grazia Dalai, Le Donne del libro. Il ruole delle donne nella produzione e nel commercio del libro a Lione nel XVI secolo, thèse de doctorat, Università di Verona, 2020. Baudrier, Bibliographie lyonnaise, t. VII, p. 347-358. Roméo Arbour, Dictionnaire des femmes libraires en France (1470-1870). (É.R.)

Occurrences

Larcher, François

Clerc des comptes (Fontaine d'Amour), puis procureur en la Chambre des comptes de Paris. Archives nationales, P//12, n° 146 (10 décembre 1557): François Larcher est procureur à la chambre des Comptes. Châtelet de Paris, Insinuations Y//115, fol. 90 v° (29 janvier 1573): Marie Dupuy est dite veuve de François Larcher, procureur en la chambre des Comptes. (ER)

Occurrences

La Saulx, Pierre de

D'après l'épigrammes des Ruisseaux, p. 115, ce M. de la Saulx est parisien et a fait ses études avec Fontaine. Les épigrammes de Fontaine l'identifient comme secrétaire du cardinal de Châtillon et comme protonotaire. Tout comme Andrew Anderson Vance Jr, Marine Molins lui attribue le prénom Pierre - sur quelles sources, à part l'initiale P du prénom, p. 157 des Ruisseaux? Voir Andrew Anderson Vance Jr, Charles Fontaine: a Bibliographical Contribution and a Study of His Concept of Poetry, LSU Historical Dissertations and Theses, 1973, p. 21 (en ligne) (ER)

Occurrences

Lateranus, Guillaume

Guillaume du Costé, doyen du chapitre cathédral de Sainte-Croix d'Orléans en 1546, grand archidiacre du diocèse d'Orléans et abbé de Bon Repos au diocèse de Quimper (entre 1537 et sa mort en 1562). Destinataire d'une épigramme des Nugæ de Nicolas Bourbon (Lyon, Gryphe, 1538), p. 288, ainsi que d'un hymne de Macrin (adressé à Claude Guy Laval et Guillaume du Costé, III, 32; 1537) et d'une ode du même. Il contribue également au Recueil de vers latins et vulgaires (Lyon, Juste, 1536) sur la mort du Dauphin, réuni par Dolet. (ÉR)

Occurrences

Laurencin, Claude

Claude II Laurencin, fils de Claude I Laurencin et de Sibylle Bullioud, receveur des tailles, mécène, conseiller de la ville (1555). Son fils épouse en 1545 la sœur d'Hugues du Puy, Claire. Archives municipales de Lyon, CC/996 (comptabilité communale 1550-1551, pièce 15); CC/1038 (1556-1557, pièce n°14); CC/135 (1522, folio 10); CC/992 (1549-1550, pièce n°14); CC/1061, 1558-1559, pièce n°19: son nom figure pour les gages des officiers du Consulat; AA/101, pièces 10-18 (lettres originales des députés et agents d'affaire de la ville); CC/38, nommées, 1528-1529; AA/150, pièce 31 (?), CC/259, 1523, folio 79, BB/50, 1529-1531, folio 104 v°, BB/70, 1549-1551, folio 29 v°: Députation de Claude Laurencin, seigneur de la Riverie, à M. de Laguiche, gouverneur de la Bresse, au sujet de la réunion du Parlement de Chambéry à celui de Grenoble, qu'on disait avoir été décidée. 8 juillet 1549 ; CC/48, 1586, folio 117: les héritiers de feu Claude Laurencin, receveur des tailles ordinaires, à Lyon... ; CC/955, 1543-1544, pièce 50; CC/137, 1529, folio 142. Claude Longeon, Une province française à la Renaissance, Saint-Étienne, Centre d'Études foréziennes, 1975, p. 72. (É.R.)

Occurrences

Laurencin, Claudine

Épouse de Jean du Peyrat, mère de Madeleine du Peyrat. (ER)

Occurrences

Laurens

Fontaine l'identifie comme avocat. Un avocat Lorans figure régulièrement dans la comptabilité de la ville, mais plus tard. Est-ce le même? Est)ce un membre de sa famille? Archives municipales de Lyon, CC/1264 (1577-1578), CC/1313 (1582-1583), CC/1339 (1584-1585), CC/1349 (1585-1586), CC/1359 (1586-1587), CC/1421 (1591-1592). (É.R.)

Occurrences

Léander

Amant de Héro, mort noyé en traversant à la nage le bras de mer qui le séparait de sa bien-aimée.

Occurrences

Le Chateau

Ami berruyer de Fontaine. Non identifié. (ÉR)

Occurrences

Le Coigneux, Nicole

Époux de la cousine germaine de Charles Fontaine, Jacqueline Dugué. Avocat au parlement de Paris. Hawkins, p. 257. Élise Rajchenbach, Charles Fontaine Parisien: Une enfance à l'ombre de Notre-Dame (sur quelques documents d'archives récemment exhumés) , Bibliothèque d'Humanisme et Renaissance, n° LXXXIII-I, 2021-1. (ER)

Occurrences

Lecteur

Occurrences

Léda

Dans la mythologie grecque, Léda est l'épouse de Tyndare. Zeus, assimilé par les Romains à Jupiter, la séduit sous la forme d'un cygne.

Occurrences

Le Jouvre, Nicole

Mort avant 1549. Poète. Helléniste et latiniste. Originaire de Saint-Brisson-sur-Loire. François Habert publie ses épitaphes dans le Premier Livre des sermons du sententieux Horace (Paris, Fezendat, 1549) et dans le Temple de Chasteté (Paris, Fezendat, 1549). À Bourges, au service de Catherine d'Amboise puis de Jacques Thiboust, seigneur de Quantilly, notaire et secrétaire du roi, élu en Berry (attesté en 1545). Voir Élise Rajchenbach, Nicole Le Jouvre. Un poète en Berry , BHR, t. LXXXII, 2, 2020, p. 323-330. D'après Barbier-Mueller, Ma Bibliothèque poétique: avocat. (ER)

Occurrences

Le Maire, Martin

Orfèvre à Lyon. (ER)

Occurrences

Le Maistre, Claude

Traducteur du Beneficio di Christo (Venise, Bernardino de Bindoni, 1543) sous le titre Du Benefice du Jesuschrist crucifié (Lyon, Jean de Tournes, 1545), rapidement mis à l'index. Destinataire de plusieurs pièces de Bonaventure des Périers parues dans le Recueil des oeuvres de feu Bonaventure des Periers, Lyon (Jean de Tournes, 1544). Il émigre de Lyon vers Genève en 1549 (où il fait une faillite retentissante dont E. Droz rend compte). Il traduit deux psaumes, publiés dans le Psautier de Genève. Voir Eugénie Droz, Chemins de l'hérésie, III, Genève, Droz, 1070-1976, p. 123-124 et plus largement p. 80-129. Guillaume Berthon, Quelques nouveautés bibliographiques autour d'Étienne Dolet et Jean de Tournes: les Psaumes de Marot et le Benefice de Jesuschrist traduit par Claude Le Maistre (1544-1545), BSHPF, 158, 2012, p. 671-684. Rosanna Gorris, Il Torchio e la seta: la nébuleuse des imprimeurs et libraires piémontais à Lyon et leur networking franco-italien , in La Savoir italien sous les presses lyonnaises à la Renaissance, éd. Silvia d'Amico et Susanna Gambino Longo, Genève, Droz, 2017, p. 37-88. (ER)

Occurrences

Lesbie

Maîtresse de Catulle, chantée par le poète latin. (ER)

Occurrences

Leucothoé

Mortelle, aimée par Hélios, assimilé par les Romains à Phébus. À sa mort, elle est transformée en encens. Voir Ovide, Métamorphoses, IV, v. 196-255.

Occurrences

Le Verrier, Odoart

Clerc au greffe du roi à Lyon d'après La Fontaine d'Amour. Son nom figure dans la dédicace à Me François Verius, chanoine de Mâcon, de l'Epitome des trois premiers livres d'Artemidore traduit par Fontaine (Lyon, Jean de Tournes, 1546). (ÉR)

Occurrences

Levin, Jean

Probablement Jean Levin (moins possiblement Theode Levin). Jean Levin figure parmi les recteurs de l'Hôpital général de la Charité et Aumône générale de Lyon élus le 31 décembre 1542 (Catalogue des noms de Messieurs les Recteurs et Administrateurs de l'Hôpital général de la Charité et Aumône générale de Lyon depuis son institution, Lyon, Aimé Delaroche, 1742, p. 9) Archives municipales, CC/1069, comptabilité communale (1558-1559): Jehan Le Vin , esleu de Lyonnois . CC/1074, comptabilité communale de Jehan Coulaud (1559-1560): Jehan Levin , esleu de Lyonnoys . CC/1089, comptabilité communale (1560-1561), carnet de quictances de remboursement du prest de l'année MVcXLII, de ce qui en a esté payé en l'année finissant le dernier septembre XVcLXI : parmi les personnes remboursées, l'esleu Levin . Archives municipales de Lyon, CC41, nommées 1545, f° 28 v°: 'Jehan Levin esleu.' CC/1117 (1563-1564): Guillaume Mellier, advocat, tuteur, et à ce nom des heoirs feu l'eslu Le Vin. (ER)

Occurrences

Linus

Fils de Phébus et de Psamathé, recueilli bébé par des bergers et dévoré par les chiens du troupeau.

Occurrences

Lisippe de Sicyone

Sculpteur et bronzier grec du IVe sicèle av. JC.

Occurrences

Lorraine, Claude (duc de Guise)

1496-1550. Comte (1508) puis duc d'Aumale (1547); comte (1520) puis duc de Guise (1528). Frère du Cardinal de Lorraine (Jean de Lorraine). Époux d'Antoinette de Bourbon. Lors de la captivité de François Ier et de la régence de Louise de Savoie, il est conseiller militaire de la régente. Mécène. (ER)

Occurrences

Lorraine, François de

1519-1563. Grand chef militaire, compagnon d'Henri II. Époux d'Anne d'Este (29 avril 1548). frères de Charles et de Louis de Lorraine et de Claude II d'Aumale. Duc d'Aumale (1547-1550) puis duc de Guise (1550-1563), marquis de Mayenne, baron puis prince de Joinville (1551). Grand maître de France (1559). (ÉR)

Occurrences

Lorraine, Jean III de

Jean III de Lorraine (1498-1550), famille de Guise. Il grandit à la cour de France, avec son frère Claude (futur duc de Guise). Proche de François Ier. Notamment archevêque de Lyon de 1537 à 1539. Échoue de peu à l'élection comme pape en novembre 1549, face à Jules III. (ÉR)

Occurrences

Loüet, François du

Né en août 1532, mort le 2 novembre 1581 à Kerancoat. Breton. En 1552, avec son oncle Guillaume du Loüet, seigneur de Kerinec, il accomplit un voyage en Piémont, en Grèce et en Turquie, grâce aux 400 écus apportés par son oncle Hamon du Loüet, sieur de Kerlouan: dont entreprirent le voiage de Turquie, ô Monsr de la Guene, général des galères du Roy, en la mer du levant, et furent en Grèce, Turquie et Barbarie, et furent en Troyes, la grande Smyrne et Constantinople, ses dits deux oncles ô lui, et furent un an et demy en leus voiage, à compter qu'ils départirent de Lyon pour venir s'embarquer à Marseille, et au retour de leur voyage allèrent à Paris, d'où allèrent au camp de Renti, qui fut l'an 1554, où l'empereur Charles-Quint vint en personne antailler Reni, où après lui avoir donné la bataille, le 14 d'août, étant victorieux, aiant pris son artillerie, et mis en désordre son avant-garde, nôtre camp se rompit et nous retirâmes à Paris. F-M Luzel, Extrait d'un cahier appartenant à Hamon du Louet, sieur de Kerlouan et de Penanrun, le nom duquel est écrit au dedans de la couverture d'icelui, touchant les alliances de Coatjunval Kerancoet, Penanrun, Le Plessix et autres bonnes maisons (transcription sur Archives dép. Finistère, E 438), Bulletin de la société archéologique du Finistère, 1894, p. 426-440 (particulièrement p. 439-440). (É. R.)

Occurrences

Louët, Guillaume du

Né le 22 mars 1518 (1519 ns), fils de Pierre du Loüet et de Marguerite de Coetmenech. Breton. En 1552, avec son neveu Hamon du Loüet, seigneur de Coatjunval, il accomplit un voyage en Piémont, en Grèce et en Turquie, grâce aux 400 écus apportés par Hamon du Loüet, sieur de Kerlouan: dont entreprirent le voiage de Turquie, ô Monsr de la Guene, général des galères du Roy, en la mer du levant, et furent en Grèce, Turquie et Barbarie, et furent en Troyes, la grande Smyrne et Constantinople, ses dits deux oncles ô lui, et furent un an et demy en leus voiage, à compter qu'ils départirent de Lyon pour venir s'embarquer à Marseille, et au retour de leur voyage allèrent à Paris, d'où allèrent au camp de Renti, qui fut l'an 1554, où l'empereur Charles-Quint vint en personne antailler Reni, où après lui avoir donné la bataille, le 14 d'août, étant victorieux, aiant pris son artillerie, et mis en désordre son avant-garde, nôtre camp se rompit et nous retirâmes à Paris. F-M Luzel, Extrait d'un cahier appartenant à Hamon du Louet, sieur de Kerlouan et de Penanrun, le nom duquel est écrit au dedans de la couverture d'icelui, touchant les alliances de Coatjunval Kerancoet, Penanrun, Le Plessix et autres bonnes maisons (transcription sur Archives dép. Finistère, E 438), Bulletin de la société archéologique du Finistère, 1894, p. 426-440 (particulièrement p. 439-440). (É. R.)

Occurrences

Louis XII

Roi de France, mort en 1515. Père de Renée de France, duchesse de Ferrare. (ER)

Occurrences

Lucain

Poète latin du Ier s av JC. Auteur de la Pharsale. (ÉR)

Occurrences

Lucas (frère)

Non identifié. Personnage générique? (ER)

Occurrences

Luetz, Gabriel de

baron et seigneur d'Aramon et de Vallabrègues (né ca 1508, mort en 1553 ou 1554) : ambassadeur de François Ier auprès de Soliman II, avait quitté son poste en 1546, las de ne recevoir ni instructions ni argent. Il revint à Constantinople l’année suivante, chargé de cadeaux, pour empêcher qu’une trêve ne fut signée entre le sultan et Charles Quint Source : Barbier-Mueller, Bibliothèque poétique, cité par Marine Molins. (ER)

Occurrences

Lune

Déesse romaine qui endort le berger Endymion pour l'aimer durant son sommeil.

Occurrences

Lymandas, Guillaume

Conseiller au siège présidial de Lyon (Ruisseaux). D'après la comptabilité communale de 1545-1546, il a prononcé l'oraison doctorale de la Saint-Thomas: Me Guillaume Lymandas, docteur, que auroit faict et prononcé l'oraison doctoralle, comme faict a esté de toute ancienneté (Arch. municipales de Lyon, CC/968, pièce 14). D'après La Croix du Maine, il est natif de Trevols, licencié es droit, conseiller du roi en la sénéchaussée et cour conservatoire de Lyon en 1546. Il a traduit les trois premiers livres des institution forenses de Jean Imbert (réf?) et il est l'auteur d'une paraphrase des livres 2, 3 et 4 des Institutions forenses d'Imbert (Lyon, Jean de Tournes, 1546), précédée d'une dédicace de Lymandas à Jean de Peyrat. D'après Paradin, Mémoires de l'histoire de Lyon, livre III, 1571 (éd consultée), p. 355, Lymandans fait partie des premiers conseillers institués au siège présidial de Lyon, au côté de Jean Tignac, Hugues du Puy, Jean Barrillon, Nery de Torveon, Nicolas de Langes, Louis Barrillon, Jacques Briaud, Jean du Fornel et Jean Dodieu. Aneau adresse des vers à Lymandas dans Antoine Uzills / Usillet, Regiæ Constitutionis ad curiarum præsidialium auctoritatem pertinantis brevis et dilucida expositio, Lyon, Rouillé, 1556. Lymandas est alors président du siège présidial depuis 1551. Marie Madeleine Fontaine, dans son éd d'Aneau, Alector, t. II, Genève, Droz, 1996, p. 884-885, signale également une dédicace de Julien Tabouet. Voir: https://bibfr.bvh.univ-tours.fr/bibfr/notice/lcdm-not_0772 (É.R.)

Occurrences

Lysias

Orateur athénien, Ve-IVe s av. JC.

Occurrences

Lyvron, M. de

DVNI (Destinataire Volant Non Identifié), (ER)

Occurrences

l’Espinasse, Marc de

Le baron de l'Espinasse est probablement Marc (ou Emard), seigneur de Changy et de Maleuvrier. Claude Longeon précise que la très riche bibliothèque du château l'Espinasse semble avoir joué un rôle dans la vie de l'humanisme lyonnais de la première moitié du XVIe siècle (Une province française à la Renaissance. La Vie intellectuelle en Forez au XVIe siècle, Saint-Étienne, Centre d'Études Foréziennes, 1975, p. 162, n. 99. (ER)

Occurrences

L’Estoille, Louis de

Seigneur de Souliers, conseiller au Parlement de Paris le 30 mars 1537, reçu conseiller au Grand-Conseil et Grand-Correcteur et Rapporteur de la Chancellerie de France le 5 avril 1543, puis Président de la Cour des Aides de Paris le 20 décembre 1552 et Président des des Chambres des Enquêtes le 22 juin 1554. Meurt en 1559. Époux de Marguerite de Montholon, fille de François de Montholon, Garde des Sceaux de France, et de Marie Bourdet (La Chesnaye-Desbois et Badier, Dictionnaire de la noblesse: contenant les généalogies, l'histoire et la chronologie des familles nobles de France, tome 7, Paris, 1863-1876). Père de Pierre de l'Estoile. (ER)

Occurrences

Machaon

Fils d'Asclépios et d'Épione. Frère de Podalire, d'Hygée et de Panacée. Héros de la guerre de Troie, chirurgien des Achéens.

Occurrences

Magny, Olivier de

Poète originaire de Cahors (ca 1529-ca 1561). Il se rend à Paris en 1547, où il devient secrétaire d'Hugues Salel, abbé de Saint-Chéron et poète à la cour de François Ier (mort en 1553). Il entre alors au service de Jean de Saint-Marcel, seigneur d'Avanson, qu'il suit à Rome en 1555. Il rentre en France en 1557 et il est nommé secrétaire du roi en 1559. Il est associé à la Brigade. Soupirs (1557); Odes (1559); Amours (1572). Voir Olivier de Magny, Œuvres poétiques, dir. François Rouget, Paris, Champion, 1999. (É.R.)

Occurrences

Maïa

Mère du dieu Mercure.

Occurrences

Maine, Guillaume du

Né vers 1490, mort en 1564. Poète et humaniste. Helléniste. Précepteur de Dreux Budé. Josse Bade lui dédie son édition de Cicéron (1522). Signalé par Dolet, dans les Commentaires de la langue latine, parmi les contemporains que la mort ne pourra effacer, grâce à leur savoir. Nicolas Bourbon fait son éloge dans la préface des Nugæ de 1533. En 1536, il est précepteur des enfants de France. Un acte de 1541 le signale comme aumônier de Charles, duc d'Orléans. Voir Emmanuel Buron, Lecture et récitation de la poésie dans la seconde moitié du XVIe siècle: le point de vue des poètes , À haute voix. Diction et prononciation aux XVIe et XVIIe sièclesn éd. O. Rosenthal, Paris, Klincksieck, 1998, p. 139-142. Michel Magnien, Vascosan éditeur de Guillaume du Mayne (1556) , in Les Poètes de la Renaissance et leurs libraires, éd. Denis Bjaï et François Rouget, Droz, 2015, p. 455-483. Verdun-Léon Saulnier, Troubles au couvent de Tarascon, Marguerite de Navarre, Guillaume du Maine, Claude de Bectoz et Denys Faucher , Kentucky Romance Quaterly, XXI, supll. n° 2, 1975, p. 309-317. (ER)

Occurrences

Marc Antoine

Homme politique et militaire romain (83-30 av. JC). Amant de Cléopâtre.

Occurrences

Marguerite de France

Fille de François Ier, sœur de Henri II. Duchesse de Berry. Protectrice de la Brigade.

Occurrences

Marguerite de Navarre

Sœur de François Ier, † 1549. Mère de Jeanne d'Albret. (ER)

Occurrences

Marie

Mère de Jésus.

Occurrences

Marot, Clément

Mort en 1544. Devise: La mort n'y mord. Voir les travaux de Guillaume Berthon. (ER)

Occurrences

Mars

Dieu romain de la guerre, amant de Vénus.

Occurrences

Marsus

Poète latin, ami de Virgile et de Tibulle. Il est contemporain d'Horace. (ÉR)

Occurrences

Martial

Poète latin. (ER)

Occurrences

Martin

Personnage fictif? Apparaît dans une épigramme graveleuse. (ER)

Occurrences

Mathy, Marie

Épouse de Jean Touchet, lieutenant particulier à Orléans ( Dieu gard , Nouvelles et antiques merveilles, 48 et 49). Mère de Polycarpe Touchet et de Marie Touchet, la future maîtresse de Charles IX. Fontaine la nomme Marie Crabe, du nom de sa mère et, probablement, de son tuteur Laurent Crabe, docteur en médecine, conseiller et médecin ordinaire du roi et de la reine douairière de France dans un acte de 1548. Laurent Crabe est natif de Boekhoute au pays-des-quatre-métiers en Flandre et demeure à Orléans (Archives nationales, MC/ET/XIX/175, 25 mai 1548). (É.R.)

Occurrences

Mayaude, Fleurie

Épouse d'Ennemond Polier. Archives du Rhône, Challiart, 23 avril 1549 (3E342): vente de Fontaine et Bureau à Fleurie Mayaude (lié à la succession de la première épouse de Fontaine). (ER)

Occurrences

Mécène

Protecteur des poètes Virgile, Properce et Horace (Ier s av JC). (ÉR)

Occurrences

Médée

Personnage mythologique, fille d'Éétès (roi de Colchide) et d'Idye. Magicienne et épouse de Jason, elle aide ce dernier a tuer Pélias (assassin d'Éétès) en poussant les filles de Pélias à assassiner leur père pour le faire ressusciter rajeuni. Pour les convaincre, elle égorge et découpe un vieux bélier dont elle jette les morceaux dans une marmite d'où surgit ensuite un agneau. (É.R.)

Occurrences

Médicis, Catherine de

Dauphine puis reine de France. Épouse d'Henri II, mère, notamment, de Marguerite de Valois, de François II, de Charles IX et d'Henri III. (ÉR)

Occurrences

Mellier, Guillaume

Juriste lyonnais, auteur de l'Edict du Roy Henry II sur les mariages clandestins contractez par les enfants de famille, sans le vouloir et consentement de leur pere et mere... commenté en declaration Panegyrique par M. Guillaume Mellier, Docteur ès Droits et Advocat ès cours de Lyon, Lyon, Nicolas Edoard pour Thibaud Dormand, 1558, in-8°, privilège au nom de Temporal. Quatrain décasyllabique de Fontaine en l'honneur de Mellier en tête de l'ouvrage. Lettre de Barthélemy Aneau à Guillaume Mellier, conservée à la bibliothèque municipale de Lyon (Fonds Morin-Pons, n°61,22). Voir Gabriel-André Pérouse, Une lettre de Barthélemy Aneau , RHR, 1998, n°47, p. 63-72. Contributeur du Recueil de vers latins et vulgaires, élaboré par Dolet et publié chez Juste en 1536. En 1522, Guillaume Mellier a prononcé l'oraison doctorale de la Saint-Thomas (Saulnier citant Tricou, La Mort du dauphin François et son tombeau poétique (1536) , BHR, n°6, 1945, p. 83, n. 1). D'après Arch. munic. Lyon, CC/839 (1532-1533), pièce 18, Guillaume Melliera vacqué avec monsieur de Montrottier à faire dresser la facture et mistères de l'entrée de la reine et du Dauphin. Dans un extrait des registres de la Sénéchaussée daté du 19 janvier 1553 (1554 n. s.), Guillaume Mellier intervient comme avocat au nom des Marchands Libraires, et Maistres Imprimeurs de la ville de Lyon qui présentent au roi une requête pour être exemptés du payement du droit de resve, traicte, et imposition foraine, que les Commissaires à ce establis auroient ordonné estre levé sur le papier imprimé . Publié dans, Ordonnances royaux, sur le faict de la justice et authorité d'icelle, faictes par les Roys, François premier du Nom, Henry II. François II. Charles IX. Henri III. et Henry IIII. à present regnant, Lyon, Pierre Rigaud, 1612, p. 311. Pernetti, p. 318, signale qu' il fit encore un ouvrage sur les vêtements, habits et ornements des gens de Justice de la Gaule françoise: il est manuscrit et ajoute que Le P. Builloud assure qu'il estoit grand Poëte, Poëta insignis. Ce témoignage s'accorde avec celui du Poëte d'Ulcherius, qui, dans un recueil d'épigrammes de sa façon, imprimé en 1550, lui adresse une pièce qu'il cite. Leurs armes d'azur au chevron d'or à dextre d'un croissant d'argent et d'une étoile d'or en chef et une rose d'argent en pointe. MM Fontaine, Alector ou le Coq, Genève, Droz, 1996, p. 931, notice 52. https://chfontaine.hypotheses.org/category/prosopographie Arch municipales CC40. Nommées 1545: Me Guill(aum)e Mellier docteur: 100£. Frère de Nicole Mellier. (ER)

Occurrences

Mellier, Nicole

Juge ordinaire de Lyon. Arch. municipales de Lyon CC/964, 1544-1545 (Comptablité de Jacques Coulaud), pièce 23: honoraires de Me Nycole Meslier , lieutenant en la court orinaire de Lyon, pour avoir veu et faict son rapport du procès qui estoit pendant en ladicte court, entre le Consulat de ladicte ville, demandeur, d'une part, et les heritiers de feu Jehan Chapelle, et espices de dix escuz d'or soleil, fournyes pour le jugement deffinitif dudit procès, vuydé en ladicte court ordinaire de Lyon, au mois de septembre MVc XLIIII. Arch municipales CC40. Nommées 1545: Me Nicole Mellier lieutenant: 100£. Dans la Fontaine d'Amour, lieutenant du juge ordinaire de Lyon. Il prononce l'oraison doctorale de la S. Thomas en 1555 (A. Péricaud, Notes et documents pour servir à l'histoire de la ville de Lyon, 4e partie, p. 21, 21 décembre 1555). (ÉR)

Occurrences

Memnon

Demi-dieu, fils d'Aurore et de Tithon. (ÉR)

Occurrences

Mercure

Dieu romain de l'éloquence, assimilé à Hermès. (ÉR)

Occurrences

Mesmes, Jean Pierre de

Poète et traducteur, fréquentant la Brigade. Il contribue au tombeau de Marguerite de Navarre en 1551. Grand amateur des mathématiques (voir Olivier de Magny, Hymne de Marguerite de France, cité par Colletet). Latiniste, helléniste et italianiste. Devise: Coelum non solum. La Comedies des Supposez de M. Louys Arioste, Paris, Groulleau, 1552. Epithalame de Henry de Mesmes et de Jeanne Hennequin, 1552 (citée par Colletet). On lui attribue également la Grammaire italienne (Paris, Corrozet, 1548). Institutions astronomiques contenant les principaux fondemens et les premieres causes des cours et mouvemens celestes (...), avec la totale revolution du ciel et de ses parties, les causes et raisons des eclypses, tant de la lune que du soleil, Paris, Vascosan,1557. Traité de la composition et fabrique de l'Astrolabe, et de son usage: avec les preceptes des mesures geometriques, le tout traduit du Latin de Jean Stofler de Justingence. Avecques annotations sur l'usage de l'Astrolabe, et mesures Geometriques: faites par Jean Pierre de Mesmes, Paris, Cavellat, 1560. Contribution d'une ode aux paratextes du Premier livre du nouveau Tristan, prince Leonnois, traduit par Jean Maugin, Paris, Vve Delaporte, 1551. Il est loué par Louis Le Caron dans Le Ciel des Grâces, Paris, Robinot, 1554. Cité également par Nicolas Bergier et Ronsard. Guillaume Colletet, Vie de Jean-Pierre de Mesmes, éd. Ph. Tamizey de Larroque, Paris, Picard, 1578. (ÉR)

Occurrences

Michault

Non identifiable avec le prénom seul. Plusieurs épigrammes sont adressées à Michault - il y en a probablement plusieurs. (ER).

Occurrences

Michel, Mathieu

Maistre Matthieu Michel , dans les Estreines, figure ajuste avant deux étrennes adressées à maistre Sebastien Gryphe et à Jean de Tournes, maistre Imprimeur . Est-il également du milieu? Ce n'est toutefois pas le cas dans la section des étrennes des _Ruisseaux_. Un Mathieu Michel figure dans l'Inventaire-Sommaire des Archives hospitalières antérieures à 1790 élaboré par Fortuné Rolle, Lyon, Perrin et Marinet, 1875, tome II, Ville de Lyon. La Charité ou aumône-générale , p. 5, col. 2 (3 octobre 1554). Ce Mathieu Michel est originaire de Saint-Genis-Laval, près de Lyon. (ER)

Occurrences

Michelle

Personnage fictif? Destinataire d'une épigramme graveleuse. (ER)

Occurrences

Midas

Roi de Phrygie, qui a le pouvoir de changer en or tout ce qu'il touche. (ÉR)

Occurrences

Millet, Claude

Médecin à Lyon, galéniste. Botaniste reconnu. Dominique de Colonia l'identifie comme grand Herboriste, et un des Commentateurs de Galien . Dolet lui dédicace sa traduction de la Chirurgie de Paul Ægine, 1540 (dédicace datée du 1er décembre 1539). Exerce à Lyon de 1535 à 1565. Lié à Pierre Tolet, Jacques Dalechamps, Guillaume et Jean du Choul, Jean Bauhin. Conrad Gesner le qualifie de medico longe doctissimo . Voir Dolet, Préfaces françaises, éd. Claude Longeon, p. 81 sq. Le médecin Hugo Solerius, dans une lettre de septembre 1551 adressée à Dalechamps, alors à Grenoble, présente le milieu médical lyonnais (BnF ms Lat 13063, p. 121) et nomme Claude Millet. Philibert Saracenus dédie à Millet son édition de Claudii Galeni De simplicium medicamentorum facultatibus libri XI (Lyon, Rouillé, 1547), le 4 janvier 1547, pour le remercier de ses soins lors de l'épidémie de peste de l'automne 1546 à Lyon (Voir Marie Madeleine Fontaine, Barthélemy Aneau, Alector ou le Coq, Genève, Droz, 1996, t. II, p. 874). Archives municipales de Lyon CC40 (nommées 1545), f. 23 r°. Il meurt avant 1577 (J. Tricou, Les Valentin, Lyon, 1944, p. 99). (ER)

Occurrences

Miriti, Michel

D'après les Ruisseaux (1555), p. 212, étudiant à Pavie, originaire de Rhodes. Est-il de la même famille que Giovanii Miriti? Voir Joseph Schirò, Le cartographe maltais Giovanni Miriti (trad. Anne Didier), La Revue de la BNU n°16, 2017, p. 80-83. (ÉR)

Occurrences

Montaudouyn, Benoist

Batteur d’or à Lyon. D'après les Nommées de 1551 (Archives municipales de Lyon, CC/43, folio 6), Benoît Montaudin, batteur d'or, tient, dans la rue Mercière, deux maisons estimées chacune 100 livres de location annuelle . (É.R.)

Occurrences

Montmorency, Anne de

1493-1567. Connétable (1538), duc et pair de France, maréchal puis grand maître de France. Proche de François Ier et de Henri II. Il est en disgrâce à partir de 1541, et ne revient à la cour qu'après la mort de François Ier. Époux de Madeleine de Savoie-Tende, avec laquelle il a douze enfants (ER). Il est « régulièrement présenté comme le premier véritable favori de l’histoire de France » et « offre l’exemple d’un véritable homme d’état, d’un chef de clientèle aussi bien à la cour qu’à l’armée ou dans l’administration royale (Nicolas Le Roux, <em>La Faveur du roi. Mignons et courtisans au temps des derniers Valois</em>, Seyssel, Champ vallon, 2013, p. 40-44). Voir également l'ouvrage de Thierry Rentet <em>Anne de Montmorency, grand maître de François Ier</em>, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2011. (MV)

Occurrences

Morel, Claude

Index MM. Me greffier de la cour ordinaire de Lyon

Occurrences

Morel, François

Greffier en la cour ordinaire de Lyon. (ER)

Occurrences

Morelet, Catherine

Très probablement la fille d'Antoine Morelet de Museau , seigneur de la Marche-Ferrière, et de Claude Buyer. Dans les archives, les filles d'Antoine Morelet de Museau portent le nom Museau . Par exemple, Marie de Museau (Arch. nat. MC/ET/XIX, 9 mars 1549) et Philippe (Arch. nat. MC/ET/CVII/9, 3 juin 1570). Nous n'avons pas trouvé de trace de Catherine dans les Archives. (ER)

Occurrences

Morelet de Museau, Antoine

Né en 1500, mort en 1552 à Bâle). Conseiller du roi, et ambassadeur en Suisse, Seigneur de La Marcheferrière et du Bourgeau. Fils de Jean Morelet de Museau, mort ruiné en 1529, dont les biens ont été saisis par le roi. Antoine Morelet de Museau est ami de Jean Tagaut. Il est aussi poursuivi pour corruption, semble attiré par la Réforme et se réfugie à Bâle en 1534. Notamment Archives nationales, MC/ET/III/54 (25 mai 1542): seigneur de Montretout et de la Marcheferrière; MC/ET.III/59 (22 avril 1544): Morelet de Museau, seigneur de la Marche-Ferrière; MC/ET/III/52 (5 mars 1553): Morelet Museau, conseiller du roi, ambassadeur aux ligues suisses; MC/ET/XIX/178 (26 mai 1549): Morelet de Museau, valet de chambre du roi, seigneur de la Marcheferrière, ayant les droits du roi à la poursuite des dettes actives de feu Morelet de Museau, général de France. Arch. du Rhône, 3E336, 23 juillet 1538, f. 35 v°. Voir Jean Tagaut, Odes à Pasithée, éd. Franco Giacone, p. XLVII, n. 125, et Peter Bietenholz, Contemporaries of Erasmus, p. 460-461. Antoine Mizauld, Meteorologica, Paris, Regnault et Claude Chaudière, 1547, lui offre une épître dédicatoire (sous le nom latinisé de Maurus Musæus). (ER)

Occurrences

Morin, Jacques

Gendre de François Errault, seigneur de Chemant. Époux de Geneviève Errault. Conseiller au parlement de Paris. Voir Anselme de Sainte-Marie, Histoire de la Maison Royale de France, et des grands officiers de la Couronne, vol. 2, 1674, p. 96. (ÉR)

Occurrences

Mornay, Françoise de

Épouse de Claude de Bourges, général des finances de Savoie et Piémont pour le roi (Arch. nat. MC/ET/XIX/94, 5 juillet 1548), seigneur de Mions dans le Dauphiné, échevin (préciser les années). Mère de Clémence de Bourges. Son inventaire après décès: Arch. nat. MC/ET/XXIII/132, 20 octobre 1584.

Occurrences

Morphée

Dieu du sommeil. (ÉR)

Occurrences

Mort

Occurrences

Moyreau, Pierre

Compagnon imprimeur, originaire de Dourdan. C'est lui qui compose le texte de La Fontaine d'Amour chez Jean de Tournes en 1545.

Occurrences

Muse

Figure de l'inspiration. Peut désigner la Muse de Fontaine ou celle d'un autre poète, ou encore l'inspiration en général. (ÉR)

Occurrences

Muses

Neuf sœurs. Figures mythologiques.

Occurrences

Narcisse

Fils de Liriope et de Céphise. Se mirant dans une fontaine, il s'éprend de lui-même et finit par mourir. (ÉR)

Occurrences

Nemesis

Maîtresse de Tibulle, chantée par le poète latin. (ER)

Occurrences

Neptune

Dieu romain des océans. (ÉR)

Occurrences

Nestor

Roi de Pylos, réputé pour sa sagesse. (ÉR)

Occurrences

Neyret, Noé

Mari de Marie Briand, il est le gendre d'André Briand et de Clémence de Rochefort, et le beau-frère de Jacques et d'André Briand ou Bryau. Voir Archives municipales de Lyon, CC/41 (nommées de 1545), folio 31: Noël Neyret, gendre de la dame Clémence, vefve feu maistre André, médecin , 100£.

Occurrences

Neyret, X

Fils de Marie Briande et de Noé Neyret. (ÉR)

Occurrences

Noailly, Antoine

Procureur à Lyon. Lié, semble-til, à Annemond Polier et à Odoart Le Verrier. (ÉR)

Occurrences

Noé

Personnage de la Bible hébraïque, qui bâtit l'arche pour écapper au Déluge. On lui attribue la culture de la vigne. D'après la Genèse, il aurait vécu 950 ans. (ÉR)

Occurrences

Œnone

Première épouse de Pâris, prince troyen, avant le rapt d'Hélène.

Occurrences

Oreste

Fils d'Agamemnon et de Clytemnestre, fiancé à sa cousine Hermione avant la guerre de Troie. (ÉR)

Occurrences

Orphée

Poète qui descendit aux enfers pour ramener son épouse Eurydice. (ÉR)

Occurrences

Otin, Jean

Destinataire non identifié. Un Jean Hautin, maître ès arts en l'université de paris, est engagé comme régent 2e classe, en 1566, au collège d'Agen par Pierre Le Cointe, dit Boyville (Arch. nat. MC/ET/XLIX/120, 18 septembre 1566). Un autre Jehan Hautin est docteur, régent de la faculté de médecine de Paris d'après des documents d'archives postérieurs à 1586. Il est peu probable qu'il s'agisse de ce dernier. (ÉR)

Occurrences

Ovide

Poète latin. (ER)

Occurrences

Page, Jacques

Frère du secrétain de la Platière. Fontaine lui donne le titre de maistre . Jean Fontaine, le fils de Charles Fontaine, offre, dans son Hortulum Puerorum / Petit Jardin pour les enfants (Lyon, Loys et Charles Pesnot, 1561), un Carmen ad Jacobum Pagium . Arch. municipales de Lyon, CC/898 (1537-1538, pièce n°10, 11), comptabilité communale de Jacques Coulaud: gages de (...) Jaques Paige (...) , commis par le consullat de la ville de Lyon à la garde des clefz des portes et portalz de la ville, pour leur vacation d'avoir ouvert et fermé lesdictes portes, seoir et matin et de nuyt, aux postes du roy et autres allans et venans pour les affaires du Roy, quand besoing a esté . Ce Jaques Paige doit-il être différencié de Jaques Paige, dit Mayod qui apparaît par ailleurs dans les archives municipales, désigné comme fermier des entrées (Arch. municipales de Lyon, CC/913, 1538-1539)? CC/1140 (1566-1567), comptabilité communale, folio 20: louaige des maisons qui furent feu Jacques Paige, dit Mayod, prinses par execution... CC/1147 (1567-1568), comptabilité communale: louaige des maisons qui furent de feu Jacques Paige, dict Mayoud, prinses par execution... . CC/1154 (1568-1569), pièce n°32 verso: louaige des maisons qui furent de Jacques Paige, dict Moyroud, prinse par execution... . (ÉR)

Occurrences

Page, X

Probablement le secrétaire du prieuré de La Platière. Il est le frère de Jacques Page, d'après les Estreines, mais son prénom reste à identifier. (É.R)

Occurrences

Palinure

Barreur d'Énée, dans l'Énéide. Il meurt noyé. (ÉR)

Occurrences

Pallas

Déesse grecque de la sagesse, assimilée à la déesse romaine Minerve. (É.R.)

Occurrences

Pan

Dieu satyre. (ER)

Occurrences

Pandore

Dans la mythologie grecque, première femme humaine, façonnée par Héphaïstos, dont le nom signifie ornée de tous les dons .

Occurrences

Pâris

Prince troyen, fils de Priam. Époux d'Œnone, qu'il abandonne pour ravir Hélène, épouse de Ménélas.

Occurrences

Parrhasios

Peintre grec originaire d'Éphèse. Il est le rival de Zeuxis, à Athènes. Une anecdote raconte que les deux peintres s'affrontèrent. Zeuxis peignit des grappes de raisin qui trompèrent les oiseaux. Parrhasios peignit un rideau. Lorsque Zeuxis demanda à ce qu'on le tire pour dévoiler le tableau, il comprit qu'il avait été surpassé par son rival - Zeuxis ayant trompé des animaux quand Parrhasios avait trompé un peintre. (ÉR)

Occurrences

Pasquier, Etienne

Né en 1529, mort en 1615. Juriste, historiographe et poète. Avocat au parlement de Paris à partir de 1549. Auteur du Monophile (1554). Archives municipales de Lyon, CC/992, 1549-1550, pièces n°16,17: Frais de la fête St-Thomas, et notamment, payement de XXX s. à Monsr Me Estienne Pasquier, docteur d'Orléans, pour avoir faict l'orayson doctoralle, en l'esglise Saint-Nizier, et ce, en considération, qu'il n'y avoit docteur en ladite ville, qui ce soyt voullu charger d'icelle orayson. Il est 'auteur des Recherches sur la France, qu'il commence à publier en 1560. En 1585, il est avocat-général du roi à la Chambre des comptes. À ne pas confondre avec le Traducteur des opuscules de Plutarque publiés chez Jean de Tournes en 1546, qui est un pédagogue (voir A. Péricaud, Notes et documents pour servir à l'histoire de la ville de Lyon, 4e partie, p. 16, 27 octobre 1553: Le Consulat passe mandement à M. Etienne Pasquier, recteur et principal du Collège nouvellement érigé du côté de Fourvières, près l'église de St-Jean, de la somme de 50 livres tournois à lui taxée pour aucunement le dédommager et lui aider à supporter les frais qu'il a faits et fait journellement pour l'entretenement dudit Collège, tant à nourrir et stipendier regents qui enseignent les enfants de la ville, que pour payer le louage de la maison où ledit Collège a été érigé, auquel Collège il y a grande quantité d'enfants de la ville du côté de Fourvières; et moyennant cette somme, il a promis continuer l'entretien de ce Collège et des régents, et enseigner et faire enseigner les pauvres enfants qui n'ont pas de quoi payer les maîtres qui les enseignent ). Suzanne Trocmé Sweany, Estienne Pasquier (1529-1615) et nationalisme littéraire, Paris, Champion, 1985; Paul Bouteiller, Recherches sur la vie et la carrière d'Étienne Pasquier, historien et humaniste du XVIe siècle, Paris, 1989. (É. R.)

Occurrences

Payen, Thibault

Imprimeur et libraire lyonnais. Voir Morgane Perrier, Thibaud Payen, imprimeur lyonnais du XVIe siècle, les premières années: 1530-1545, M2 professionnel, dir. Dominique Varry, Enssib, septembre 2015; Henri Baudrier, Bivliographie lyonnaise, vol. IV. (É.R.)

Occurrences

Peletier, Jacques

Mathématicien, humaniste, poète français, originaire du Mans (1517-1582). Associé à la Brigade. Études de philosophie au Collège de Navarre à Paris, puis pratique juridique au Mans (vers 1538). En 1539, il est secrétaire de René du Bellay. Traducteur de l'Art poëtique d'Horace (1540). Réflexions sur l'orthographe. Recteur du Collège de Bayeux à Paris (1543). Études de médecine (1549-1552). À Lyon entre 1553 et 1557 (il travaille notamment chez Jean I de Tournes et enseigne les mathématiques à Jean II de Tournes, alors enfant). Jean-Charles Monferran, L'Amour des amours de Jacques Peletier du Mans: contribution à l'étude de la poésie scientifique en France au XVIe siècle, thèse de doctorat sous la dir. de Jean Céard, Paris X, 1995. (É.R.)

Occurrences

Pellicier, Guillaume

Guillaume Pellicier, ambassadeur de François Ier à Venise entre 1539 et 1542, est très certainement l'ambassadeur auquel Fontaine s'adresse lors de son voyage à Venise entre décembre 1539 et le printemps 1540, alors qu'il suivait d'Annebault auquel il aurait été attaché (identification proposée par Marine Molins, Charles Fontaine traducteur, p. 82). Voir Jean Zeller, La Diplomatie française vers le milieu du XVIe siècle d'après la correspondance de Guillaume Pellicier, évêque de Montpellier, ambassadeur de François Ier à Venise (1539-1542), Paris, Hachette, 1880. (ER)

Occurrences

Pénélope

Épouse d'Ulysse. Durant les 20 ans d'absence de son époux, elle l'attend à Ithaque et lui demeure fidèle. (É. R.)

Occurrences

Penin, X

Ami berruyer de Fontaine. Non identifié. (ÉR)

Occurrences

Perréal, Jean

Peintre né vers 14551460, mort vers 1528. Il s'est illustré comme portraitiste. On le trouve à Lyon en 1483. En 1490, il participe aux préparatifs de l'entrée solennelle de Charles VIII à Lyon. Il est également maître d'œuvre de l'entrée d'Anne de Bretagne à Lyon en 1494. Jean Lemaire de Belges le loue dans _La Plainte du Désiré_ et dans la _Légende des Vénitiens_. Voir également Guillaume Cretin, dans la _Complainte sur la mort de Guillaume de Bissy_ Il est l'illustrateur des _Emblèmes et devises d'Amour_ de Pierre Sala. Frédéric Elsig, _Peindre à Lyon au XVIe siècle_, Milan, Silvana Editoriale, 2014. Nicole Reynaud, Jean Perréal, dit Jean de Paris, , in _Les manuscrits à peinture en France, 1440-1520_, Paris, BnF, 1993. (ÉR)

Occurrences

Perse

Poète latin du Ier siècle av. JC. (ÉR)

Occurrences

Phaéton

Fils du Soleil, dont il emprunte le char. Après en avoir perdu le contrôle, il est foudroyé par Zeus. (ÉR)

Occurrences

Phébé

Fille d'Ouranos et de Gaïa, déesse régulièrement confondue avec Artémis et associée à la lune. (ÉR)

Occurrences

Phébus

L’équivalent romain d’Apollon, dieu de la lumière et des arts. Phébus est le fils de Zeus et de Léto, ce qui fait de lui le frère jumeau de Diane. (MV)

Occurrences

Phèdre

Fille de Minos, épouse de Thésée. (ER)

Occurrences

Phidias

Sculpteur, orfèvre et peintre grec du IVe s av. JC. Une légende rapporte que lors d'un concours de sculpture d'une statue d'Athéna devant être placée à quatre mètres du sol, Phidias découvrit une œuvre difforme que rejetèrent les Athénien, jusqu'à ce qu'elle soit mise en place. À quatre mètres du sol, les proportions étaient parfaites. (ÉR)

Occurrences

Philoctète

Fils de Péas. Compagnon d'Héraclès, il en hérite les flèches à la mort de ce dernier. À la demande pressante des Grecs qui partaient à la guerre de Troie, il trahit son serment de ne pas révéler l'endroit où il avait déposé les cendres d'Héraclès en le montrant du pied droit. Lors de la guerre de Troie, une de ses flèches tombe sur ce pied. L'odeur de la blessure était si infecte qu'il fut abandonné sur l'île de Lemnos pendant dix ans, avant qu'Ulysse le ramène pour mieux vaincre Troie. Il est finalement guéri, après la guerre, par Machaon, fils d'Asclépios. (ÉR)

Occurrences

Phylledier, Guillaume

Imprimeur, originaire de Montargier. En 1561, à Genève, il demande à être exempté de la garde pour cause de maladie (Paul Chaix, Recherches sur l'imprimerie à Genève de 1550 à 1564. Étude bibliographique, économique et littéraire, Genève, Slatkine, 1978, p. 213). En 1565, il publie à une adresse lyonnaise _Le Discours de la vie et mort de Calvin_ de Bèze (imprimé par Antoine Cercia). Baudrier, Bibliographie lyonnaise, vol. I. Répertoire des imprimeurs et éditeurs suisses actifs avant 1800: https://db-test-bcul.unil.ch/riech/imprimeur.php?ImprID=-8520264&amp;Lang=fr (É.R.)

Occurrences

Pierre

Objet d'une épigramme de La Fontaine d'Amour (1545). Il emprunte constamment le saye du poète. (ER)

Occurrences

Pierrevive, Marie-Catherine de

Fille de Nicolas Pierrevive et de Jeanne de Turin. Mariée à Antoine Gondi, seigneur du Peron, conseiller de la ville de Lyon en 1537 et 1538, trésorier de l'archevêque en 1539. Quitte Lyon pour Paris en 1544 (a intégré l'entourage de Catherine de Médicis), gouvernante du futur Charles IX en 1551, dame d'honneur de Marie Stuart en 1559. Mère, notamment, de Meraulde de Gondi (ca 1516-ap 1561) et d'Albert, maréchal de France, qui épouse en 1565 Catherine de Clermont, héritière de la baronnie de Retz. Son livre d'heures: https://numelyo.bm-lyon.fr/BML:BML_06PRV01000Rs3573021090 (ER)

Occurrences

Pindare

Poète grec des VIe-Ve siècles av. J.-C, originaire de Thèbes, près de laquelle se trouvait la fontaine de Dircé. (ÉR)

Occurrences

Pinel, Antoine

Clerc du greffe de la sénéchaussée royale, à Lyon. (ER)

Occurrences

Pise, Antoine de

Mâconnais, connaissance de François Verius. Il s'agit probablement d'un membre de la famille de Philippe de Pise. Dans l'état actuel des connaissances, il est peu probable qu'il s'agisse du même que celui qui figure dans les archives. (ER)

Occurrences

Pise, Philippe de

Élu pour le roi à Mâcon. Antoine du Moulin adresse sa révision de la traduction des Commentaires de Jules César (Lyon, Jean de Tournes, 1545) A Monseigneur Monsieur Philippe de Pise, Esleu pour le Roy nostre Sire au pays de Masconnois , f° aa 2 r°-v°. La famille de Pise semble être une famille de notables mâconnais (trace dans les archives). (ER)

Occurrences

Plançon, Guillaume

Médecin. Étudiant en théologie dès 1541. Il étudie également la médecine et les mathématiques. En 1543, il est nommé principal du collège de Bayeux à Paris, grâce à l'appui de René du Bellay (Pierre Delaunay, La Vie médicale aux XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles, Genève, Slatkine Reprints, 2001, p. 43) Il exerce dans un premier temps à Lyon avant de s'attacher, à Paris, à Jean Fernel, dont il est l'éditeur et le commentateur des œuvres (1578). En 1554, il est à Paris. Éditeur des lettres grecques de Budé (1540), traducteur en latin des Aphorismes d'Hippocrate (Lyon, 1551) et des Commentaires de Galien sur ces aphorismes. Bulletin de la société française de la médecine, tome I, p. 329-330 (https://archive.org/stream/BIUSante_bsfhmx1902x01/BIUSante_bsfhmx1902x01_djvu.txt) A.-V. Angot et F. Gaugain, Dictionnaire historique, topographique et biographique de la Mayenne, Laval, Goupil, 1900-1910, art. Guillaume Plançon . (É.R.)

Occurrences

Platon

Philosophe athénien (Ve-IVe s av. JC). Les néoplatoniciens voient dans son œuvre un modèle de poésie.

Occurrences

Pluton

Dieu romain des enfers. (ÉR)

Occurrences

Podalire

Fils d'Asclépios et d'Épione. Frère de Machaon, d'Hygée et de Panacée. Héros de la guerre de Troie. Médecin des Achéens.

Occurrences

Polier, Annemond

Procureur de Lyon. Archives municipales de Lyon, CC40 (nommées 1545), f. 20 r°. Époux de Fleurie Mayaulde (le mariage a probablement lieu en 1545 d'apès une épigramme de La Fontaine d'Amour). Archives départementales du Rhône (2 documents concernant Fontaine et Bureau - 3E342, f. 3 v°-5 r°, 3 avril 1549, est publié sur le site). (ER)

Occurrences

Pompée

Général et homme d'état romain du Ier s av J.-C. Allié puis rival de César. (ER)

Occurrences

Poyet, Guillaume

1473-1548. Magistrat, chancelier de France de 1538 à 1545. Proche du connétable Anne de Montmorency, en conflit avec l'amiral Philippe Chabot, il chute en même temps que Montmorency en 1542. Le 2 août 1542, il est arrêté pour malversations. Son procès, ouvert en 1544, s'achève pas sa condamnation en avril 1545. Il meurt juste après. Marie Houllemare, Guillaume Poyet (1473-1548), in Les Conseillers de François Ier, éd. Cédric Michon, Rennes, PUR, 2019, p. 365-379. (ÉR)

Occurrences

Prévotet, N.

Destinataire non identifié. (ÉR)

Occurrences

Priam

Roi mythique de Troie. Il est le mari d’Hécube, et le père d’Hector, de Pâris, de Cassandre et de Polyxène. (MV)

Occurrences

Priape

Dieu au membre viril imposant, souvent représenté ithyphallique. (ÉR)

Occurrences

Prieur d'Aulmont

Non identifié (pas même Aulmont). (ÉR)

Occurrences

Properce

Poète élégiaque latin. (ER)

Occurrences

Provincialle, Marguerite

Mère de François Santian. En 1540, elle est veuve de Thomas Santian, bourgeois de Lyon, dame de Villette (Archives départementales de Cote d'Or, B10615). Pierre Louvet, Mémoires de Louvet: histoire du Beaujolais, manuscrits inédits des XVIIe et XVIIIe sicèles, éd. Léon Galle et Georges Guigue, 1903, p. 128: Dénombrement, du 8 mars 1539, par damoiselle Marguerite Provincialle, veuve de feu Thomas Santian, bourgeois de Lyon, pour une maison forte appelée Villette, où elle disait avoir haute, moyenne et basse justice. (ER)

Occurrences

Prunas, François

Frère de Léonard Prnus ou Pournas. Avec son frère, il est le dédicataire de Barthélemy Aneau pour les _Trois premiers livres de la Metamorphose d'Ovide_, Lyon, Rouillé, 1556 (livres I-II trad Marot, livre III trad Aneau). Marchand drapier, résidant vers Saint-Nizier (Voir Richard Gascon, p. 504). Simon Gorlier lui dédie le _Troisième livre contenant plusieurs duos et trios, avec la bataille de Janequin à trois, nouvellement mis en tablature de guiterne, par Simon Gorlier, excellent joueur_, Paris, Granjon et Fezandat, 1551. À cette date, il est seigneur de la Pimente , titre que porte plus tard Léonard (certainement après la mort de son frère). Époux de Madeleine Grolier (Recueil des privileges, authoritez, pouvoirs, franchises, et exemptions des Prvosts des marchands, Eschevins, et Habitans de la ville de Lyon, Lyon, Guillaume Barbier, 1649, p. 74), il est le père de Marguerite Pournas, qui épouse Gerardin Pense, et par conséquent le grand-père de Justinien Pense (Jeanice Brook, Jean de Castro, the Pense Partbooks and Musical Culture , in Early Music: Studies in Medieval and Early Modern Music, éd. Iain Fenlon, p. 101. Marguerite Pournas est l'autrice de chansons publiées dans BnF ms fr 25536 (ibidem, p. 102). (É. R.)

Occurrences

Prunas, Léonard

D'après Marine Molins, derrière le nom Prunas , il faut lire Pornas . Léonard Pournas, frère de François, est conseiller de la ville de Lyon en 1556 (Archives municipales de Lyon, BB/370), 1563, 1564 (Archives municipales de Lyon, BB/371) et 1566-1567 (Archives municipales de Lyon, CC.1141, 1566-1567), dans le contingent protestant (voir Olivier Christin, La Coexistence confessionnelle, 1563-1567, Bulletin de la Société d'Histoire du Protestantisme, vol. 141 (oct-nov-déc 1995), p. 483-504). En 1563-1564, il est l'un des tuteurs des heoirs feu Jean Paffy et Claude Gella (Archives municipales de Lyon, CC/1117, 1563-1564). Il figure dans la comptabilité communale de 1562-1563, pour paiement des frais de Jehan Henry et Leonard Pournas en court afin de plaider en faveur de l'établissement du protestantisme (Arch. municipales de Lyon, CC/1110, folio 363) et de 1572 (Arch. municipales de Lyon, CC/1189). Il est marié à Jeanne Paffy ((Recueil des privileges, authoritez, pouvoirs, franchises, et exemptions des Prvosts des marchands, Eschevins, et Habitans de la ville de Lyon, Lyon, Guillaume Barbier, 1649, p. 74). Les registres du Conseil de Genève, séance du 15 septembre 1572, signalent que Léonard Pournas, sr de La Piémente, a présenté requeste afin d'estre honoré de la bourgeoisie de la ville, en laquelle il a été délibéré de vivre et de mourir. Arresté qu'on le reçoive pour vingt escus et le seillot. A juré. Testament le 10 juillet 1577 (Min. J. Jovenon, IV, 71), père de Jean, allié aux Gabiano (cité par Henri Bordier, La Saint-Barthélemy et la critique moderne, Genève, H. Goerg; Paris, Fischbacher, Champion, 1879XXX, p. 9). Son nom figure sur une liste de protestants dressée en 1568 (Jérémie Foa, Tous ceux qui tombent, 2021, p. 187). Avec son frère François, il est le dédicataire des _Trois premiers livres de la Metamorphose d'Ovide_, Lyon, Rouillé, 1556 (livres I-II trad Marot, livre III trad Aneau). D'après Péricaud p. 442), Léonard Pournas aurait proposé le retour d'Aneau comme principal du collège de la Trinité en 1558. Armoiries: https://bibale.irht.cnrs.fr/22595 (É.R.)

Occurrences

Prunier, Artus

Seigneur de La Bussière, trésorier et receveur général des finances du Dauphiné (28 sept 1547, 25 nov 1549, 18 sept 1550, 25 juin 1551, 9 juillet 1553, 25 août 1553, 5 sept 1554, nov 1554, 15 mars 1558, 14 juin 1558. Il épouse à Valence, le 6 mars 1537, Jeanne de la Colombière. À ne pas confondre avec son fils Artus Prunier de Saint-André. Attaché au Prince d'Orange, Guillaume IX de Nassau: régent et gouverneur de la principauté d'Orange (1559). Marie-Noëlle Baudouin-Matuszek, Officiers royaux sous Henri II et François II (1547-1560), Annuaire-Bulletin de la Société de l'histoire de France, 2010, p. 82; Louis Pierre d'Hozier, Armorial général de la France, Paris, Collombat, 1738, p. 919, art. Prunier de Saint-André . Philippe Hamon, Messieurs des finances. Les grands officiers de finance dans la France de la Renaissance, Vincennes, Institut de la gestion publlique et du développement économique, 1999. https://gw.geneanet.org/retienne?lang=en&amp;n=prunier&amp;oc=0&amp;p=artus (É.R.)

Occurrences

Prunier, Jean

Receveur du Forez. Conseiller de la ville de Lyon, élu en 1520, 1530, 1553 (le père et le fils? un seul homme?). Jehan Prunier, fils et homonyme d'un receveur général de Languedoïl, se contente pour sa part d'un office de receveur des aides et tailles en Forez. Mai, habitant la capitale des Gaules, il y sert de relais pour plusieurs commis à l'Extraordinaire des guerres (Morelet de Museau, Babou, Martin de Troyes). Il seconde aussi Jehan Laguette quand celui-ci est trésorier des finances extraordinaires et Parties casuelles (Philippe Hamon, Messieurs des finances. Les grands officiers de finance dans la France de la Renaissance, chap. I, Vincennes, Institut de la gestion publlique et du développement économique, 1999, en ligne). (É.R.)

Occurrences

Publius

Propriétaire d'une chienne, Issa, chantée par Martial.

Occurrences

Pyrame

Amant de Thisbé.

Occurrences

Pyrgotèle

Graveur grec du IVe siècle av. JC. Il a fait le portrait d'Alexandre, comme Apelle et Lysippe.

Occurrences

Pyrrhus

Fils d'Achille, promis à Hermione, fille d'Hélène et de Ménélas. (ÉR)

Occurrences

Quelin, Nicole

Conseiller du Roi en la cour de Parlement et président en la chambre des Enquêtes (archives nationales, ex Châtelet de Paris, Insinuations, Y//86, fol. 35, 20 août 1539, ou Y//90, fol. 73, 20 août 1544). Clerc, reçu le 29 mai 1526, au lieu de feu Jacques Doulcet. Président des Enquêtes le 16 décembre 1532 et Parlement d'Henri II (Édouard Maugis, Histoire du Parlement de Paris. De l'avènement des rois Valois à la mort d'Henri IV, tome III, Rôle de la Cour par Règnes, 1345-1610, Paris, Auguste Picard, 1916, p. 157). On trouve une préface et des vers de sa main dans le traité d'André Tiraqueau, Ex Commentariis in Pictonum Consuetudines, sectio, De Legibus connubialibus, et Jure maritali... (Lyon, Rouillé, 1554, f° ß2v°-ß3r° ). (ER)

Occurrences

Ratier, Pierre

Peintre. Estelle Leutrat, Les Débuts de la gravure sur cuivre en France: Lyon, 1520-1565, p. 111. Natalis Rondot, Les Peintres de Lyon du quatorzième au dix-huitième siècle, Paris 1888, p. 86, n° 270, indique les dates d'activité 1529-1547. Est-ce le même que n° 235. Pierre Ponchon (..1523-1537°. Pierre Ponchon ou Pouchon dit Ratier, maître peintre, a travaillé, en 1533, pour l'entrée de la reine Éléonore ? Arch. municipales de Lyon, CC/144 (1545-1554), taxes perçues au nom du roi: contribue comme peintre à 15 deniers, 27 sous 6 deniers (folio 106 verso). Arch municipales CC40. Nommées 1545, f. 7 v°: Pierre Rather painctre: xv£. (ER)

Occurrences

Reclus, Pierre

Apothicaire à Lyon. (ER)

Occurrences

Regnart, Georges

Probablement capitaine des Enfants de la ville, à Lyon (confrérie joyeuse): l'épigramme qui est dédiée Au Capitaine George Regnart se trouve en effet entre celle Au Capitaine Cervieres, Capitaine des enfans de Lyon et celle Aux Enfans de la ville de Lyon . Il figure également comme dédicataire de Bonaventure des Périers, dans le Recueil des Œuvres (Lyon, Jean de Tournes, 1544 - posthume), p. 103: Du Jeu. A Georges Renard Lyonnois . Arch municipales CC40. Nommées 1545, f. 28 r°: George Regnard: C£. (ER)

Occurrences

Regnault, Pierre

Échevin à l'orée de 1546 (Monfalcon). (ER)

Occurrences

Renée de France

1510-1575. Fille de Louis XII et Anne de Bretagne, sœur de Claude de France donc belle-sœur de François Ier. Épouse d'Hercule II d'Este, duc de Ferrare (1528), et belle-sœur d'Hippolyte d'Este. Duchesse de Ferrare. À Ferrare, elle accueille les français exilés pour cause de religion, dont Marot. Source : Barbier-Mueller, Bibliothèque poétique. (ER)

Occurrences

Robin

Poète du XVIe siècle non identifié. (ÉR)

Occurrences

Robinet

Occurrences

Rocardot

Poète du XVIe siècle non identifié.

Occurrences

Rochefort, Anne de

Sœur de Jean de Rochefort. Est-ce la même qui figure dans l'Inventaire-Sommaire des Archives hospitalières antérieures à 1790 élaboré par Fortuné Rolle, Lyon, Perrin et Marinet, 1875, tome II, Ville de Lyon. La Charité ou aumône-générale , p. 9, col. 2? Anne de Rochefort, veuve de noble François Guérin, contrôleur des deniers communs, donc et octrois de la ville (20 octore 1588). (ER)

Occurrences

Rochefort, chevalier de

problèmes d'identification explicités à l'article Jean de Rochefort

Occurrences

Rochefort, Clémence de

Veuve d'André Briau (Briellus), médecin de Louis XII et de François Ier, ami de Symphorien Champier (Pierre Jacquet, Les Botanistes lyonnais du XVIe siècle , Bulletin mensuel de la Société linnéenne de Lyon, 65e année, supplément au n°5, mai 1996, p. 6). En 1555, elle est commere de Charles Fontaine. Elle figure dans la comptabilité communale de François Coulaud: quittances des rentiers de la ville (Archives municipales de Lyon, CC/887: 1536-1537; CC/900: 1537-1538; CC/913: 1538-1539; CC/927: 1539-1540; CC/941: 1540-1541; CC/948: 1541-1542; CC/960: 1543-1544; CC/0969: 1545-1546; CC/0973: 1546-1547; CC/0978: 1547-1548; CC/0993: 1549-1550; CC/0998: 1550-1551 ). Elle y est désignée comme veuve de feu Me André Bryau, en son vivant premier médecin du Roy . Voir aussi CC/882 (1536-1537); CC/954 (1542-1543). D'après l'Histoire littéraire de la ville de Lyon de Dominique de Colonia, André Briau a été échevin en 1518. (ER)

Occurrences

Rochefort, Jean de

Frère d'Anne de Rochefort. Époux de Marguerite Senneton. Richard Gascon, Grand commerce et vie urbaine au XVIe siècle. Lyon et ses marchands (environs de 1520-environs de 1580), le signale parmi les grands marchands drapiers dans le quartier de Saint-Nizier (rue de la Draperie et rue Longue). Conseiller de la ville de Lyon (Comptes du receveur Jacques Coulaud, 1538-1539= archives municipales de Lyon, CC/911, ainsi qu'en 1545-1546: gages du conseiller Jehan de Rochefort, pour demie année finie à Noël 1545 , CC/968). Je n'arrive pas à le distinguer du chevalier de Rochefort , qui apparaît plus haut dans les Etreines mais logiquement, il s'agirait de deux personnes différentes (le père = chevalier et époux de Marguerite Senneton / le fils, frère d'Anne?). De fait, dans les Odes, Enigmes..., Jean de Rochefort est donné comme neveu de Jean Senneton (p. 73) et dans les étrennes des _Ruisseaux_, Fontaine lui souhaite de trouver sa moitié : il n'est donc pas marié. Compère de Fontaine en 1545. (ER)

Occurrences

Roger, Marc

D'après les Ruisseaux, p. 206, mathématicien. Aucune information trouvée, à ce jour, dans les archives ou ailleurs. (ÉR)

Occurrences

Rollet, Philibert

Imprimeur-libraire lyonnais. Dit Megrelin. Fils de Claude Rollet, fondeur de caractères. Il travaille dans un premier temps chez François Juste, dont il prend la succession en association avec Barthélemy Frein de 1546 à 1550. Archives municipales de Lyon, Nommées pour 1545, CC/41, folio 18 verso: Philibert Rollet, dit Megrelin imprimeur(...). Il figurerait encore dans un acte notarié de 1562 à Lyon. Baudrier, Bibliographie lyonnaise, vol. X, p. 432-447. (É.R.)

Occurrences

Rolline

Objet de deux épigrammes dans La Fontaine d'Amour. (ER)

Occurrences

Ronsard, Pierre de

Poète du roi Henri II, chef de file de la Brigade. (É.R.)

Occurrences

Rouillé, Guillaume

Libraire lyonnais. Voir Natalie ZEMON DAVIS, « Publisher Guillaume Rouillé, businessman and humanist », in Editing sixteenth century texts, parpers given at the Editorial Conference University of Toronto, October, 1965, éd. R. J. Schoeck, Toronto, Toronto University Press, 1966, p. 72–112; Élise Rajchenbach, « “De ceux qui de leur pouvoir aydent et favorisent au publiq” : Guillaume Rouillé, libraire à Lyon », in Passeurs de textes : imprimeurs et libraires à l’âge de l’humanisme, éd. C. Bénévent, A. Charon, I. Diu et M. Vène, Genève, Droz, 2012, p. 99–116; Ilaria ANDREOLI, «La storia in soldoni: il Promptuaire des medailles di Guillaume Rouillé », dans Storia per parole e per immagini, actes du colloque (Cividale del Friuli, 2003), éd. M. Gabriele et U. Rozzo, Udine, Forum, 2006, p. 235–266. Ilaria Andreoli a également consacré son mémoire de DEA à l’imprimeur (non publié); Jean DUBU, « Le Promptuaire des medalles de Guillaume Rouillé », dans Il Rinascimento a Lione, actes du colloque (Macerata, 1985), éd. A. Possenti et G. Mastrangelo, Roma, Edizioni dell'Ateneo, 1988, I, p. 185-219. (É. R.)

Occurrences

Royet, Bartholomy

Non indentifié. (ER)

Occurrences

Royet, X

Non idenfiée. Épouse de Bartolomy Royet.

Occurrences

Sabon, Sulpice

Imprimeur lyonnais chez qui est publiée La Contr'Amye de Court (1543). Il travaille souvent en association avec Antoine Constantin (marque du rocher). Voir Baudrier, bibliographie lyonnaise, t. II (art. Constantin ). Gültlingen. Élise Rajchenbach, Mais devant tous est le Lyon marchant. Construction littéraire d'un milieu éditorial et livres de poésie française à Lyon (1536-1551), Genève, Droz, 2016, p. 217-219 et p. 257-259. (ER)

Occurrences

Saint-Antost, Antoine de

Conseiller au Parlement de Bourgogne puis Président au Parlement de Rouen à partir 1549 et Premier président de Rouen à partir de 1553. Fils de Nicolas de Saint-Anthost et de Sébastienne de Tyard. Cousin germain de Pontus de Tyard. Cousin de Guillaume des Autels. Voir Hans Hartmann, Guillaume des Autels (1529-1581?). Ein Französischer, Dichter und Humanist, Genève, Slatkine Reprints, 1969. p. 57; Henri de Frondeville, Les Présidents du Parlement de Normandie (1499-1790). Recueil généalogique établi sur la base du manuscrit Bigot de la Bibliothèque à Rouen, Rouen, A. Lestringant; Paris, A. Picard, 1953; Bigot de Monville, Recueil des présidents, conseillers et autres officiers de l'Échiquier et du Parlement de Normandie. 1499 à 1550, éd. M. G. A. Prévost, Rouen, A. Lestringant; Paris, A. Picard, 1905, p. 52. (ER)

Occurrences

Saint-Gelais, Mellin de

Poète du roi, responsable de la librairie du château de Blois en 1536, maître de la bibliothèque royale après son déménagement à Fontainebleau. En 1550, il est en concurrence, à la cour, avec le jeune Ronsard. Voir le carnet de recherche de Claire Sicard : http://demelermellin.hypotheses.org/ ainsi que sa thèse de doctorat. (É.R.)

Occurrences

Saint-Romat, M. de

Traducteur des héroïdes XVII et XVIII (entre Lender et Héro) dans _Les XXI Epistres d'Ovide_, Lyon, J. de Tournes et G. Gazeau, 1556 (les dix premières sont traduites par Fontaines, les autres par Octovien de Saint-Gelais). Il aurait pour devise Ne pis, ne mieulx . On retrouve son nom pour plusieurs traductions publiées en 1550, notamment des épigrammes de Martial (_Traductions de latin en françoys_, Prais, Groulleau, 1550). Voir Guillaume Berthon, Aux marges du poème de Musée traduit par Marot. Mettre en livre une traduction au début des années 1540 , in Paroles dégelées. Propos de l'Atelier XVIe siècle, Paris, Garnier, 2016, p. 65. (É.R.)

Occurrences

Sala, François

Époux d'Anne Durande, d'après Fontaine, 1546. Capitaine de la ville de Lyon. Seigneur de Montjustin. Échevin à l'orée de 1546 (Monfalcon). Il se rend illustre en 1562, lorsqu'il résiste vigoureusement à la prise de la ville de Lyon par les protestants (voir Jérémie Foa, Tous ceux qui tombent. Visages du massacre de la Saint-Barthélemy, Paris, La Découverte, 2021, p. 182). Archives nationales MC/ET/XIX/178, 22 juin 1549. Archives municipales de Lyon, Comptabilité communale de François Coulaud, CC/941, 1540-1541: François Sala, fils de feu Jehan Sala, en son vivant capitaine de la ville , CC/960 (1543-1544): François Sala, capitaine de la ville. Et CC/1034, 1555-1556: François Sala, heritier de Jehan Sala, son frère, seigneur du Rieu. Et CC/984 (1548-1549): Françoys Sala, capitaine de la ville. Voir aussi CC/948 (1541-1542), CC/954 (1542-1543), CC/963 (1544-1545), CC/998 (1550-1551), CC/965 et CC/969 (1544-1545), CC/968 (1545-1546); CC/972, pièce n° 35 (1546-1547), CC/973 (1546-1547), CC/977, pièces 17 et 25 (1547-1548), CC/998 (1548-1549, pièce n°42), CC/992 (1549-1550); CC/42 (1551); CC/1097 (1561-1562). BB/60, 11 août 1543, folio 111 v°; BB/61, 16 avril 1544, folio 273 v°; BB/65, 24 août 1546, folio 176 v°; BB/66 (10 mai 1547, folio 20 v°: échevin); BB/73, 7 juillet 1552, folio 7 v°; BB/88, 4 juillet 1569, folio 142 v° (résignation de sa charge de capitaine de la ville). Monfalcon, Histoire de la Ville de Lyon, p. 1403, indique qu'il est échevin en 1546-1547, 1552-1553, 1564-1566. (ER)

Occurrences

Saleignac, M. de

Index MM. « Dr de Mgr le cardinal [Jean] de Lorraine » || Index MM. il s’agit peut-être encore du personnage présent dans Font., ou d’un autre – Jean, bénédictin, Dr en théologie, lecteur d’hébreu ?

Occurrences

Salel, Hugues

Poète et traducteur royal. Il publie dès 1534 un dizain en tête de Pantagruel de Rabelais (Lyon, Juste). Après la trêve de Nice (1538), il est nommé valet de chambre ordinaire du roi et entre à la cour de François Ier, qui le nomme en 1540 abbé commanditaire de Saint-Chéron. Il traduit pour François Ier les douze premiers chants de L'Iliade (dix paraissent du vivant du roi, d'abord en 1542 dans un contrefaçon lyonnaise que le roi fait interdire avant la publication autorisée, en 1545, par Vincent Sertenas à Paris). Il meurt en 1553. Voir H. Kalwies, Hugues Salel: His Life and Works, Normal Illinois, Applied Literature Press, 1979; L.-A. Bergounioux, Un précurseur de la Pléiade. Hugues Salel de Cazals-en-Quercy (1504-1553); et John Nassichuk, Poétique de la diplomatie: Hugues Salel et l'entrée de Charles Quint en France (1539-1540) , RHR, 2002, n°55, p. 51-67. (ER)

Occurrences

Saliat, Pierre

Traducteur d'Aristote, <em>Du Monde. Philon, du Monde. Songe de Scipion</em> (Lyon, Pierre de Tours, 1542). Traducteur des Neuf livres des <em>Histoires</em> d'Hérodote (1552 puis 1556), auteur d'une biographie de Galiot de Genouillac (mort en 1546), le grand-père d'A. de Crussol, publiée en 1549. Précepteur d'Antoine de Crussol, comte de Tonnerre, et de ses frères. Plus tôt, il a eu pour élève, au collège de Navarre, François de Genouillac, l'oncle maternel d'A. de Crussol. Préoccupations pédagogiques qui transparaissent dans sa traduction du <em>De Pueris</em> d'Érasme (Declamation contenant la maniere de bien instruire les enfans des leur commencement...). Voir: https://chfontaine.hypotheses.org/1132. Il est également secrétaire du Cardinal de Châtillon, en 1556. Voir Marine Molins, p. 37-41. (ER)

Occurrences

Salomon

Roi d'Israël, fils du roi David auquel il succède. Bâtisseur du Temple de Jérusalem. Les Proverbes, le Cantique des Cantiques et l'Ecclésiaste lui sont attribués. Réputé pour sa justice et sa sagesse. (ÉR)

Occurrences

Santian, François

Fils de Marguerite Provincialle, dame de Villette ; puis Sr de Villette. Est-il le frère ou le père de Charles Santian, seigneur de Violette-les-Lyon, bourgeois de Pignerol (Arch. nationales, MC/ET/CVII/23, 16 mars 1574)? Ce Charles Santian figure également dans les Mémoires pour servir à l'histoire de Dombes de Louis Aubret (Trévoux, Damour, 1868, p. 274) après la mention de Marguerite Provinciale, veuve de Thomas Saintian: Charles de Saintian, écuyer, donna le même dénombrement en 1564, tant en son nom que comme légitime administrateur de Charles Saintian, son fils (ER).

Occurrences

Sappho

Poétesse grecque.

Occurrences

Saturne

Dieu romain, qui préside aux Saturnales, qui précèdent le solstice d'hiver.

Occurrences

Sauvage, Denis

Avocat, poète, traducteur, historiographe du roi Henri II. Né en 1520 à Fontenailles en Brie (Champagne), probables études à Orléans. À Paris, il fréquente l'officine de Vascosan (où il fréquente Jean Martin, Théodore de Bèze, Jacques Peletier). Associé par Fontaine à Théodore de Bèze en 1545. Ses liens avec les sympathisants de la Réforme l'amènent à quitter les persécutions parisiennes dès la fin de l'hiver 1548-1549 pour gagner Genève, brièvement, puis Lyon. Voir E. Droz, Notes sur Théodore de Bèze , p. 606-610; L. Sozzi, Boccacio in Francia nel Cinquecento, in Il Boccacio nelle cultura francese, ed. C. Pellegrini, Florence, Olschki, 1971, p. 229, 231, 234; P.-M. Bondois, Henri II et ses historiographes. Denis Sauvage , Bulletin philologique, 1925, p. 135-149; M. Simonin, Autour de Jean Martin: Denis Sauvage, Jacques de Vintimille et Théodore de Bèze, in Jean Martin. Un traducteur au temps de François Ier et Henri II, Paris, Presses de l'École Normale Supérieure, 1999, p. 33-42 et Élise Rajchenbach, Mais devant tous est le Lyon marchant. Construction littéraire d'un milieu éditorial et livres de poésie à Lyon (1536-115), Genève, Droz, 2016, p. 171 sq. (ER)

Occurrences

Scarron, Jean

Occurrences

Scève, Guillaume

Conseiller de Chambéry à partir d'octobre 1539 (Jean-Claude Margolin, Au temps de Barthélemy Aneau: Jean de Boyssoné et l'humanisme lyonnais d'après sa correspondance , RHR n° 47, 1998, p. 12). Cousin de Maurice Scève. Il participe au Recueil de vers latins et vulgaires composés sur le trespas de feu Monsieur le Dauphin (Lyon, Juste, 1536). Il meurt probablement avant 1545. Voir Verdun-Léon Saulnier, Maurice Scève, ca 1500-1560, Paris, Klincksieck, 2 vol, 1948-1949. (ER)

Occurrences

Scève, Maurice

Poète lyonnais, traducteur de La Deplourable fin de Flamete (Juste, 1535), organisateur de l'entrée d'Henri II et de Catherine de Médicis à Lyon en 1547 (La Magnificence de la superbe et triumphante entrée de la noble et antique cité de Lyon..., Rouillé, 1549). Auteur notamment de Délie (Sabon pour Constantin, 1544), Saulsaye (Jean de Tournes, 1547), Microcosme (Jean de Tournes, 1562). Verdun-Léon Saulnier, Maurice Scève (ca 1500-1560), 2 tomes, 1948; Xavier Bonnier, Mes silentes clameurs. Métaphore et discours amoureux dans Délie de Maurice Scève, Paris, Champion, 2011; Nathalie Dauvois, Michèle Clément, Xavier Bonnier, Maurice Scève: Délie, Atlande, 2012. (É.R.)

Occurrences

Scève, Pierre

Pierre II Scève, fils de Pierre I Scève, cousin de Maurice Scève. Élu échevin de Lyon en 1544, 1546, 1549, 1551, 1554, 1557, 1559, 1561, 1562. 1548: commis à la recette de l'Aumône générale, pour plusieurs années. Voir John L. Gerig, The Family of Maurice Scève, PMLA, vol 24, n° 3 (1909), p. 473-474. Jean-Baptiste Monfaucon, Histoire de la ville de Lyon, 1847, p. 1403, ne donne pas 1544 mais 1545, pas 1549 mais 1550, pas 1554 mais 1555, etc (pour 2 ans, à chaque fois). Échevin à l'orée de 1546 (Monfalcon). (ER)

Occurrences

Senneton, Antoine

Maître . Arch. nationales, MC/ET/CXXII/160 (12 février 1547): mariage entre Antoine Senneton, avocat au Parlement de Paris, et Charlotte Millet, fille de Guillaume Millet, médecin ordinaire du roi, avec promesse de pourvoir le marié d'un office de conseiller au Parlement. Frère de Claude, Jacques et Jean Senneton. Voir Catherine Magnien, A Paris, pour Claude Senneton, 1565, Histoire et civilisation du livre, n° II, Lyon et les livres , 2006, p. 74-75. (ER)

Occurrences

Senneton, Claude

(15..-1574) Frère de Jacques Senneton et de Jean Senneton. 1559-1560: Conseiller du Consulat de la ville de Lyon (Comptabilité communale de François Coulaud. Archives municipales de Lyon. CC/1076). 1561-1562: apparaît comme seigneur de Larclais (Comptabilité communale de François Coulaud. Archives municipales de Lyon. CC/1097). Converti au protestantisme. Exil à Genève en 1568. Marie-Dominique Tamet, Les Sennetons, marchands-libraires à Lyon au XVIe siècles. (ER)

Occurrences

Senneton, Jacques

15..-1553. Frère de Jean Senneton et de Claude Senneton. Libraire. Marie-Dominique Tamet, Les Sennetons, marchands-libraires à Lyon au XVIe siècles. Époux d'Anne de Pierrevive: Archives nationales MC/ET/XXXVI/20, 12 novembre 1567 et MC/ET/XXXVI/23, 18 avril 1572 - Jacques Senneton , seigneur de la Freta est mort avant 1567 . Père d'Antoine Senneton. Archives municipales de Lyon, comptabilité du receveur Jacques Coulaud pour 1536-1537, CC/893: paiement de Jacques Senneton et Humbert Gimbre, commis à la conduicte du bastiment du colliége de la Trinité . (ER) Index MM. conseiller au Parlement de Paris || Index MM. Sr, Lyonnais

Occurrences

Senneton, Jean

15..-1559. Frère de Jacques Senneton et Claude Senneton. Marchand-libraire. Marie-Dominique Tamet, Les Sennetons, marchands-libraires à Lyon au XVIe siècles. 1538-1539: commissaire de l'ausmone générale (Comptabilité communale de François Coulaud. Archives municipales de Lyon. CC/913). 1549-1550: conseiller de la ville de Lyon (Comptabilité communale de François Coulaud. Archives municipales de Lyon. CC/992). Échevin en 1539 et 1548 (Pierre Jacquet, Les Botanistes lyonnais du XVIe siècle , Bulletin mensuel de la Société linéenne de Lyon, 65e année, supplément au n°5, mai 1996, p. 17). (ER)

Occurrences

Senneton, Marguerite

Épouse de Jean de Rochefort, à Lyon. Loge près de saint Nizier d'après une épigramme de La Fontaine d'Amour. Enceinte en 1545, d'après la Fontaine d'Amour. (ER)

Occurrences

Sevin, Charles

Chanoine d’Agen. Parrain de Charles Fontaine. La famille Sevin est une famille de parlementaires parisiens (source: France Archives). Ce Charles Sevin est issu d'une branche de la famille, plus modeste, installée à Orléans. Il est fils de notaire. Auteur d'un Cantique virginal Magnificat, paraphraé par Me Charles Sevin, chanoine d'Agen, envoyé à sa niepce Marie, religieuse, 1546 , dans BnF Ms fr n° 2206, f° 256-257; Dix sermons et exhortations au peuple chrestien et catholique faits pour obvier aux périls des guerres civiles qui ont régné et règnent à présent en ce royaume de France (Paris, Claude Frémy, 1569; Paris, Nicolas Chesneau, 1573); Complainte de la paix déchassée et bannie pour lejourd'hui hors du royaume de France, auquel elle souloit faire sûr repos, et gracieuse demeurance, adressée à juges équitables et non suspects (Paris, Frémy, 1570). Il est le destinataire d'une pièce de Salmon Macrin, Ad Carolum Sevinum Aurelium . Sevin est ami avec Jules-César Scaliger. Sept lettres de la correspondance de ce dernier sont adressées à Sévin (édition de Leyde, 1600), qu'il nomme præcipuus amicus (lettre de janvier 1533). Sévin est en charge de la publication des travaux de Scaliger, dont il corrige les manuscrits. C'est lui qui édite la correspondance de Scaliger (Paris, 1553). Scaliger adresse également dix-huit vers élégiaques à Sévin pour le remercier d'un plat d'escargots, grenouilles, tortues et artichauts accopmagné d'une longue épître en vers latin (éd. Comel, p. 120). Sevin figure également dans une lettre de Joseph Scaliger à Pierre Pithou, datée du 24 juin 1572: Charles Sevin lui a envoyé, deux ans plus tôt, depuis Paris, les Catalecta ( ab amico meo Carolo Sevino ) (The Correspondance of Joseph Justus Scaliger, Droz, 2012, p. 41-44). Il serait mort avant 1575. Voir Philippe Tamizey de Larroque, Un Cantique inédit de Charles Sévin, chanoine d'Agen, précédé d'une notice sur l'auteur par L. Jarry, Auch, 1878 (extrait de la Revue de Gascogne tiré à 50 exemplaires). (É.R.)

Occurrences

Sienne, Jules de

Poète qui aurait écrit à Sannazar pour se plaindre de son manque d'inspiration. Sannazar lui répond dans ses élégies. Voir la thèse alors en cours de Marion Arnaud, sous la direction d'Hélène Casanova-Robin, présentée lors de la 8e séance du séminaire Chorea: http://cornucopia16.com/blog/2014/01/20/cr-de-la-huitieme-seance-de-chorea/ ((thèse non encore soutenue en mars 2022, lors de la rédaction de cette notice). Vie de Sannazar , in L'Enfantement de la Vierge, poème en trois livres, traduit en vers français du latin de Sannazar par le Marquis de Valori, Paris, Curmer, 1838, p. 51. (ÉR)

Occurrences

Soleil

Dieu romain du soleil.

Occurrences

Sommage, Sebastian

Destinataire non identifié. (É.R.)

Occurrences

Southan, Jacob

Chirurgien à Lyon. Fait des vers (d'après Estreines de 1546). S'agit-il de Maistre Jacob qui donne une épigramme dans La Fontaine d'Amour (fiche distincte)? (ER)

Occurrences

Spine, Leonard

Marchand florentin à Lyon, frère du banquier florentin Giovanni Spina. Il semble diriger la succursale de la banque de son frère, à Lyon, à partir de 1510 environ (p. 465). Naturalisé en1536. Voir Archives nationales, Trésor des Chartes, JJ//249/A, Naturalitas pro Leonardo Spine et le _Catalogue des actes de François Ier_, t. VI, p. 407, n° 20988: Lettres de naturalité accordées à Léonard Spina, natif de Florence, établi depuis vingt-cinq ans à Lyon, janvier 1535 (1536 n. s.). Son nom figure également dans les comptes de Louise de Savoie de 1525. Voir J. Deville, _Dictionnaire du tapissier critique et historique de l'ameublement français, depuis les temps anciens jusqu'à nos jours_, Paris, C. Claesen, 1878-1880, p. 284-285. Dans les Lettres patentes données à Montargis le 19 avril 1545, en l'interprétation de l'Edit de 1535, par lesquelles François I. confirme l'attribution au Conservateur de la connoissance des faillites des Marchands fréquentans les foires de Lyon, quoique domiciliés ailleurs , Leonard Spine est identifié comme Gouverneur de la Banque et Compagnie de Averard Salmati (Recueil abgregé des principaux titres produits par les Prevôt des Marchands, et Echevins, Juges-Gardiens, et Conservateurs des Privileges des Foires de Lyon, dans l'instance pendante au Conseil, contre le Parlement de Grenoble, 1732, p. 25). Archives nationales MC/ET/XIX/89 (24 novembre 1547): quittance de Guillaume de Sabran et Pernette de Berthi, sa femme, à Léonard Spine, marchand florentin à Lyon. Voir également, dans les papiers du chancelier Du Bourg, les lettres de Léonard Spine (Archives nationales, Coffre des Chanceliers, J//968 - pièces 13(1) à 13(4)): 1er mai, pour l'avertir que l'édit royal prescrivant le scellé des draps de soie n'a jamais été publié à Paris, et que de grands abus en résultent ; 3 mai, Au sujet du prêt qu'il a consenti au roi. Original signé de Lyon, et scellé ; 5 juin, Pour le prévenir qu'il ne peut, sans grand dommage, quitter Lyon pour se rendre à paris, avant la grande foire d'août. Original signé de Lyon; 5 juin, Au secrétaire du chancelier, Jean Goret, insistant sur le même sujet que la précédente. Original signé de Lyon et scellé . En 1561-1562, il est mort (voir archives municipales de Lyon, CC/1099, pièce n° 2: le faict de l'obeyne des biens de feu Léonard Spine . Ses héritiers apparaissent dans CC/150 (1571), f° 10 v°: les héritiers de feu Léonard Espine (É. R.)

Occurrences

Stuard, Jacqueline

Épouse de Georges Grolier, trésorier de Crémone. Échange poétique avec Bonaventure des Périer, 1544. Archives municipales de Lyon, nommées pour l'année 1551, CC/42, folio 74: la veuve de Georges Grolier tient une maison assize, en la ruette entrant au cymetière de Saint-Eloy (valeur de 23£). Elle possède également une maison rue de la Flandre (folio 22 v°). Voir carnet de recherches. (ER)

Occurrences

sulpice

Occurrences

Sychée

Roi de Tyr, époux de Didon, il est assassiné par Pygmalion, le frère de cette dernière qui s'empare ainsi du trône. (ÉR)

Occurrences

Sylvius, Jacques

1478-janvier 1555 (Data BnF). Médecin de grande réputation et anatomiste, à Paris. Hélléniste, hébraïsant, il étudie les mathématiques puis la médecine, à la faculté de Montpellier (immatriculé en 1529) puis de Paris (baccalauréat de la faculté de médecine en 1531). Il est le maître de Vésale, dont il réfute les travaux. Il est l'auteur d'une grammaire du français, écrite en latin: In Linguam gallicam isagogue... (Paris, Robert Estienne, 1531) et de nombreux ouvrages de médecine. Antoine Drizenlo, Jacques Dubois, dit Sylvius, traducteur et commentateur de Galien , in Lire les médecins grecs à la Renaissance. Aux origines de l'édition médicale, éd. Véronique Boudon-Millot et Guy Cobolet, Paris, Bibliothèque interuniversitaire de médecine, 2004, p. 199-208. (É.R.)

Occurrences

Symposius

Poète latin auquel on attribue un recueil de cent énigmes, que traduit Fontaine. (ÉR)

Occurrences

Tahureau, Jacques

1527-1555. Poète proche de la Brigade. Sources: Jacques Tahureau, Dialogues, éd. Max Gauna, Genève, Droz, 1981. Jacques Tahureau, Poésies complètes, éd. Trevor Peach, Genève, Droz, 1984. Trevor Peach, Nature et raison. Étude critique des Dialogues de Jacques Tahureau, Paris, Garnier, 2006 (rééd. de Paris, Slatkine, 1986). (ÉR)

Occurrences

Taillemont, Claude

Fils de Louis de Taillemont, marchand bourgeois de Lyon, et de Madeleine de Rochefort, né vers 1526. Frère de Jacques et de Louise (la fratrie comporte au moins cinq enfants). Il est probablement formé au Collège de la Trinité et a peut-être bénéficié d'un voyage en Italie. Il participe à l'organisation de l'entrée royale de Henri II à Lyon en 1548, avec Maurice Scève. Il est l'auteur du _Discours des Champs Faez_ (Lyon, Du Boys, 1552) et de _La Tricarite_ (Lyon, Temporal, 1556). Claude de Taillemont, La Tricarite, dir. Gabriel-André Pérouse, Genève, Droz, 1989 (introduction de G.-A. Pérouse). (É.R.)

Occurrences

Taillemont, Jacques

Fils de Louis de Taillemont, marchand bourgeois de Lyon, et de Madeleine de Rochefort, né vers 1526. Frère de Claude et de Louise (la fratrie comporte au moins cinq enfants). Archives départementales du Rhône, 3E, 3850, f° 678, juin 1548): marchand demeuran à Paris. (É.R.)

Occurrences

Taxard, Pierre

Échevin à l'orée de 1546 (Monfalcon). (ER)

Occurrences

Télèphe

Fils d'Héraclès et d'Augé. Roi de Mysie, il repousse les Achéens qui se rendaient à Troie et qui ont débarqué par erreur. Il est frappé par la lance d'Achille et ne peut être guéri de sa blessure que par cette même lance. (ÉR)

Occurrences

Tellin, Guillaume

Secrétaire du duc de Guise. Auteur d'un Panegyric pastoural, adressé aux Guise (Marie Madeleine Fontaine, Les Guise et les bergers , in Ethiques et formes littéraires à la Renaissance, éd. Bruno Méniel, Paris, Champion, 2006). (ER)

Occurrences

Thesé

Mère de Louis et Jean Thesé, décédée lors de la mort de son fils Jean, avant 1545. Non identifiée. (ER)

Occurrences

Thesé, Jean

Lyonnais. Frère de Louis Thésé. Mort probablement en 1545 (épitaphe dans La Fontaine d'Amour). Les Mellier sont alliés aux Thésé. Me Benoist Mellier est marié à Françoise Thézé, veuve de Jean Besson (Fortuné Rolle, Inventaire des Archives hospitalières antérieures à 1790, Lyon, Perrin et Marinet, 1875, tome I, p. 149, coL,2, 1520?). (ER)

Occurrences

Thesé, Loys

Un Loys Theze 1556, fils de Jaques, natifz de Lyon, qui s'est retiré pour l'Evangile avec quelque peu de bien que Dieu luy a réservé, 20 esc. 1 s t. figure en date du 24 novembre 1556 dans le Livre des Bourgeois de l'ancienne République de Genève d'Alfred Lucien Covelle (1897, p. 252). Un Loys Theze figure à Valence dans la comptabilité communale 1562-1563 de François Coulaud Archives municipales de Lyon, CC/1110, folio 360. Les Mellier sont alliés aux Thésé. Me Benoist Mellier est marié à Françoise Thézé, veuve de Jean Besson (Fortuné Rolle, Inventaire des Archives hospitalières antérieures à 1790, Lyon, Perrin et Marinet, 1875, tome I, p. 149, coL,2, 1520?). (ER)

Occurrences

Théthys

Déesse marine de la mythologie grecque, sœur et épouse d'Océan. Parfois confondue par Fontaine avec la mère d'Achille.

Occurrences

Thisbé

Amante de Pyrame.

Occurrences

Thomas

Avocat, probablement à Lyon. Les héritiers de l'avocat Thomas sont mentionnés dans un document des Archives municipales de Lyon, CC/156. (ÉR)

Occurrences

Thomas, Philippe

Cousin de Ch. Fontaine. Si une étrenne de 1546 lui est adressée, on peut supposer qu'il est lyonnais et qu'il s'agit donc d'un cousin par alliance (comme Jean Bureau) - par la première épouse de Fontaine, Marguerite Carme? (ÉR)

Occurrences

Thomasse

Destinataire d'une épigramme graveleuse.

Occurrences

Tibulle

Poète latin. (ER)

Occurrences

Ticier, Jean

Époux de la nourrice de Charles Fontaine, à Clamart. Jehan II Fontaine, le père de Charles, possédait des terres et des arpents de vigne à Clamart. Un Pierre Tixier de Clamart figure dans les reconnaissances de dettes dont Jehan II Fontaine est le débiteur en 1522, à sa mort, ainsi qu'un Nicolas Tixier. On y trouve aussi un Jehan Tixier le Jeune : s'agit-il du même homme? Voir Élise Rajchenbach, Charles Fontaine Parisien: une enfance à l'ombre de Notre-Dame (sur quelques documents d'archives récemment exhumés) , Bibliothèque d'Humanisme et Renaissance, t. LXXXIII, 1, 2021-1 p. 20, n. 36. (ER)

Occurrences

Ticier, X

Épouse de Jean Ticier, de Clamart et nourrice de Charles Fontaine.

Occurrences

Tignac, Jean

Juge ordinaire civil et criminel de Lyon, puis lieutenant particulier et président à Lyon en remplacement de Jean du Peyrat. À sa mort, c'est Guillaume Gadagne qui prend sa suite (A. Péricaud, Notes et documents pour servir l'histoire de Lyon, 4e partie, p. 17, 17 décembre 1554. La date de la mort de Tignac n'est pas claire, puisque Fontaine lui offre une étrenne pour l'année 1555). Arch municipales CC40 (Nommées 1545), f. 16 v°. 1540 et 1546: élu lors de l'élection consulaire de fin d'année, pour l'année suivante (arch. mun. Lyon BB 370???). Arch municipales CC40. Nommées 1545, f. 16 v°: Mons(ieur) le juge m(aistr)e Jehan Tignat: 200£. Arch. municipales de Lyon, BB/66 (1547): choix définitif des conseillers-échevins, dont Jean Tignat, juge civil et criminel de Lyon. Arch. du Rhône, 3E336, 10 décembre 1537, f. 44 v° et f. 45 r°: Nous Jehan Tignat dicteur es droitz Juge commis par le Roy ou regime de la judicature... Il possède une maison appelée le Greillon, sur l'Observance, près Pierre Cize (Arch. municipales de Lyon, CC/963, 1544-1545, pièce n° 6). (ER)

Occurrences

Tiraqueau, André

Célèbre jurisconsulte originaire de Fontenay-le-Comte (ca 1488-1558), juge prévôtal et lieutenant-général du Poitou, conseiller au parlement de Paris à partir de 1541. Arch. nationales, MC/ET/XIX/156 (26 mars 1541). Arch. nationales, MC/ET/VIII/70 (19 novembre 1542). Arch. nationales, MC/ET/VIII/71 (28 août 1544): conseiller du roi au Parlement ; époux de Marie Caller (ou Caillière: Arch. nat. MC/ET/LXXXV/30, 26 octobre 1551). Arch. nationales, MC/ET/VIII/212 (10 juin 1551): André Tiraqueau, sieur de Lambier, conseiller au Parlement . Arch. nationales, MC/ET/VIII/70 (19 novembre 1542): il a trois enfants en pension au collège des Cholets. D'après Arch. nat. MC/ET/VIII/212 (10 juin 1551): seigneur de Laurier; fils de Jean Tiraqueau et de Thomyne Marchande, frère de Marguerite Tiraqueau qui a épouse François Gauvet, seigneur de la Roullière. Sur la famille Tiraqueau, voir Archives départementales de Vendée: EDépôt 92 2II8 (descriptif en ligne). (ER)

Occurrences

Tolet, Pierre

Médecin de Lyon. Proche d'Étienne Dolet (leur amitié est évoquée par Charles de Saint-Marte dans La Poésie Françoise, Lyon, Le Prince, 1540). Il offre des vers au Genethliacum Claudii Doleti, Lyon, Dolet, 1549. Traducteur de textes médicaux, en particulier de Galien (voir Élise Rajchenbach, « Médecins, chirurgiens, apothicaires : à qui sont adressées les traductions médicales ? Enquête sur l’édition lyonnaise des années 1540 », Tensions à l’âge de l’imprimé : la construction conflictuelle des publics à la Renaissance en France, éd. R.-C. Breitenstein et T. Vigliano, Renaissance et Réforme, vol. 42.1, 2019, p. 211-232) et de Nicolas de Villegagnon; auteur du Paradoxe de la faculté du vinaigre (Lyon, Jean de Tournes, 1549). Il fait partie des auteurs (avec J. Canape ou S. Champier) auxquels on attribue l'anonyme Phlegmoniatria. Dialogue de la cure du Phlegmon (Lyon, P. de Sainte-Lucie (?), s.d.). Sur son engagement dans la promotion du français, voir Élise Rajchenbach, Mais devant tous est le Lyon marchant. Construction littéraire d'un milieu éditorial et livres de poésie française à Lyon (1536-1551). (ER)

Occurrences

Touchet, Jean

Conseiller du roi, lieutenant particulier au baillage et siège présidial d'Orléans, seigneur de Beauvais et du Quillard. D'après le Dieu gard , 48 et 49, des Nouvelles et Antiques Merveilles, époux de Marie Mathy (dont la mère se nomme Crabe) et père de Polycarpe et de Marie Touchet, maîtresse de Charles IX. Archives Nationales, Châtelet de Paris, Y//123, fol. 75 (28 juin 1581): Jean Touchet, seigneur du Guélars, ancien lieutenant particulier du baillage et gouvernement d'Orléans, habitant à Orléans. Époux de Marie Mathiis. Voir Marie-Noëlle Baudoin-Matuszek, Officiers royaux sous Henri II et François II (1547-1560), Annuaire-Bulletin de la Société de l'histoire de France, 2010, p. 57. (ER)

Occurrences

Touchet, Polycarpe

Fils de Marie Mathy (nommée Marie Crabe par Fontaine) et de Jean Touchet. Il est le frère de Marie Touchet, future maîtresse de Charles IX. Archives nationels, Châtelet, Y//144, fol 198 v° (11 juillet 1605): la succession vacante de Polycarpe Touchet, écuyer, sieur de Beauvais. (É.R.)

Occurrences

Tournon, François de

Né en 1489, mort en 1562. Archevêque d'Embrun en 1517. Archevêque d'Auch (1538-1551) puis archevêque de Lyon à partir de 1551. Lorsque François Ier est prisonnier à Madrid, il est nommé au conseil de Louise de Savoie. Plusieurs missions de diplomatie. Entre fin juillet et octobre 1542, il est à Lyon où il occupe les fonctions de lieutenant général pour un large Sud-Est de la France. Proche de Claude d'Annebault. Voir Michel François, Le Cardinal François de Tournon, homme d'État, diplomate, mécène et humaniste, Paris, É. de Boccard, 1951; Cédric Michon et François Nawrocki, François de Tournon , in Les Conseillers de François Ier, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2011, p. 507-525. (ER)

Occurrences

Tourvéon Claude

Archives municipales de Lyon, CC 0992 (comptabilité communale 1549-1550 de François Coulaud, gages des conseillers de la ville). Claude Tourvéon est conseiller du Roy en son grant conseil. Époux de Madeleine du Peyrat. Arch municipales CC40. Nommées 1545., f. 21 r°: Mons(eigneu)r le conseiller Tourneon: C£. Épître du libraire Antoine Vincent à Claude de Tourvéon (1er janvier 1545, n. s.) qui aurait encouragé le libraire à donner une édition révisée de la Repetitio de Guillaume Benoît. Base Jonas: http://jonas.irht.cnrs.fr/oeuvre/23653. (ER)

Occurrences

Tribolet, Marguerite

Lyonnaise. Épouse de Jean Girard, de Bourges, seigneur des Bergeries. Voir la notice de Jean Girard. (ER)

Occurrences

Troëmont, Guillaume de

Non identifié pour le moment. On trouve la trace d'un Claude de Trémon, gouverneur de Mâcon (Archives municipales de Lyon, AA/44, folios 135-144). S'agit-il de la même famille? (ER)

Occurrences

Trougnart, Philibert

Responsable de l'établissement des nouveaux remparts de Lyon (commence en 1544). Archives municipales de Lyon CC/956, comptabilité communale du 1er octobre 1543 au 30 septembre 1544, pièce 56: paiement de Philibert Troignard (avec d'autres noms), commis à la conduicte des rempars et fortifications. Arch. municipales de Lyon, BB/62: A esté ordonné que mardy prochain, Philibert Troignard, commis à la conduicte des ouvraiges des rempars sainct Just, et maistre Jaques Carlat, charpentier, iront à Izeron,, au bois de monsieur larcevesque, pour veoir les boys qui seront necessaires et propres pour faire les canonyeres necessaires pour le boulevard d'Esnay, et autres boys qui seront necessaires pour les rempars, tant de sainct Vincent, que sainct Sebastien, et de faire les marches ainsi qu'ils verront estre au prouffict de ladicte ville (cité par J.-J. Grisard, Notice sur les plans et vues de la ville de Lyon). Arch. municipales de Lyon, BB/65 (1546-1547): Rapport de Jacques de Bripio et de Philibert Troignard sur les injures et violences dont ils avaient fait l'objet de la part de certains artisans de la ville, pendant que ces commissaires faisaient donner la sépulture aux pestiférés et distribuaient des vivres à ceux qu'on avait séquestrés dans leurs maisons. 24 août 1546. (ER)

Occurrences

Troyes, Martin de

Trésorier de l'extraordinaire des guerres puis commis par le roi à la recette générale du Languedoc. En 1544, il est identifié comme receveur général des finances à Lyon. Il est marié à Claude Prunier (désignée comme veuve en 1567). Le 17 août 1533 à Valence, lettre de François Ier à Villeroy dans laquelle il lui mande de tirer de Nicolas Picard, qui tient les comptes de ses bâtiments de Fontainebleau, Boulogne et Villers-Cotterets, la somme de cinquante mille livres, à remettre à Martin de Troye, trésorier extraordinaire des guerres (Lud. Lalanne, Suplément à l'inventaire de la collection Godefroy , Annuaire-Bulletin de la Société de l'histoire de France, vol. 28, n°2, 1891, p. 232). Voir également la Collection des ordonnances des rois de France: catalogue des actes de François Ier, tome VIII, Paris, Imprimerie nationale, 1905. Archives nationales MC/ET/XIX/153 (14 janvier 1540): Bail de terres, pour un an, par Guillaume Noble, maître des ports de Lyon, à maître Martin de Troye, commis pour le roi à la trésorerie et recette du Languedoc ; MC/ET/XIX/161 (22 mai 1542): Martin de Troyes, naguères trésorier de l'extraordinaire des guerres ; MC/ET/XIX/161 (26 juillet 1542): Martin de Troyes, commis par le roi à la recette générale du Languedoc, ci-devant trésorier de l'extraordinaire des guerres ; MC/ET/LIV/20 (3 juillet 1544): Procuration de Jean du Peyrat, lieutenant général en la sénéchaussée de Lyon, et Martin de Troyes, receveur général des financements audit lieu, pour emprunter à intérêt pour le roi les sommes de deniers que ses bons et loyaux subgectz et autres ses bienveillans luy vouldront prester pour ses urgens affaires en ladite ville de Lyon , guerre contre l'Empereur et le roi d'Angleterre MC/ET/XIX/179 (27 octobre 1549): Décharge de blancs signés de Martin de Troye, remis à Jean Gelée, contrôleur des aides et tailles du Lyonnais, commis dudit Martin de Troye, receveur général des finances du roi, établi à Lyon. ; MC/ET/XIX/167 (13 août 1545): Martin de Troyes, receveur général des finances à Lyon ; MC/ET/XIX/239 (4 février 1567): Testament concernant Claude Prunier, veuve de Martin de Troyes, receveur général de Lyon . (É.R.)

Occurrences

Tyard, Pontus de

Seigneur de Bissy. Né en 1521, chanoine de l'église Saint-Vincent de Mâcon (1552), protonotaire du Saint-Siège (1552)évêque de Châlon (1578-1594), poète associé à la Brigade. Cousin de Guillaume des Autels. Auteur de nombreux ouvrages dont: Erreurs amoureuses (1549); Continuation des Erreurs amoureuses (1551); traduction de Leon Hebrieu de l'amour (1551); Solitare premier (1552); Vers liriques (1555); Solitaire second (1555); Discours du temps, de l'an et de ses parties (1556); L'Univers ou discours des parties de la nature du monde (1557); Mantice (1558). Eva Kushner, Pontus de Tyard et son œuvre poétique, Paris, Champion, 2001. (É.R.)

Occurrences

Ulysse

Héros de L'Odyssée. Époux de Pénélope. Reconnu par son chien Agros lors de son retour à Ithaque.

Occurrences

Un gentilhomme

Militaire à identifier (Ruisseaux, Ode VII, p. 139). Il se rejoint le roi au Camp en juillet 1554 . Il semble s'être rendu en Grèce ou y avoir séjourné: La Grece qui t'a congnu / Bien-venu / Dedans ses terres baignees... Il a participé à des combats en Italie ainsi que dans le Hainaut: Puis le faiz que tu soutins, / (Et retins / Contre fortune constance) / Dans le Haynault... (ÉR)

Occurrences

Vaillant, Mathurin

Conseiller au Parlement de Paris. Arch. nat. MC//ET//III/50 (16 mars 1547): Remise par Mathurin Vaillant, conseiller au Parlement, ex-lieutenant du prévôt d'Orléans, d'une somme de 53 livres, 12 sous, 4 deniers tournois. Arch. nat.Châtelet, Insinuations Y//98 (8 juillet 1552, fol. 319): Mathurin Vaillant, conseiller du Roi en la cour de Parlement et Jeanne Escoryot, sa femme: donation mutuelle. Châtelet, Insinuations, Y//100 (30 septembre 1558): Mathurin Vaillant, conseiller du Roi en la cour de Parlement: extrait de son testament par lequel il lègue ses biens à Jacques Viole, seigneur d'Aigremont, conseiller du Roi en la cour de Parlement et à Jean Escoréol leJeune, conseiller du Roi en la cour de Parlement, son beau-frère. En 1565, sa femme est donnée veuve de Mathurin Vaillant, ce qui lui permet de se remarier avec Guillaume Chevallier, sieur de Baigneux-Sainct Berland, conseiller du roi et maître ordinaire en la chambre des Comptes à Paris: Y//106 (13 avril 1565). Arch. nat. Châtelet, Insinuations Y//114 (24 avril 1573, fol. 54 v°): Jacques Violle, seigneur d'Aigremont et d'Andrezel, conseiller du Roi en la cour de Parlement: donation à Jeanne Escorcol, veuve de Mathurin Vaillant, conseiller du roi en la cour de Parlement, de tous les biens meubles créances et conquêts immeubles à lui légués par ledit Vaillant. Jacques Violle et M. Vaillant figurent sur la même page d'étrennes des Ruisseaux (p. 169), après l'étrenne adressée à Barthélemy Faye, le gendre de Jacques Viole. Cette concomitance permet l'identification de Mathurin Vaillant. (É. R.)

Occurrences

Vallambert, Simon de

Originaire d'Avallon, médecin, poète néolatin et français. Présent, semble-t-il, à Lyon en 1541, Simon de Vallambert défend le modèle de Cicéron, louant la concision des jeux d’esprit dans le De Oratore. Ils'intéresse à l’épigramme alors en plein essor et l’avait définie essentiellement par la notion de brevitas liée à la varietas (Marine Molins, Charles Fontaine traducteur, p. 131-132; Marie Madeleine Fontaine, Quelques traits du cicéronianisme lyonnais: Claude Guilliaud, Florent Wilson, Barthélemy Aneau et Simon de Vallambert , in Scitture dell’Impegno dal Rinascimento all’ Età barocca, Fasano, Schena Editore, 1997, p. 35-71 et Véronique Zaercher, Le Dialogue rabelaisien: le Tiers Livre exemplaire, Genève, Droz, 2000, p. 193-210. On lui doit aussi une traduction du Criton (Paris, O. Maillard, 1542). Il se distingue également comme médecin de Marguerite de France, duchesse de Savoie, puis du Duc d'Orléans. (ER)

Occurrences

Varus

Général romain (Ier s av JC), connu notamment pour sa cruauté. (ÉR)

Occurrences

Vasis, Jean

À ne pas confondre avec le peintre Jean Perréal, sit Jean de Paris . Le surnom Jean de Paris , pour Jean Vasis, est indiqué dans les Ruisseaux. (ER)

Occurrences

Vassé, Louis

Médecin à Lyon (originaire de Châlon ( Lodovici Vassæ Catalaunensis ). 1500-1580 (SUDOC). Auteur de In Anatomen corporis humani tabulæ quatuor, Paris, Michel Fezandat, 1540; traduites par Jean Canape: Tables anatomiques du corps humain universel, Lyon, Dolet, 1541. (ER)

Occurrences

Vauzelles, Mathieu de

(ca 1490-1562) Fils du notaire Étienne de Vauzelles, frère aîné de Jean et de Georges de Vauzelles, il étudie la jurisprudence à Pavie avec François de La Cour le jeune. Il est dicteur en droit. Lieutenant particulier de la Sénéchaussée de Lyon (1512), juge civil et criminel des terres de l'Église choisi par le chapitre des comtes de Saint-Jean (1517), juge-mage de la Sénéchaussée (1517), échevin (1524, pendant plusieurs années), recteur de l'Aumône générale (1536), conseiller au parlement de Dombes (1534), vaocat général dans ce même parlement en mars 1535 (résignation de Claude de Bellièvre) jusqu'en 1557 ou 1559. Avocat du roi en la Sénéchaussée (1536-1537). Beau-frère de Maurice Scève (épouse en premières noces Claudine Scève, puis en secondes noces en 1551 Jeanne Fournier de Laval). Devise D'un vray zele , commune avec Jean de Vauzelles. Elsa Kammerer, Jean de Vuazelles et le creuset lyonnais (1520-1550), Genève, Droz, 2013, p. 27, 35 et surtout p. 37-41. Auteur du Traité des péages, Lyon, Jean de Tournes, 1550; Pro Pauperibus hospitalis Lugduni consilium, Lyon, Jean de Tournes, 1555; In Consilium solenne (...) Scipionis de Trigona (...) in causa (...) ultimæ voluntatis confutatio, Lyon, Jean de Tournes, 1552. (ÉR)

Occurrences

Vénus

Déesse latine de l'amour. Épouse de Vulcain, maîtresse de Mars. (ER)

Occurrences

Vergèce, Ange

Derrière Angelus peut se cacher Ange Vergèce (ca 1505-ca 1574), maître écrivain d'origine crétoise, qui a côtoyé Lazare de Baïf, ambassadeur de France à Venise, et Georges de Selve à Venise. Il enseigne ensuite le grec à Henri Estienne et à Jean-Antoine de Baïf et il est chargé des manuscrits grecs de la bibliothèque royale de Fontainebleau (hypothèse de Rémi Jimenes). Dictionnaire des lettres françaises. Le XVIe siècle, La Pochotèque, article Vergèce, Ange (Michel Simonin et Christine de Buzon). La suggestion de Marine Molins, dans son index le nom de Johann Engel, semble beaucoup plus fragile. (ÉR)

Occurrences

Vérius, François

Chanoine de Mâcon. Maître. (ER)

Occurrences

Vidilli, Jean

Arch. municipales de Lyon, CC/1189, 1572 (comptabilité communale de Me Pierre Blache), Me Jehan Videlly, Greffier en la seneschaulcée de Lyon . Arch. dép. du Rhône, 3E340 (1547, testament de Pierre Faye, 11 septembre 1547): maistre Jehan Vidilly est le fils de feu maistre Hubert Vidilly, en son vivant parung des greffiers de la seneschaut dud. Lyon et de dame Catherine Cropette . (ER)

Occurrences

Villars, François de

Conseiller, puis juge ordinaire de Lyon. Probablement François de Villars qui, d'après Louis Moréri, Grand dictionnaire historique, 1732, p. 100, est mort en 1562 à l'âge de 68 ans, lieutenant particulier, civil et criminel du presidial de Lyon. Arch municipales CC40. Nommées 1545, f° 25 v°: M(aistr)e François de Vilards conseiller: C£. (ER)

Occurrences

Viole, Jacques

1517-1584. Conseiller au Parlement et aux Requêtes du Palais, président aux requêtes. Seigneur d'Aigremont et Andrezel (Data BnF). Beau-père de Barthélemy Faye, qui a épousé sa fille Marie. Il est chargé, avec Jacques de Thou et Barthélemy Faye de réformer les coutumes des pays. Il fait partie d'une grande famille de parlementaires parisiens. Voir Olivier Poncet, Pomponne de Bellièvre (1529-1607: un homme d'État au temps des guerres de religion, Paris, 1998, p. 53) (É. R.)

Occurrences

Virgile

Poète latin contemporain d’Auguste. (MV)

Occurrences

Virieu, Antoine

Enquêteur en la sénéchaussée de Lyon (est-ce un office royal?). Archives municipales de Lyon, CC/46, Nommées de 1586, folio 22: Antoine Virieu, enquêteur pour le Roi à Lyon et CC/48, Nommées de 1586, folio 88: Guillaume Virieu, receveur du taillon de Lyonnais, fils de feu Antoine Virieu, enquêteur pour le Roi, Lyon. Cela sigifie-t-il qu'il décède en 1586? (ER)

Occurrences

Voconius Victor

Poète latin, ami de l'empereur Hadrien. (ER)

Occurrences

Vulcain

Dieu romain forgeron. (ÉR)

Occurrences

Xénophon

Historien, philosophe, chef militaire grec (Ve-IVe s av. JC.)

Occurrences

Xerxès Ier

Roi perse du Ve sicèle avant Jésus Christ. Il déclenche la deuxième guerre médique (480 av. J.-C.) pour laquelle il lève une armée et une flotte considérables. Il finit vaincu par les Grecs au terme de la deuxième guerre médique, assistant à sa défaite depuis le haut d'une colline. (ÉR)

Occurrences

Zéphyr

Dieu du vent. Amant de Flora.

Occurrences

Zeuxis

Peintre grec du Ve s av. JC. Un anecdote raconte que l'une de ses œuvres, L'Enfant aux raisins, était si réaliste que les oiseaux venaient picorer la grappe. (ÉR)

Occurrences

Zoïle

Antanaclase désignant le détracteur. (ÉR)

Occurrences